Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

De nouvelles limites franchies !...

 

Jusqu’à présent, j’avais toujours refusé l’idée que mon Maître puisse me prêter à autrui… et pourtant !...
Le weekend dernier, je me suis rendue chez lui pour y passer la soirée du samedi et la journée du lendemain et avant mon départ de chez moi, il m’a simplement dit de glisser dans mes bagages une tenue particulière, sans autre précision…
Je suis arrivée chez mon Maître aux environs de 18 h et après de douces et chaudes retrouvailles, nous avons pris l’apéritif, au cours duquel il m’a annoncé que nous allions sortir et passer la soirée dans un club libertin proche de sa ville.
Durant tout le repas qui a suivi, je sentais mon cœur battre à tout rompre à l’idée de la soirée qui allait suivre et en pensant que mon Maître allait très certainement prendre un malin plaisir à m’exhiber comme il aime le faire mais je n’imaginais pas vivre au cours de cette soirée ce qui s’est finalement déroulé !
Après notre repas, j’ai reçu l’ordre d’aller m’habiller avec la tenue qu’il m’avait demandé de prévoir - jupe courte, chemisier, sans aucun sous-vêtements – et je me suis exécutée…
Aux environs de 23 h 00, nous entrions dans le club…

Nous avons commencé par une brève visite des lieux, celle-ci s’étant trouvée écourtée lorsque nous sommes arrivés dans une pièce où était installée une croix de Saint-André !
A la vue de cette croix, mon cœur a bondi dans ma poitrine car j’ai de suite deviné que mon Maître allait sans doute m’y attacher afin de m’exposer aux regards et peut-être profiter de mon corps… mais je n’imaginais pas encore à quel point !
Je me suis donc trouvée immobilisée sur cette croix, bras et jambes écartées et enserrés dans des sangles de cuir, exposée à la vue de tout le monde avec déjà quelques hommes qui semblaient attendre la suite…
Mon Maître a défait les boutons de mon chemisier, libérant ma poitrine avant de commencer à effleurer mes cuisses de ses doigts qui n’ont pas mis longtemps à venir fouiller mon intimité déjà trempée d’excitation !

                                           Tenue-Liberty-naje_10-10-2015_Redim001.jpg                         

Après quelques minutes de ce traitement, il m’a demandé si je voulais que   d’autres hommes s’occupent de moi et, sans savoir ce qui guidait ma réponse, je lui ai répondu par l’affirmative… une grande première pour moi !!!
Mon Maître est passé derrière moi et, tout en m’embrassant et me caressant les seins, je l’ai vu faire signe afin d’inviter les 2 hommes présents dans la pièce à s’approcher…
Les 2 individus n’ont pas hésité longtemps et j’ai vite commencé à sentir leurs mains baladeuses sur mon corps et leurs bouches sur mon ventre et mes tétons tendus, jusqu’au moment où un travesti est entré dans la pièce et n’a pas attendu non plus pour venir me découvrir avec sa langue… cette fois-ci sur ma minette !!!
Je ne sais combien de temps j’ai passé ainsi mais j’ai pris énormément de plaisir et beaucoup joui…

Après ces 1ers orgasmes, mon Maître m’a détachée et nous avons décidé d’aller boire un verre près du bar de la partie « discothèque »… tout en m’interdisant de reboutonner mon chemisier car il voulait que je continue à exhiber ma poitrine…

Alors que nous partagions une coupe de champagne, il m’a intimé l’ordre d’aller danser sur la piste, m’encourageant à avoir une attitude de « petite chienne allumeuse », ce que j’ai essayé de faire de mon mieux, alors qu’un homme dansait collé à moi mais sans attouchement particulier…
A mon retour près de lui, mon Maître était en pleine discussion avec un couple l’ayant rejoint sur le canapé et il m’a avoué que l’homme du couple lui avait demandé si j’étais « ouverte aux caresses ou autres » et si nous serions intéressés par l’idée de monter à l’étage pour jouer avec eux deux… ce qui n’a pas manqué de me donner de nouvelles palpitations !
J’ai finalement accepté, malgré mes craintes que mon Maître veuille encore me « prêter », et peut-être guidée par l’envie de découvrir quelques plaisirs inconnus avec la femme de ce couple…

    Tenue-Liberty-naje_10-10-2015_Redim002.jpg

 


Arrivés à l’étage, nous sommes entrés tous les 4 dans une pièce relativement sombre et nous sommes déshabillés sans plus attendre, ce qui fut très vite fait pour moi qui était déjà légèrement vêtue…

Mon Maître et moi nous sommes allongés près du couple et avons commencé à nous caresser et nous embrasser quand j’ai senti les mains de l’homme commencer à effleurer mon corps et d’autres doigts, encore inconnus caressant mes chevilles. Mon Maître m’a demandé si j’acceptais les caresses de 2 autres hommes présents – que je n’avais pas vus entrer - et d’un signe de la tête aussi discret que timide, je lui ai alors fait part de mon accord, recommençant à l’embrasser de plus belle comme pour ne pas voir ce qui allait se passer…
Je sentais monter le désir et le plaisir en moi, 4 hommes (dont celui du couple nous ayant accompagné et mon Maître) parcourant mon corps et ne se privant pas de fouiller mon intimité qui trahissait aisément mon excitation tant j’étais ouverte…
Au bout d’un moment, mon Maître m’a demandé de sucer l’homme du couple près   de nous et là encore, sans y réfléchir, j’ai accepté et me suis exécutée alors que des doigts continuaient à s’activer en moi, me conduisant à plusieurs orgasmes que je n’aurais su imaginer auparavant !
Enfin, il m’a donné l’ordre de m’occuper un peu de la femme à côté de moi et pour la 1ère fois de mon existence, j’ai pu découvrir le goût d’un sexe féminin, alors que mon Maître m’aidait à me placer en position de 69 sur elle afin qu’elle puisse me goûter aussi…
Cette soirée fut donc mémorable en tous points de vue et me laisse de très bons et agréables souvenirs – particulièrement intenses et jouissifs – mais surtout également une grande fierté d’avoir encore réussi à franchir de nouvelles limites, pour le plaisir de mon Maître… mais aussi pour le mien !
Merci Maître de me faire me dépasser ainsi… mais je redoute qu’un jour il ne veuille me voir me faire prendre par un autre, ce pourquoi je ne me sens pas encore prête…
Mais il paraît qu’il ne faut jamais dire « jamais »…



12/10/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres