Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

6ème rencontre... ma vision personnelle...

Cela ne se produira sans doute pas à chaque fois mais je donne encore ici ma vision de ma 6ème rencontre avec soumise Elisa… riche en nouveautés et « évènements »… pour elle comme pour moi !...
Je vais néanmoins tenter de résumer un peu ce weekend et ne pas faire un récit aussi long que celui que j’attends d’elle, supposant d’ailleurs que les visiteurs du blog préfèrent sans doute lire les récits de ma soumise… davantage que les miens ?…
Enfin, le lien vers les propres ressentis de soumise Elisa se trouvent à la fin de ce récit...

Notre rendez-vous avait été fixé à Nîmes où elle devait passer la journée au travail et me rejoindre à l’hôtel réservé (et pour une fois pour partager la nuit avec elle !...) où je suis arrivé avec un peu d’avance…. dans la mesure où elle a été pour sa part en retard par rapport à ce qu’elle avait prévu et annoncé… mais on ne peut pas toujours tout maîtriser…
Retrouvailles sur le parking – très chastes comme je m’y attendais – et je la guide vers la chambre où j’ai eu largement le temps d’installer quelques cordes avant son arrivée…
Je passe son collier à son cou et elle se déshabille prestement puis entreprend de me dire « bonjour » comme il se doit - et comme c’est désormais la règle entre elle et moi - mais sachant qu’elle aime cela et prend mon sirop comme une récompense, je décide de ne pas le lui offrir de suite…
Je lui pose le masque sur les yeux, assorti comme à chaque fois d’un bandeau supplémentaire et la guide vers le lit sur lequel elle s’allonge sagement sur le dos…
Je passe ses chevilles dans les nœuds coulants installés préalablement à son arrivée, reliés à la barrière du lit supérieur de la chambre d’hôtel et la voilà prête… exposée… totalement offerte…
 

Quelques caresses, quelques morsures… elle halète et demande déjà l’autorisation de jouir… que j’adore lui refuser à ce moment-là !...
J’allume une bougie et fais couler la cire partout sur son corps… c’est la 1ère fois qu’elle reçoit la cire sur sa minette et visiblement elle souffre un peu, elle gémit… mais elle adore ça et elle est déjà trempée comme la cochonne qu’elle est…
Je tente un nouveau « jouet »… un goupillon qui s’avère peut-être un peu trop large pour cette fois mais auquel elle aura droit un jour si j’en trouve un mois imposant…
 

Goupillon-large01.jpg

La cire étant refroidie, il est temps de passer à la suite et je cherche la cravache dans mon coffre à jouets…
Quelques coups sur sa poitrine, puis sur sa minette… elle se tortille, soupire, supplie d’avoir le droit de jouir… et toujours refus catégorique de ma part…
 

Après avoir enfin eu le droit de jouir et de recevoir sa récompense, l’heure arrive de se préparer – avec une tenue imposée pour ma soumise - pour la soirée où nous devons rencontrer pour la 1ère fois ses « ami(e)s virtuel(le)s » avec lesquels elle échange régulièrement sur Facebook…
Nous les retrouvons sur le parking du restaurant réservé pour l’occasion par Monsieur Thierry, accompagné de Monsieur G. (que je nomme ainsi vis-à-vis de son pseudo sur mon blog…) et de sa soumise Krystal (elle aussi présente sur le blog… dans la partie « contributions »…)
Premier contact chaleureux… ma soumise Elisa et Krystal se sautent presque dans les bras, comme si elles se connaissaient depuis toujours…. J’adore…
Monsieur G. me guide vers sa voiture pour me donner mon 1er cadeau de la soirée, évoqué un peu plus tôt dans la semaine et qu’il a eu la gentillesse de fabriquer avant cette rencontre… énorme merci à lui, je n’avais jusqu’à présent pas osé imaginer ni espérer croiser un bricoleur capable de faire cela pour moi… un très joli pilori où il me tarde de voir ma soumise !...

Pilori001.jpg

 

Pilori002.jpg

 

Nous entrons au restaurant, chacun s’installe mais interdiction à Elisa et Krystal de se placer côte-à-côte… ni son maître ni moi-même n’avons envie de nous sentir « occultés » et de devoir aller manger à une table à part… LOL
Nous buvons l’apéritif en attendant un dernier couple - Monsieur Eric et sa soumise Taya - que je ne connais pas non plus… je ne suis pas du genre à aller vers les gens et donc guère à mon aise….
Nous sommes finalement au complet, 3 femmes soumises - dont 2 avec un imposant collier d’acier au cou –et 4 hommes… et les tables environnantes semblent s’interroger quelque peu…


Le repas se passe, agréable et avec des discussions sympathiques… surtout sur les sujets qui nous ont rapprochés…
Le café est servi… ma soumise m’offre le cadeau dont elle m’avait parlé dans la semaine, sans que j’ai la moindre idée de quoi il s’agit !
J’appréhende ce moment mais je finis par déballer le paquet et découvre un joli coffret que j’ouvre et qui contient… un fouet !
Je n’ai pas de mots pour remercier ma soumise de ce cadeau, de cette offrande, et ne sait comment réagir et comment annoncer à la table que je ne sais pour le moment pas me servir de ce genre d’accessoire ni comment l’utiliser…. faire mal est une chose mais à condition de le faire bien !...


Fouet001.jpg

Fouet002.jpg

Le fouet passe de main en main et fait le tour de la table, alors que les personnes de la table voisine quittent le restaurant… peut-être un peu prématurément ?...

A notre tour, nous quittons les lieux et décidons d’aller finir la soirée en club libertin, où nous entrons après une bonne ½ heure de route. Au moment de déposer nos manteaux au vestiaire, je prends soin de garder la laisse que je compte bien attacher au collier de soumise Elisa afin qu’elle sente bien sa condition de chienne soumise…
Le patron du club – fort sympathique – nous fait visiter les lieux et après avoir découvert quelques coins câlins, nous apercevons la croix de Monsieur André… Saint homme que d’avoir inventé cet accessoire !... Rigolant
Nous nous installons pour boire un verre, les 3 soumises à genoux à même le sol et à nos pieds, Taya et Elisa tenues en laisse par leur maître respectif…
Après un moment passé ainsi, Monsieur G. propose que nous allions enfin tester la croix… et la résistance des soumises à la ceinture…
Krystal est la première à prendre place et encaisse les coups de son maître sans broncher, jusqu’à ce qu’il la détache et me donne sa ceinture… c’est au tour de soumise Elisa d’être attachée sur la croix. Je relève sa jupe, lui caresse un peu les fesses et lui demande à l’oreille si elle est prête et après sa réponse, je m’éloigne un peu et commence à la frapper sans ménagement. J’arrête de temps en temps, en profite pour lui murmurer quelques encouragements pendant que mes doigts fouillent son intimité trempée puis je reprends les coups. Au terme de ceux-ci, je l’autorise enfin à jouir et mes doigts ne mettent pas longtemps à être inondés du copieux jet de son orgasme qui se répand au sol puisqu’elle est fontaine…
Je la détache et renonce intérieurement – par souci d’hygiène - à lui faire lécher sa semence mais elle sait qu’elle sera un jour confrontée à cela !...
C’est désormais au tour de Taya d’être exposée sur la croix et comme ses 2 « sœurs de soumission », elle reçoit fièrement les coups infligés par son maître, alors que depuis que nous sommes regroupés autour de cette croix, la presque totalité des clients du club nous ont rejoint pour assister au spectacle que nous leur offrons tour à tour !...
Pendant que soumise Taya subit la ceinture de Monsieur Eric, soumise Elisa me confie qu’elle a les fesses bouillantes… ses marques étant par la suite restées visibles plusieurs jours, comme le suçon marqué quelques heures plus tôt au-dessus de son sein !...


Retour près de la piste de danse, nouveau verre tous ensemble, les 3
soumises toujours à nos pieds… Taya est tête baissée entre les jambes de son maître, Krystal sert de table basse sur laquelle Monsieur G. a posé son verre, alors que soumise Elisa sert aussi de table me permettant d’allonger mes jambes et poser mes pieds. Au bout d’un moment, je me redresse et lui claque sévèrement les fesses avec la poignée en cuir de sa laisse. Elle ne bronche pas et se trouve récompensée par une caresse de la main de Krystal qui apaise sa douleur alors qu’elles s’embrassent discrètement…

Mes doigts plongent à nouveau en elle et la fouille jusqu’à ce qu’elle me supplie encore de jouir… ce que je lui refuse à nouveau !
Je la fais finalement pivoter vers moi et lui fait comprendre mon attente… et elle s’exprime timidement…
« Maître… je ne peux pas faire ça ici !... »
Pas de réponse de ma part, simplement un regard alors que je sors mon membre et qu’elle le prend en bouche sans rechigner, pendant que Taya et Krystal officient de la même façon avec leur maître respectif…
Après un moment de ce traitement, Monsieur G. et Krystal s’éclipsent, juste un peu avant que je mène soumise Elisa vers les coins câlins du club…
Nous apercevons Krystal à nouveau sur la croix mais soumise Elisa n’est pas encore attirée par le fait de voir des gens s’amuser et je l’accompagne donc vers une pièce pouvant se fermer car je n’ai à ce moment-là pas envie de la prêter à quiconque…
Je l’allonge sur le lit, retrousse sa jupe et profite de son corps tout entier, abusant d’elle jusqu’à ce qu’elle soit autorisée à jouir… et qu’elle inonde littéralement le matelas et sa jupe !...
La soirée touche à sa fin, l’heure tardive nous amène à quitter le club et nous séparer, avec pour ma part le plaisir de pouvoir passer la nuit (ou plutôt ce qu’il en reste !...) avec ma soumise à mes côtés…

 

La nuit est courte mais le réveil agréable puisque soumise Elisa a désormais acquis son obligation de gâterie matinale pour me souhaiter bonne journée lorsque nous passons la nuit ensemble… même si cette fois-ci, je l’arrête avant de jouir en lui promettant qu’elle aura ce plaisir après le petit-déjeuner, que nous descendons prendre…
Retour dans la chambre, petite douche rapide et au moment où c’est au tour de soumise Elisa d’y aller, je la fais mettre à genoux dans la douche avec l’idée de lui offrir son 1er jet doré… qui s’avère finalement techniquement impossible et par conséquent remplacé par la gâterie qu’elle n’avait pu achever précédemment…
Nous finissons de nous préparer et quittons l’hôtel en direction d’un nouveau restaurant où nous avons rendez-vous avec Monsieur G., soumise Krystal et Monsieur Thierry…
Je choisis le repas de soumise Elisa, avec interdiction de frites que la serveuse a du mal à prendre en compte… et tout se passe bien jusqu’au moment brutal où soumise Elisa nous annonce qu’elle doit rentrer chez elle et ne pourra être avec nous pour la visite du salon de l’érotisme que nous avions prévue de longue date…

Je garde pour nous seuls les raisons de cette « fin de weekend »… et vous remercie par avance de votre compréhension… mais je tiens une fois de plus à remercier et féliciter soumise Elisa pour sa dévotion et ses attitudes au cours de ces nouveaux moments partagés durant lesquels elle continue à progresser et à grandir !...

 

Ses propres ressentis sont à lire ici : http://dsp.blog4ever.com/quelles-douleurs-et-quels-plaisirs

 

 



19/02/2017
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 49 autres membres