Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Offerte à un groupe d'hommes

Pour cette séance, nul besoin d’effectuer une recherche au préalable, les participants seront trouvés sur place…
Ce soir, le Maître et sa soumise sont de sortie. Madame ne connait pas l’objet de la sortie ni le lieu mais elle a reçu des instructions précises concernant sa tenue vestimentaire à porter pour l’occasion. Elle doit être vêtue  d’une jupe courte masquant à peine la lisière de ses bas maintenus par un porte-jarretelles. Pour le haut, un simple chemisier qui restera majoritairement ouvert pour laisser entrevoir le sillon entre ses seins. Sous ce chemisier, Madame doit porter un redresse-seins avec que le Maître puisse avoir accès à tout moment aux tétons de sa soumise. Comme lors de chaque sortie, Madame ne porte bien entendu pas de culotte mais a pris soin d’introduire ses boules de geisha dans son vagin afin que son excitation soit maximale en arrivant sur le lieu de la soirée, le trajet étant un peu long afin de préserver la vie sociale de la soumise et de son Maître…
Elle porte également, autour de son cou, le collier de cuir offert par son Maître…

 A tout moment de la séance, Madame sera seule apte à décider de poursuivre celle-ci ou d’y mettre un terme, par simple utilisation de son « safeword » et sans avoir à se justifier !

Nous entrons dans le club libertin choisi pour l’occasion par le Maître. Madame a retiré ses boules de geisha dans la voiture. Elle ne connaît pas ce club et ne sait pas qu’il s’agit d’une soirée « gang-bang »…
Nous parcourons du regard la salle principale. Madame va s’installer sur un canapé pendant que son Maître commande deux coupes de Champagne au bar avant d’aller la rejoindre. Nous trinquons puis le Maître incite sa soumise à aller danser sur la piste et à ne repousser aucune avance qui pourrait lui être faite. Il se délecte de voir sa soumise se déhancher sur les rythmes endiablés de la musique, tout en observant les comportements et les regards des hommes présents, certains s’approchant de Madame jusqu’à la frôler. Au croisement du regard de son Maître, Madame comprend qu’elle doit se dévêtir un peu. Elle défait lentement les boutons de son chemisier, le retire et le lance à son Maître avec un sourire. Le Maître fait signe à sa soumise de venir le rejoindre. Elle s’approche et se place à genoux à ses pieds. Toujours sans prononcer le moindre mot, le Maître fait comprendre ses attentes à sa soumise. Elle dégrafe  donc son pantalon, sort son membre tendu et parcourt le gland du bout de sa langue puis le prend en bouche. Madame suce lentement et voluptueusement la queue de son Maître, devant tout le monde, sans la moindre gêne. Elle accélère et amène son Maître à la jouissance, qu’il la force à avaler sans broncher.
Le Maître se lève et invite sa soumise à danser. Il remarque très vite quelques hommes qui se sont approchés et feint de ne pas voir les mains passant parfois sous la jupe de Madame mais voit dans le regard de celle-ci que la situation l’excite. C’est après un moment passé ainsi que le Maître prend sa soumise par la main et l’emmène en direction d’un salon plus intime…
Il l’embrasse tendrement et la déshabille lentement puis l’allonge sur le matelas. Deux hommes auxquels le Maître avait adressé un signe discret entrent dans la pièce. Le Maître sent la respiration de sa soumise s’accélérer dans un mélange d’appréhension et d’excitation alors que deux autres hommes entrent. Le Maître ouvre les cuisses de sa soumise et tend ses bras au-dessus de sa tête en les écartant. Face à cette invitation, les quatre hommes présents se déshabillent prestement, exhibant leurs sexes gorgés de sang au-dessus de Madame.
Elle saisit une verge dans chaque main et commence à les masturber. Un des hommes se positionne entre ses cuisses et la pénètre d’un coup sec, sans ménagement tant son antre est trempé. Le quatrième présente son membre à la bouche de Madame qui l’aspire jusqu’au fond de sa gorge, le faisant coulisser comme une bête affamée entre ses lèvres…
Le Maître se délecte du spectacle de sa soumise ainsi offerte. Les quatre hommes la prennent chacun leur tour et la baisent comme une chienne mais en se retenant de jouir comme le leur a indiqué le Maître. Enfin, le moment arrive de mettre un terme à cette expérience. Les quatre hommes se placent à genoux autour de la soumise et se masturbent pour lui offrir une douche de sperme qui macule sa poitrine et son visage dans un concert de gémissements.
Les quatre hommes remercient le Maître, ramassent leurs affaires et s’éclipsent discrètement, laissant la soumise essoufflée, seule avec son Maître qui la retourne et la force à se présenter à lui à genoux, fesses tendues et relevées, prêtes à l’accueillir. Le Maître pince les tétons de sa soumise et s’enfonce en elle pour la chevauchée finale et une sodomie sauvage. Elle gémit, halète, hurle son plaisir mélangé à la douleur de se faire prendre aussi sauvagement jusqu’à ce que son Maître se vide dans son ventre.
Pendant que le Maître reprend ses esprits, il invite sa soumise à aller sous la douche se nettoyer de ses souillures.
Le Maître et sa soumise quittent le club main dans la main, heureux de leur soirée… mais un peu fatigués…


Vos commentaires (5)

Vos commentaires ici...


10/07/2014
7 Poster un commentaire