Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Nouvelles aventures et découvertes....

Nouveau récit… d’un weekend où rien ne s’est encore déroulé comme prévu ou imaginé !...

Pour notre 5ème rencontre, nous avions convenu d’un rendez-vous dans une ville où – une fois de plus – je n’avais jamais mis les pieds…
Un hôtel trouvé sur Internet, d’aspect apparemment sympathique (au moins jusqu’au 1er contact… au moment d’avoir le patron au téléphone pour réserver une chambre…), un club libertin dont le site Internet semblait attractif et évoquant même un donjon BDSM, des idées et projets plein la tête pour l’évolution de ma poulette….
Bref, force est de constater que tout ce qu’on peut prévoir d’avance ne sert strictement à rien, que les idées ne sont présentes que pour le fantasme et que rien ne se passe jamais comme on peut l’imaginer… ou l’espérer ?...

18h00, j’arrive dans la ville du rendez-vous et reçois un texto de ma poulette…
« Maître… dites-moi quand vous serez garé sur le parking… »
Je me demande pourquoi elle me dit ça – même si j’ai une petite idée… - et je lui envoie donc ma réponse une fois posé…
J’arrive à l’hôtel - autant passer sur l’accueil du patron des lieux - et je monte l’escalier en me demandant « où » on est arrivés…
Chambre 2, au 1erétage… je donne 2 coups à la porte (en espérant qu’elle ne va pas tomber !...), j’ouvre sans attendre de réponse car je sais…. j’espère…. que ma poulette attend derrière celle-ci….
J’entre, mes yeux font rapidement et furtivement le tour de la pièce (P…….. mais où suis-je ?.... lol) et je la vois de suite…. au pied du lit, entièrement nue, à genoux, cuisses écartées et mains sur celles-ci, tête baissée… comme j’attendais de la voir depuis qu’elle a osé faire sa demande !....
Elle est merveilleuse dans cette position… mais dans bien d’autres aussi !...
« Bonjour Maître, vous avez fait bonne route ?
- Oui, merci Elisa… et toi ?
 »

Je n’ai pas de réponse…. elle sait comment m’accueillir et me dire bonjour….
Elle dégrafe mon pantalon, sort mon membre et commence à officier de la plus belle des façons, pour le plus beau des accueils !....

Nous discutons un peu et après un repas presque « vanille » dans un restaurant du coin (à vrai dire… le seul ouvert !...), retour à l’hôtel, où je lui confirme mon envie de la mener en club libertin… ce qui n’était guère un secret au vu de nos échanges durant la semaine écoulée avant…
Passage obligé à la salle de bains pour redonner à sa minette une apparence « présentable » (j’avais prévu de le faire moi-même mais tout ce qu’on peut prévoir n’est décidemment pas forcément réussi… et même jamais dans mon cas !...), puis on prend la route avec sa voiture… car j’aime me faire conduire et que je dois avouer qu’en ce qui me concerne, conduire la nuit n’est pas ma tasse de thé…

 

Arrivée au club (après quelques détours, un appel téléphonique… bref, on a fini par trouver !...), parking presque vide qui ne laisse rien présager de bon mais on avance quand-même… on y est, on ne va pas reculer maintenant !
On entre… accueillis par un bonhomme qui nous explique un peu le fonctionnement du lieu mais j’avoue que je ne l’écoute pas… on verra bien par nous-mêmes !...
Passage au vestiaire… je ne sais pas pourquoi on nous a donné des serviettes et un paréo pour ma poulette… mais on verra bien….
Je tiens ma poulette par la main, collée à moi, je range mon blouson dans le casier du vestiaire sans en sortir la laisse que je pensais accrocher à son collier et nous partons visiter les lieux…
Je trouve le club relativement spacieux et sympa, avec à l’étage toutes sortes d’équipements dédiés à tous les plaisirs, dont une sorte de mini labyrinthe avec glory-hole ainsi qu’un espace réservé aux couples et fermé par un digicode… même si nous n’avons pas besoin de ce genre de pièce… ;-)
Nous redescendons et nous installons près de la piste de danse après avoir pris 2 consommations au bar.
Un couple présent à proximité de nous et 2 hommes seuls en face, de l’autre côté de la piste de danse, 2 autres hommes au bar et voilà… pas vraiment de quoi envisager beaucoup de choses !...
La femme de l’autre couple va danser un peu, son compagnon la rejoint alors que pour ma part, j’ai ouvert le chemisier de ma poulette pour m’amuser un peu avec ses seins qui – conformément à ce que je lui avait demandé au préalable – ne sont pas enveloppés dans un soutien-gorge, ce qui sera désormais le cas à chacune de nos sorties en club libertin où je veux que ses tétons restent accessibles en permanence…
Assez rapidement et alors que l’autre couple a disparu, mes mains naviguent entre sa poitrine et son entrejambes que je sens très vite ouvert et relativement trempé. Je joue avec ses seins et son sexe sans me priver et sans savoir si d’autres regards se portent sur nous, elle respire de plus en plus fort, me suppliant de la faire jouir… mais non, elle attendra encore un peu !...
Après un moment ainsi, une pause cigarette dans l’espace fumeur et une courte reprise de nos jeux, nous montons à l’étage où nous apercevons l’autre couple avec un homme dans un des coins dédiés aux jeux plus physique, la femme semblant apprécier ce qu’elle subit à en croire l’intensité de ses cris…
Je guide finalement soumise Elisa vers la pièce au digicode, l’allonge sur le matelas et…. ce passage restera entre elle et moi mais il a semblé lui plaire !... LOL
Retour au rez-de- chaussée du club, petit tour pour visiter l’espace jacuzzi dans lequel se prélassent un couple et quelques hommes. Ma poulette a quelques craintes vis-à-vis de l’eau mais j’espère bien pouvoir profiter d’un jacuzzi en sa compagnie un jour !
Après avoir repris une consommation au bar, nous visitons une pièce que nous n’avions pas encore vue et que nous supposions être le « donjon » évoqué sur le site web du club… rudimentaire et seulement meublé de 2 croix de Monsieur André (un Saint-homme que ce personnage !... LOL) ne servant à rien puisque aucun système d’attache ne me permet d’y exposer ma femelle qui finalement, passera juste quelques minutes le cou et les poignets entravés dans un pilori… le temps de lui claquer les fesses jusqu’à en avoir mal à la main… ;-)

Retour à l’hôtel, il commence à se faire tard…
J’appréhende un peu - comme à chaque fois – que ma poulette remue tel un ouragan dans le lit et ne me réveille avant le lever du jour mais suis agréablement surpris de constater que tout cela a été plus calme que lors des (trop rares quand-même !...) précédentes nuits passées avec elle…
Elle finit par se lever, ouvre les volets de la chambre et découvre un petit balcon lui permettant d’aller fumer sa 1ère cigarette de la journée, avant de revenir au chaud sous la couette afin de faire son devoir matinal…
Bon, elle ne réussit pas encore totalement la gorge profonde mais je sais que cela viendra un jour et même sans cela, sa gâterie reste bien entendu fort appréciable… ;-)
Je m’aperçois à ce moment-là qu’elle a retiré son collier pendant la nuit et lui fait donc part du fait qu’elle doit me proposer une punition avant 10h00 et que dans le cas contraire, je choisirai celle-ci moi-même… pensant à la mener au restaurant pour le déjeuner en chemisier et sans soutien-gorge car je sais qu’elle n’aime pas cela et en aurait probablement été assez gênée !...
En attendant, nous descendons au bar de l’hôtel pour le petit-déjeuner… rien de particulier à raconter hormis que soumise Elisa a parfaitement tenu son rôle en sucrant et remuant le café de son Maître avant de préparer ses tartines… ;-)

Départ de l’hôtel (après que le patron soit venu taper à la porte parce qu’il était déjà plus de 11h00…), direction le pont du Gard… avec dans ma tête une idée précise que je ne savais pas encore si elle serait réalisable…
Petite ballade main dans la main aux alentours du pont, sélection d’un restaurant apparemment attrayant, repas simple mais appétissant et nous voilà repartis pour encore une petite ballade, sans que ma poulette ne semble se douter de ce qui peut l’attendre et être présent à mon esprit !...
Le soleil brille, la température a aussi agréablement augmenté depuis notre arrivée sur le site et je décide donc de prendre quelques sentiers escarpés nous éloignant de ceux sur lesquels tout le monde se promène…
Après un peu de marche, nous voilà « seuls au monde », en hauteur avec vue panoramique sur la végétation et ce fameux pont du Gard…
A ce moment-là, soumise Elisa m’annonce que notre petite marche lui a donné chaud…. c’est une aubaine que je n’espérais pas  et elle ne semble pas se douter de ce dont je peux être capable, alors que sans plus attendre, je lui retire son manteau que je pose à ses pieds à proximité….
Elle me regarde et me demande timidement… :
« Maître… vous n’allez quand-même pas retirer ma robe ?
- Bien-sûr que si ma poulette… et même le soutif que tu portes en dessous !...
 »

Après une courte négociation qui n’en est pas vraiment une, elle s’exécute  et se retrouve entièrement nue face à moi dans ce joli décor où il aurait été regrettable de ne pas faire quelques jolies photos souvenirs…
Je lui accorde de remettre son manteau pour masquer un peu sa nudité puis sors une corde de ma poche, la passe dans l’anneau de son collier et l’attache à la balustrade près de laquelle nous nous trouvons et après avoir pris quelques premières images, je lui retire à nouveau son manteau afin de profiter pleinement du spectacle qu’elle m’offre enfin !
A la fin de ce qui est sa toute première exhibition et série de photos en extérieur – même sans autre spectateur que moi seul – nous prenons le chemin du retour… alors qu’elle est restée nue sous son manteau, sa robe dans une poche et son soutien-gorge dans l’autre…
Elle ne parle pas, ne râle pas, fait peut-être la tête… à ce moment précis, je n’en sais rien et avoue m’interroger un peu…
Nous trouvons un endroit relativement abrité, à proximité immédiate d’une des plages sous le pont afin qu’elle puisse se rhabiller et reprendre le chemin du retour vêtue plus dignement…
Retour sur le parking puis près de l’hôtel où nous avons séjourné la nuit précédente afin qu’elle retrouve sa voiture car le moment de nous séparer et de rentrer chacun chez soi approche… sans savoir pour le moment quand nous pourrons à nouveau partager de croustillants moments ensemble…
 

Ses propres ressentis sont à lire ici : //dsp.blog4ever.com/nouvelles-experiences 

 



27/01/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres