Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Devoir n°2 : Mises en situations (imaginaires... mais pour combien de temps ?...)

1ère situation :
Lors de ta première rencontre réelle avec ton Maître, tu es laissée seule dans une pièce alors que ton Maître t’attend dans une autre pièce. Tu disposes potentiellement de tous les accessoires, équipements et/ou tenues que tu puisses désirer… Comment t’équipes-tu avant de le rejoindre ?

 

Lorsque j'entre dans la pièce, je commence à me déshabiller, c'est pour moi la première fois que je rencontre mon Maître et je pense qu'il voudra me voir nue pour « évaluer » sa soumise…
Je remarque que mon Maître a mis à ma disposition plusieurs objets et je pense qu’ils reflètent ses attentes et ses désirs…
Mon regard se porte sur un objet en particulier… un collier en cuir noir avec un anneau en argent, premier objet de la soumise. Je porte à mon cou ce collier, je l'attache en pensant que désormais, je ne serai plus que sa femelle et que je devrai assouvir ses moindres désirs…
Je m'attache les cheveux en queue de cheval, et je ne sais si je dois opter pour des bas noirs avec dentelles et escarpins à talons aiguille ou non mais j'aimerais être féminine et j’espère plaire à mon Maître !
Après un temps de réflexion, je m'assieds sur une chaise et j'enfile mes bas et porte mes escarpins…
Un miroir au fond de la pièce… je me dirige devant, je retouche mon maquillage et me parfume avant de me présenter à mon Maître…
Je trouve une cravache, mon objet fétiche, posée près du miroir, je la prends…
Je pense que mon Maître doit s'impatienter, je ne peux le laisser attendre… je respire trois fois, je suis prête à me mettre à genoux, tête baissée et à lui tendre la cravache, signe de ma soumission et de mon appartenance totale !
J'ouvre la porte et je me dirige vers mon Maître…

 

2ème situation :
Tu es chez ton Maître, entièrement nue au salon et à ses pieds quand on sonne à la porte…
Quelle est ta réaction ? Que fais-tu à ce moment-là ?

 

Lorsque j'entends retentir la sonnette, un sursaut de peur m'envahit, je regarde mon Maître et lui demande humblement s’il attend de la visite…
Si mon Maître me répond que non, alors je lui demande la permission d'aller me réfugier dans une pièce où j'attendrai son bon vouloir pour que je revienne à ses pieds.
Dans l’autre cas de figure, si mon Maître me dit qu’il attendait effectivement une visite, je lui demande si ces personnes savent qu’il a une femelle à la maison et dans le sens de sa réponse, je resterai donc à ma place, tête baissée et dans l'attente de son retour…
En aucun cas je ne voudrais mettre mon Maître mal à l'aise et j'attendrai donc sa réponse et sa décision…

 

3ème situation :
Tu es nue portant juste un tablier de soubrette chez ton Maître lorsqu'il t’annonce qu'il doit recevoir des amis le soir même. Il te propose soit d'afficher ta soumission en étant soubrette puis à leurs pieds comme une bonne chienne, soit d'être cachée en cage et bâillonnée dans une autre pièce durant tout le temps où ses amis seront présents...
Comment réagis-tu ? Que choisis-tu est pourquoi ?

 

En fin d’après-midi, mon Maître me demande d'aller dans sa chambre et de porter ce qui est présenté sur son lit. Lorsque j'ouvre la porte, je vois posés sur son lit, un tablier de soubrette blanc et des bas en dentelles…
Je sais que mon Maître est joueur et je suppose que je devrai lui servir de soubrette ce soir pour le dîner et c’est donc  avec plaisir que j'enfile mon tablier et mes bas car j'aime faire plaisir à mon Maître…
Je le rejoins au salon et m'approche de lui, tête baissée et attendant son opinion à savoir si je porte bien cet habillement.
Sans commentaire, il m'ordonne de mettre le couvert pour quatre personnes et à ce moment, la panique m'envahit car je pensais servir uniquement mon Maître et non d'autres invités !!!
Je m'exécute et dresse la table et là, il me demande si j'ai une petite idée de la soirée que nous allons passer et me propose les choix suivants : soit je sers ses invités et lui-même dans cette tenue, tablier, bas et collier uniquement, soit je reste enfermée dans la cage, bâillonnée toute la soirée !...
Je prends mon courage et lui dit humblement que je ferai preuve d'une servitude totale et que cela sera avec plaisir que je servirai ses convives et mon cher Maître… et lorsque la sonnette retentit, je me dirige vers la porte pour accueillir ses amis…

 



07/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres