Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Nouvelles émotions chez mon Maître...



Voici - avec encore beaucoup de retard - le nouveau rapport de soumise Louva sur ses émotions et ressentis du weekend du 23 et 24/09/2017...

 

Bonjour à toutes et tous…

Vendredi, 16h30, je prends mon train pour rejoindre mon Maître. Je suis vêtue d’une nouvelle robe avec un joli décolleté évasé. Mon Maître m’attend à l’arrivée, sur le quai de la gare, ma robe lui plaît mais j’oublie encore une fois de me mettre un genou à terre et dans la voiture, il s’aperçoit que j’ai mis des collants et non des bas… 2 fautes que je vais payer plus tard…
Après avoir fait quelques courses, N/nous voilà chez lui. Je pose ma valise dans sa chambre me déshabille entièrement et ne garde que mon collier pour le rejoindre dans son salon où il m’invite à m’asseoir sur le canapé à côté de lui. Baisers fougueux, caresses, je sens son sexe durcir et m’agenouille entre ses jambes pour le prendre en bouche et jusqu’au fond de ma gorge. Je caresse son membre avec ma langue, le tête comme un biberon et le suce, alors que mon Maître joue avec mes seins dont il pince les tétons, ce qui m’excite au plus au point. J’accentue mes caresses avec ma langue et mes lèvres sur son sexe tendu, le prenant au plus profond de ma bouche. Mon Maître explose dans ma gorge et j’avale son jus délicieux… avant de rester un petit moment à genoux à ses pieds, le temps qu’il reprenne ses esprits…
N/nous prenons l’apéritif alors que mon Maître prépare le repas que N/nous partageons ensuite. Après celui-ci, la soirée s’est achevée par un gros câlin dans son lit et je garde en mémoire que j’ai commis des fautes et que je serai punie… mais je ne sais pas encore comment…

Samedi matin, petit-déjeuner avec mon Maître qui me donne un gobelet en plastique. Je sais ce que je dois faire car N/nous en avons parlé dans la semaine et je me rends aux toilettes pour uriner dans le gobelet avant de revenir dans sa cuisine et verser le contenu du gobelet dans un bac à glaçons que je mets au congélateur…
La matinée se passe, N/nous déjeunons et après le repas, retour vers la chambre de mon Maître. Il me pose un double bandeau sur les yeux et me dit de m’allonger à plat ventre sur le lit et de tendre les bras au-dessus de ma tête et je me retrouve menottée aux barreaux du lit…
Murmure de mon Maître à mon oreille : « Tu sais que tu as fauté envers moi et que tu dois être punie…
- Oui Maître…

- Choisis… 40 coups de martinet ou 30 coups de cravache… »
Je choisis la cravache, pensant que j’aurai moins mal.

Baisers sur mes fesses, caresse avec la cravache et pan, le 1er coup arrive, suivi de 9 autres que je compte à voix haute comme je dois le faire à chaque fois…
Il s’arrête, caresse et embrasse mes fesses qui me brûlent déjà, avant de recommencer avec une série de 10 nouveaux coups suivie d’une autre de 10 coups encore…

 

Cravachee002.jpg
  

Je serre les dents mais je ne me plains pas, même si je reconnais avoir failli prononcer mon « safeword » au 12ème coup !...  En pleurs
La tension s’apaise, mon Maître me félicite et me câline et N/nous faisons une petite sieste dans les bras l’un de l’autre…

Arrive le moment de l’apéritif du soir, mon Maître met quelques glaçons préparés le matin dans mon verre et sous son regard, je bois mon verre sans grimacer. Je ne sens pas vraiment de différence, hormis un goût légèrement sucré que j’ai déjà remarqué lorsque, à chaque fois que je vais uriner, je m’essuie avec mes doigts que je dois ensuite lécher puisque cela fait déjà une semaine que je n’ai plus le droit d’utiliser du papier…

Uro-glacons002.jpg

Uro-glacons004.jpg

Uro-glacons005.jpg


Je sais que tôt ou tard, je devrai uriner dans un gobelet et boire mon liquide, sans qu’il ne soit sous forme de glaçons… et je me sens désormais presque prête à cela… Clin d'œil

La soirée se déroule ensuite de manière plutôt « vanille » et N/nous allons nous coucher assez tôt… ce qui n’est pas forcément synonyme de sommeil immédiat… Clin d'œil

Dimanche matin, matinée sans rien de particulier jusqu’au moment du repas…
Après-midi, je pensais sieste plus ou moins coquine mais c’était encore mal connaître les intentions de mon Maître… qui me fait allonger sur le dos sur son lit, me menotte à nouveau aux barreaux et me place son masque sur les yeux !...
Je ne sais pas ce qui va m’arriver mais ressens assez rapidement la caresse de sa roulette, d’abord sous mes bras puis le long de mon buste, autour de mes seins puis autour de mon sexe et enfin sur mes lèvres intimes et tout autour de ma vulve… je suis déjà sur le point de jouir tant cette roulette me fait de l’effet !... Clin d'œil
Un moment plus tard, je sens la morsure de ses petites pinces à linge (qui n’ont jamais servi à étendre quelque pièce de linge que ce soit !...) sur mes seins… mes mamelons et mes tétons et la douleur est intense…
Je sens sa langue qui commence à parcourir mon corps, ses mains qui jouent avec les pinces et frappent parfois ma poitrine déjà endolorie et, comme à chaque fois, hyper réactive… tout comme l’ensemble de mon être…
Il descend le long de mon corps… jusqu’à planter sa langue sur mon clito qu’il commence à lécher et à mordre comme j’aime tant qu’il le fasse, tout en jouant avec les pinces… pur moment de plaisir, d’extase, de jouissance !...

Pinces003.jpg

 

Pinces002.jpg


Après m’avoir encore fait jouir de la plus belle des manières, mon Maître me détache et m’aide à me lever, sans que je sache à ce moment-là ce qui m’attend car il m’a laissé le bandeau sur les yeux…
Il me demande d’ouvrir la bouche et je sens qu’il me pose un bâillon écarteur entre les dents et je devine à ce moment-là ce qui m’attend probablement !...
Comme je l’avais pressenti, il me guide vers sa salle de bain… je reconnais le parcours et le bac à douche dans lequel il me fait entrer et m’agenouiller… et je m’exécute, prête à recevoir pour la 3ème fois de mon existence son jet doré, que je ne pourrai cette fois-ci pas refuser de recevoir en bouche et d’avaler…
Je me demande « quand » celui-ci va arriver et je le sens enfin se répandre sur mes seins et atteindre ma bouche grande ouverte avec l’écarteur… j’étale le chaud liquide sur mon corps et ne rechigne pas à avaler ce que m’offre mon Maître mais l’écarteur n’est pas des plus pratique pour cela et je manque presque de m’étouffer, ce que remarque mon Maître qui stoppe aussitôt d’asperger mon visage, avant de reprendre lorsqu’il eût remarqué que j’étais à nouveau prête à accepter de recevoir son offrande !...
Je prends cela comme une offrande et non comme une humiliation ou un avilissement, contrairement à ce que je pensais auparavant et je me sens désormais prête à recevoir son jet « de plein gré » et sans écarteur…

 

Les vidéos de la séance avec la roulette se trouvent ici :

http://dsp.blog4ever.com/nouvelles-experience-de-roulette

 

Les vidéos des pinces sont à voir ici : http://dsp.blog4ever.com/jeux-de-petites-pinces

 

La vidéo de ma 3ème douche dorée est à voir ici : http://dsp.blog4ever.com/3eme-douche-doree

 



01/10/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres