Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Déception et interrogations...



J’ai souvenir d’avoir eu - il y a 2 ans et demi – quelques interrogations sur le rôle de « Maître », et surtout la façon dont je gérais celui-ci, à l’époque avec soumise Lola dont les plus anciens membres du blog se souviennent peut-être… même s’il ne doit pas en rester beaucoup au fil des « nettoyages » que j’ai pu effectuer depuis…
Je ne vais pas refaire le même article aujourd’hui et car la situation peut paraître différente, ainsi que le contexte et surtout, la soumise qui n’est pas la même que vis-à-vis du texte d’origine… qu’il vous suffira d’aller relire si bon vous semble, à partir du lien présent à la fin de cet article...
Non… cette fois-ci, il s’agit juste d’un récit – comme d’habitude ou presque – pour relater ma 7ème rencontre avec soumise Elisa… sans savoir s’il y en aura d’autres ou si c’était la dernière… En pleurs

 

Comme disent certains dictons ou citations, il suffit de prévoir ou planifier des choses pour que cela se passe à l’envers et une fois de plus, cela s’est avéré parfaitement exact !...
Je ne ferai part d’aucune animosité dans le texte qui suit et prends ma part de responsabilité entière sur le déroulement des 2 jours passés avec ma poulette, espérant que les choses seront claires sur ce point pour toutes celles et ceux qui liront cela… et commenteront peut-être ensuite…

Rendez-vous mardi, dernier jour de ce mois de février, dans sa région… près de la mer, des plages et lieux de fantasmes ou autres endroits que j’affectionne particulièrement…
Elle arrive à l’heure prévue et je vais l’accueillir à sa voiture… où je reçois un simple bonjour, toujours sans se mettre à mes pieds malgré le peu de monde présent et l’absence totale d’enfants qui faisaient partie des limites…
Je l’accompagne jusqu’à l’appartement où je l’ai déjà reçue un peu avant Noël et là – pour la 1ère fois – aucun signe d’appartenance ou de soumission, contrairement à ses habitudes… décidemment, des choses ont dû changer depuis notre dernière rencontre !!!...
Pas de pose, pas de « bonjour coquin » comme à son habitude… elle s’installe, se fait un café, le boit à table comme une amie d’enfance… tout cela s’avère très déstabilisant… et comme on n’en parle pas, le temps passe….
La fin de journée s’engage mal, il est tard pour envisager une sortie avant l’heure du repas et au vu de la situation, je propose un jeu pour passer le temps, vu  que je sens un certain malaise… bref, comme dit dans un célèbre film… « un Scrabble dans ma case ? » MDR
Arrive l’heure du repas qu’on partage comme n’importe quel couple lambda… rien à voir avec ce que j’avais espéré mais là encore, je ferai méa-culpa…
Soirée mal partie, en me demandant comment gérer tous ses signes de désinvolture et non appartenance devant la télé qui semble promise pour une soirée passionnante !...
Je tente quelques attaches… écartelée en croix sur le lit sans avoir de réelle impression qu’elle en ait envie…
Je commence à m’amuser avec son corps, sors un nouveau jouet reçu dans la semaine… j’ai l’impression qu’il lui plaît mais ne saurai jamais vraiment ce qu’il en est puisque je lui interdis à ce moment-là de jouir…
Elle doit recevoir une punition qu’elle avait trouvé justifiée au moment de son annonce mais qu’elle refuse désormais, ce qui a sans doute coupé un peu court à nos jeux du moment… l’histoire que je pensais terminée ressurgit encore…
L’heure arrive de tomber dans les bras de Morphée… après  avoir eu la gâterie du soir, qu’il a fallu demander et un peu l’impression de dormir à « l’hôtel des culs tournés »…

  

Nuit assez agitée – mais je commence à avoir l’habitude de vivre avec un cyclone quand je dors avec ma poulette – et néanmoins (très) agréable surprise de pouvoir avoir pu dormir jusqu’avant le lever du jour… chose que j’avais du mal à imaginer avant de voir et vivre enfin cela !
Elle part acheter les croissants, enfin comme j’espérais –seulement vêtue de ses bas sous son manteau et de son collier - et voilà enfin un petit signe de sa soumission… qui m’échappe depuis déjà quelques temps, du moins à mes yeux…
Petit plaisir matinal (que j’ai encore été obligé de quémander…), puis départ pour un centre commercial pour y accomplir un défi annoncé de longue date…
Le choix de sa tenue (clairement refusée de sa part malgré mes conseils…) n’ayant évidemment pas permis de réaliser le défi attendu et espéré, nous voilà de retour prématurément pour une petite ballade autour du port avant d’aller déjeuner… en espérant pouvoir la mener vers d’autres dépassements dans l’après-midi…
Nous voilà au restaurant – sans pouvoir lui imposer son repas puisque nos discussions de la semaine avaient établi que cela serait difficile ‘encore un signe de son appartenance m »échappant…) - et direction vers un lieu promis pour une exhibition sympathique en milieu naturel avec pour seuls spectateurs les flamands roses devant probablement se trouver à proximité…
Nous marchons tranquillement, je profite du soleil et de l’environnement que je connais par cœur… et elle râle…
Nous arrivons à l’endroit convoité et je découvre avec autant de stupeur que d’horreur que la cabane n’existe plus et qu’elle va me maudir de l’avoir fait marcher pour rien… tout autant qu’elle m’aurait maudit de l’avoir exposée nue dans cette cabane !!!...
Bref… dans tous les cas, j’aurais de toute façon été maudit !...
Reste plus qu’à rentrer, à imaginer une suite… sans vraiment trop d’envie au vu de ce qui est déjà passé… Déçu


Retour à l’appartement, massage reçu après demande et prêts pour une soirée plateau-télé !... DéçuLe plateau arrive, la télé aussi et soumise Elisa s’endort aussi vite que le film se déroule (pourtant pas vite pour sa part !…)
Quelques attouchements timides de ma part pendant que je la sens s’endormir – en fait, j’adore caresser et lanciner ses tétons – quelques gémissements de sa part, d’abord inaudibles puis de plus en plus distincts jusqu’à ce que je la sente prête et que ma main aille à la rencontre de ses cuisses déjà largement ouvertes et que mes doigts puissent découvrir sa minette déjà dégoulinante… jusqu’à ce qu’elle ait enfin le droit de jouir…

Fin de soirée, pas de gâterie et à nouveau « hôtel des culs tournés »… c’est sans doute à chacun son tour de goûter à la frustration…
Nuit « presque paisible »… gâterie matinale obligée d’être encore demandée… les automatismes ne sont pas là…
Petite promenade, repas (presque…) partagé avant que vienne l’heure de se séparer…
Avant, il y avait quelques projets… pendant, il y eut, pas mal de déceptions et après… beaucoup d’interrogations…

 

 

Le texte évoqué en début se trouve ici… pour celles et ceux voulant satisfaire leur curiosité… :
//dsp.blog4ever.com/etats-d-ame-et-interrogations-d-un-maitre

 

 

Le rapport de soumise Elisa sur ces 2 jours est à lire ici : //dsp.blog4ever.com/deux-jours-presque-pour-rien

 



04/03/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres