Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Weekend mitigé et nouvelles interrogations...



Pour le dernier weekend de ce mois de juillet, il était convenu que soumise Louva prenne le train en fin d’après-midi vendredi, jusqu’au lundi matin…
Comme à l’accoutumée, elle avait reçu quelques instructions par textos sur les vêtements qu’elle avait à prévoir pour ce court séjour, tout en sachant également qu’elle resterait entièrement nue dès lors que nous serions chez moi…
Elle avait également pour instruction d’aller travailler avec sa robe bleue à fines bretelles, bien entendu sans aucun sous-vêtements mais après avoir pris soin d’insérer en elle ses boules de geisha…
En effet, je voulais qu’elle arrive chaude comme la braise et j’espérais qu’elle serait totalement chienne, lui ayant fait part la veille d’un nouveau projet de jeu que je nomme « les 24 h de fellations » et consistant simplement à faire le plus grand nombre de gâteries durant la période de temps indiquée…

Arrivée comme prévu – et comme d’habitude – à 17 h 45, je la retrouve sur le quai de la gare, toujours rayonnante…
N/nous rejoignons ma voiture et partons chez moi où, dès son arrivée, elle va poser ses bagages dans ma chambre et se déshabiller, conformément aux directives reçues, alors que je l’attends au salon…
Je ne sais expliquer et ne comprendrai sans doute jamais sa 1ère incartade et désobéissance aux instructions qui m’avaient pourtant semblées parfaitement claires mais toujours est-il qu’elle me rejoint « naturellement » sur ses 2 jambes et qu’elle prend place à mes côtés sur le canapé… alors que j’attendais de la voir arriver à 4 pattes, avec sa laisse crochetée à son collier et la poignée de celle-ci entre les dents !...
Cela me perturbe et me rappelle inconsciemment un certain weekend où soumise Elisa (ma précédente soumise pour celles et ceux qui s’en souviennent…) m’avait quelque peu déstabilisé en agissant un peu de même manière, ce qui avait eu pour suite quelques jours plus tard de rompre sa soumission…
Pour l’heure, je préfère « accuser le coup » et n’évoque pas sur le moment cette faute avec soumise Louva et N/nous discutons de choses et d’autres…
En attendant qu’arrive l’heure de l’apéritif, elle se décide finalement à prendre les choses en main… puis surtout en bouche, pour une gâterie qu’elle me prodigue après s’être enfin placée à genoux à mes pieds !...
A l’issue de celle-ci, je reste une nouvelle fois assez dubitatif, non qu’elle n’ait pas officié de belle et agréable manière – bien au contraire ! – mais plutôt sur ses réactions et les expressions de son visage au terme de son œuvre…
En effet, malgré ce que soumise Louva s’évertue toujours à me dire en essayant d’être convaincante, j’ai parfois la désagréable sensation de la « forcer et contraindre » à la fellation, n’ayant pas l’impression qu’elle y prend autant de plaisir que ce qu’elle veut bien dire mais plutôt la sensation qu’elle ressent cela comme une sorte de dégoût… voire même d’écœurement lorsqu’elle va jusqu’au terme de son acte en me faisant exploser dans sa bouche…
Bref… affaire à suivre et peut-être que l’avenir m’éclairera sur ce point ?...
Suite à cela, la soirée s’est déroulée de façon assez paisible et à nouveau de façon assez « vanille », jusqu’au moment d’aller au lit où je prends un énorme plaisir à déguster longuement son intimité avec ma langue… avant de lui annoncer néanmoins qu’elle devra accepter la frustration jusqu’au lendemain !...
Pour cela et alors que ses boules de geisha sont toujours en elle, je relie la cordelette de celles-ci à son poignet avec une paire de menottes, ainsi qu’avec le crochet de sa laisse dont l’autre bout est fixé à la tête du lit… après que soumise Louva m’eût offert une nouvelle gâterie et avant de nous endormir l’un contre l’autre…

Samedi matin, après le petit-déjeuner, nous partons faire quelques achats alimentaires au cours desquels nous trouvons un œuf vibrant à télécommande – achat planifié depuis déjà quelques temps – que nous ne manquons pas d’essayer dès notre retour chez moi…
L’œuf offre 50 modes de vibrations différents et j’avoue m’être bien amusé avec la télécommande et languir de pouvoir en profiter avec soumise Louva lors de nos prochaines vacances ensemble qui arriveront bientôt !...
Après le repas, petite sieste ensemble puis N/nous partons en direction d’un lieu que je connais et sur lequel j’espère bien pouvoir faire quelques photos coquines de ma soumise…
A peine étions nous sur place qu’un promeneur à VTT est arrivé, stationnant un moment le temps de se désaltérer et d’échanger quelques mots…
A ce moment-là, l’idée de lui annoncer la raison de notre présence a parcouru mon esprit mais n’étant pas certain de la réaction de chacun(e), j’ai préféré me taire et ne pas proposer à « l’intrus » d’assister à la séance de photos des charmes de soumise Louva…
De retour à mon appartement, soumise Louva m’a fait part de quelques mauvais souvenirs réveillés par notre passage dans une petite ville où elle s’était rendue par le passé et peut-être n’ai-je pas prêté assez d’attention ou mal jugé son mal-être mais toujours est-il que cela a eu une influence fort négative sur la suite de notre weekend… L
Je ne saurais non plus expliquer si cela a entraîné le fait que soumise Louva « force » un peu plus qu’à l’accoutumée sur l’apéritif que nous avons pris ensemble et qu’elle s’endorme relativement vite sur le canapé… ce qui résume assez le déroulement de la soirée…

Dimanche matin, après avoir partagé le petit-déjeuner, j’ordonne à soumise Louva d’aller prendre sa douche, tout en ayant une petite idée en tête…
Je ne mets pas longtemps à la rejoindre… N/nous nous savonnons, N/nous caressons, N/nous embrassons et j’essayes de la prendre… mais ma douche est décidemment trop étroite pour pouvoir envisager cela de façon concrète !... LOL
Je l’incite donc à s’agenouiller à mes pieds et elle me prend en bouche pour une délicieuse gâterie qui s’achève par une explosion sur sa langue tendue, ses yeux fermés et tout son visage en se mélangeant ou jet de la douche qui l’asperge simultanément…
Le reste de la journée et la soirée se sont déroulée de façon très « banales et classiques » et ne sera donc pas relaté ici dans la mesure où cela n’intéresserait probablement personne…

Pour clore le récit de ce weekend, je peux néanmoins dire qu’il ne s’est encore une fois pas déroulé de la façon dont N/nous l’avions imaginé – et quelque peu espéré – cela faisant une nouvelle fois renaître des interrogations récurrentes sur ma façon (et mes capacités ?...) à réellement dominer soumise Louva telle qu’elle le désirerait…
J’ai toujours la difficulté à occulter ou mettre de côté les sentiments que je ressens à son égard, ainsi que les craintes en moi de lui faire du mal, de la blesser ou de l’humilier comme elle l’a été par le passé…

Le rapport du weekend par soumise Louva est à lire ici : http://dsp.blog4ever.com/weekend-chez-mon-maitre



01/08/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres