Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Devoirs à distance de Bou...

Les échanges avec Bou (qui n'est pas ma soumise !...) se poursuivant et celle-ci aimant visiblement l'écriture, je lui ai récemment demandé de se confronter aux "devoirs à distances" qui avaient été effectués en leur temps par d'autres soumises, d'après 3 "mises en situations" particulières...

J'espère que la lecture de ses réponses vous conviendra... en attendant de pouvoir lire la prochaine histoire fantasmatique dont elle nous fera peut-être part...

 

1ère situation :
Lors de ta première rencontre réelle avec ton Maître, tu es laissée seule dans une pièce alors que ton Maître t’attend dans une autre pièce. Tu disposes potentiellement de tous les accessoires, équipements et/ou tenues que tu puisses désirer… Comment t’équipes-tu avant de le rejoindre ?

Pour notre première rencontre physique, Maître m'a demandé de me rendre à une certaine adresse, aujourd'hui, et de suivre les instructions qui m'y seront communiquées.

Alors me voilà, un peu stressée devant une porte, à l'heure dite, n'osant pas sonner.

Cela fait quelques minutes maintenant que je suis là, debout devant cette façade froide et impersonnelle à serrer mon sac à main contre moi et plus le temps passe, plus ma nervosité augmente.

Soit je pars, soit je me lance, mais je ne peux pas rester ici indéfiniment.........

Je respire profondément un grand coup et d'une main tremblante, mon doigt presse la sonnette.

La porte s'ouvre immédiatement, avant que j'ai eu le temps de retirer mon doigt, laissant apparaître un homme brun, les yeux marrons, souriant de toutes ses dents.

« Bonjour Mademoiselle, vous vous êtes finalement décidée ? » me dit-il sur un ton taquin.

Je ne sais pas qui est ce Monsieur, mais une chose est sûre, ce n'est pas Maître. Il est trop petit et n'a pas les yeux bleus.

« Bonjour Monsieur », réponds-je d'une voix tremblante…
« Je suis désolée de vous avoir fait perdre votre temps.

- Ne vous inquiétez pas, il n'y a pas de problème. Mais votre Maître vous attend et vous n'avez plus beaucoup de temps pour vous préparer. Dépêchez-vous, suivez-moi, s'il vous plait. »

Il me fait traverser plusieurs pièces de l'appartement avant de s'arrêter devant une porte précise, l'ouvre, s'écarte pour me laisser entrer afin que je puisse m'imprégner des lieux, m'attendant à découvrir Maître. Mais la pièce est vide, ou du moins, humainement, car elle est remplie de diverses choses… accessoires, vêtements, tenues en tous genres…

« Vous devez vous préparer, ici et en utilisant ce que vous voulez et quand vous serez prête, votre Maître vous accueillera derrière cette porte. Mais hâtez-vous ! »

Il y a beau y avoir beaucoup de choses sexy, affriolantes et tout et tout, je sais d'instinct comment Maître souhaite me voir pour la première fois…

Je me déshabille en posant tous mes vêtements, mon sac et mes lunettes sur le lit, ne gardant sur moi que le parfum que je me suis mise ce matin…

Je prends le collier posé sur la table de chevet, l'attache autour de mon cou et me dirige vers la porte que m’a indiqué mon guide.

Je frappe discrètement, ouvre la porte et entre à petits pas, les yeux baissés vers mes pieds, referme la porte…
J’attends......... agenouillée, tête toujours baissée et mains sur les cuisses…

 

« Bonjour Leannan, je suis enchanté de faire enfin ta connaissance…. »

 

2ème situation :
Tu es chez ton Maître, entièrement nue au salon et à ses pieds quand on sonne à la porte...
Quelle est ta réaction ? Que fais-tu à ce moment-là ?


Maître et moi-même venons de terminer notre petit déjeuner et nous sommes dans le salon. Maître est assis dans le canapé, lisant le journal d'une main, l'autre me caressant les cheveux alors que je suis assise à ses pieds, entièrement nue.

Après la nuit fatigante que nous venons de passer, c'est notre petit moment de tranquillité… comme "un calme après la tempête" Lol…
Je suis totalement détendue, la tête reposant sur ses genoux, absorbant ses caresses, quand soudain, on sonne à la porte. Je sursaute de surprise, la main de Maître s'arrêtant dans mes cheveux quand je me redresse doucement afin de regarder Maître.

Il voit dans mon regard mon appréhension et un petit sourire sadique se forme au coin de sa bouche. J'en déduis qu'un nouveau défi vient de germer dans son esprit, la porte d'entrée s'ouvrant directement sur le salon…

« Leannan, je t'interdis de bouger d'ici. As-tu compris ?

- Oui, Maître. »

 

Je suis terrifiée à l'idée que quelqu'un puisse me voir ainsi : nue, assise au pied du canapé. Je tremble d'appréhension ! Je baisse la tête afin de ne pas voir notre "invité surprise de la matinée"… car si je ne le vois pas, j'aurai l'impression que lui ne me voit non plus et le défi sera plus facile à relever !...

Maître se lève pour aller ouvrir la porte… apparemment c'est le facteur qui apporte un colis à remettre contre signature…

« Leannan, pourrais-tu m'apporter le stylo qui se trouve sur la table du salon, s'il te plait ? »

Quoi ? Mais, je croyais qu'il ne fallait pas que je bouge...... J'hésite, je rougis, respire un grand coup profondément et.......... je me lève après avoir saisi le stylo.

J'avance timidement en direction de la porte d'entrée en prenant garde de bien garder les yeux rivés au sol.

Arrivée à hauteur de Maître, je lui tends le stylo d'une main tremblante et voyant dans mon champ de vision une paire de jambe inconnue, je prononce un timide :

« Bonjour Monsieur. »

 

3ème situation :
Tu es nue portant juste un tablier de soubrette chez ton Maître lorsqu'il t’annonce qu'il doit recevoir des amis le soir même. Il te propose soit d'afficher ta soumission en étant soubrette puis à leurs pieds comme une bonne chienne, soit d'être cachée en cage et bâillonnée dans une autre pièce durant tout le temps où ses amis seront présents...

Comment réagis-tu ? Que choisis-tu est pourquoi ?

 

Nous venons de rentrer de faire les courses et Maître me demande d'aller prendre une douche et de m'habiller uniquement avec le tablier de soubrette qu'il m'a offert la semaine dernière.

J'obéis immédiatement et reviens une petite demi-heure plus tard toute pimpante et rayonnante.

Je fais un petit détour par la cuisine afin de ramener un petit verre à boire à Maître au cas où…

 

Il est nonchalamment installé sur le canapé en train de regarder la télévision.

Je m'approche doucement de lui et lui tends le verre, avant de prendre place à ses pieds.

« Merci Leannan. Comme tu as l'air d'être une bonne soubrette, nous aurons des invités ce soir pour l'apéritif. Tu devras restée habillée avec cette tenue pendant tout le temps qu'ils seront présents et nous servir, afin d'afficher aux yeux de tous ta soumission à mon égard.... »

Je le regarde en écarquillant les yeux d'appréhension, ce qui ravit immédiatement Maître. Il sait pertinemment que je n'ai encore jamais rencontré ses amis et encore moins en mini tenue. Il adore me mettre dans des situations impossibles qui me demanderont beaucoup d'énergie pour accepter.

Il enchaîne, sans me laisser trop le temps de gamberger : « ... sinon, tu as aussi le choix.... »

Je ressens immédiatement un vif soulagement.

« …… tu peux aussi choisir de rester cachée dans une autre pièce de l'appartement, bâillonnée et en cage… »

 

Une indicible horreur se peint sur mon visage. Maître sait parfaitement que je suis claustrophobe et que j'ai une phobie du bâillon. Je n'ai donc aucun choix possible, sinon celui que Maître veut me faire tenir ce soir !...

Je baisse la tête et lui répond docilement :

« J'essaierai de vous servir au mieux, Maître… vous et vos amis ce soir… »



01/11/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres