Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Textes de soumise Louva


Demande de soumise Louva

 

Monsieur,

Vous m’avez demandé de faire ma demande officielle de soumise et je m’exécute… ce qui est une première pour moi et me voici donc à réfléchir à ce que je vais bien pouvoir mettre dans cette   demande !...

 

Moi, LOUVA, vous demande de bien vouloir faire de la dominante que je suis votre humble soumise. Je n’agis pas sur un coup de tête, loin de là et je sais très bien que la rebelle que je suis aura bien du mal à accepter l’autorité de son maitre…


Vous sachant capable de me dompter, de révéler mon côté soumise, je me remets entièrement entre vos mains pour repousser mes limites et briser mes   entraves.

La dominante rebelle et insoumise que je suis ne désire qu’une chose… ce collier qui fera d’elle V/votre soumise LOUVA, avec tout ce que cela implique !...

 

Votre humble soumise LOUVA.

 

Baillon-boule002.jpg

 

Fiche de description à consulter ici : http://dsp.blog4ever.com/presentation-de-soumise-louva

 

Présentation de soumise Louva ici : http://dsp.blog4ever.com/malgre-des-doutes-persistants


31/03/2017
11 Poster un commentaire

Récit imaginaire...



« Petite louve où vas-tu ?
Petite louve, qui suis tu ?
Petite louve rebelle, retourne toi,
Il est là, sur la colline, il t’attend,
Il a un cadeau pour toi, un joli collier,
Il veut que tu sois à lui, que tu lui obéisse… »

 

 

La porte se referme brusquement, la louve se retrouve prisonnière...
Elle grogne, hurle sa liberté perdue dans la nuit sombre. Seule la lune lui répond… « tu l’as voulue, accepte ton sort jolie louve… »
La louve résignée se blottit dans un angle de sa geôle malgré la colère qui l’habite. Elle est à bout de souffle et finit par s’endormir. Au petit matin un bruit de pas la réveilla, une silhouette se découpant sur le chemin et s'avançant vers elle. La louve reconnu l’odeur de l’homme de la colline…
Elle se lève ; grogne, claque des dents, alors que l’homme continue d’avancer et s’arrête devant elle, lui tendant la main comme pour la caresser mais il suspend son geste en entendant le grognement de sa belle…
« Tout doux ma louve, je suis ton Maître à présent, accepte le, aies confiance… »
L’homme s’assoit dans l’herbe, pose sa main sur la cage et regarde la louve. Celle-ci continue de grogner tout en regardant l’homme, elle recule et s’assoit dans un coin de sa geôle. L’homme et l’animal restent côte à côte en s’observant dans le silence...

 


31/03/2017
1 Poster un commentaire

Fière d'être Sienne

En signe d’appartenance à mon Maître et pour lui montrer que je suis fière d’être à lui, je lui ai demandé de ne plus masquer mon visage sur les futures photos et vidéos qu’il publiera sur le blog…
Ma décision peut en surprendre plus d’un(e) mais je n’ai pas honte d’être à mon Maître et au contraire, j’en suis très fière et je l’assume totalement !...
Mon Maître m’aide à m’apprécier comme je suis, avec mes qualités et mes défauts. Il a su révéler la femme qui se cachait en moi, à la rendre coquette et désirable…
J’ai de plus en plus confiance en moi et même s’il me reste encore du chemin à parcourir, j’ai envie d’explorer d’autres horizons, avec mon Maître et pour Lui…

Votre Louva

Identité002.jpg

 

Identité001.jpg


08/07/2017
5 Poster un commentaire

Toussaint chez mon Maître

Après encore une fois une semaine d'attente, voici (enfin !...) le rapport de soumise Louva sur notre weekend de Toussaint...

C'est avec un très grand plaisir que j’ai retrouvé mon cher Maître, jeudi 1er novembre en fin de matinée. J'ai passé un très mauvais début de semaine et j’avais grand besoin d’être à nouveau auprès de lui !...

Pour une fois, j’ai eu l’autorisation de porter un pantalon en sa présence et c’est donc revêtue d'un legging noir, un pull bordeaux, mes bottes noires et mon collier de chienne autour du cou que je me suis présentée à mon Maitre à mon arrivée à la gare où Il est venu me chercher.
Arrivée chez Lui, je file comme d’habitude à la chambre pour me dévêtir et me revoilà devant lui, uniquement vêtue de mon collier et d'un peignoir resté ouvert.
N/nous échangeons un peu jusqu’à ce qu’arrive l’heure de l’apéritif que je prépare… bisous, caresses…..

Je m'agenouille devant mon Maître, entre Ses jambes et sors Son sexe de Son pantalon et je découvre la surprise dont Il m’avait parlé, sans m’en dire davantage… mon Maître s’est intégralement rasé… Mmmmm !... Je le prends profondément dans ma bouche avide de lui, je le tète et le suce, ma langue le caresse sur toute la longueur de Sa queue glabre tandis que mon Maitre me caresse et me pince les tétons, ce qui a pour effet de m'exciter encore plus…

J’accentue alors la pression de mes lèvres autour de Son sexe, je titille de la pointe de ma langue le bout si sensible de son gland avant que ma langue aille glisser sur les boules lisses pour les caresser, ce qui fait gémir mon Maitre. Je le happe bien au fond de ma gorge tout en continuant à le caresser de la langue ou en recommençant à le téter, le sucer et l’aspirer jusqu'à ce que mon Maitre frissonnant explose dans ma bouche….  hummm, son nectar est si bon que je n’en ai pas perdu une seule goutte.....

Je me suis relevée, la tête me tourne un peu mais un large sourire illumine mes lèvres…

 

Vendredi matin, mon Maître m’a annoncé que je devais me préparer pour faire les photos demandées dans un défi récemment reçu et consistant à reproduire des postures de chienne !...

N/nous avons fait cette série de photos durant laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à prendre les poses, même si certaines sont un peu humiliantes et je prends cela avec humour et il m’a même été parfois difficile de ne pas rire mais il suffit que mon Maître me fasse les gros yeux pour que je me calme !....

J'adore la dernière photo de la série des poses de chienne, celle où je lèche la main de mon Maitre et je crois que c’est ma préférée…

J'aime être Sa chose et qu’Il se serve de mon corps comme bon lui semble…

Les photos du défi « en mode chienne »
sont à voir ici
 :

https://dsp.blog4ever.com/defi-n5-postures-de-chienne

10-ReconnaissanteB.jpg

 

Après N/notre déjeuner et alors que N/nous nous apprêtions à aller à N/notre sieste habituelle, mon Maitre a eu soudain l’envie de jouer avec moi…
Il a commencé à pincer et mordre très fort mes tétons et comme je poussais des petits cris que je ne pouvais retenir, Il a mis Sa main sur ma bouche et m'a mordue de plus belle. Le plaisir est parfois si intense que j’en ai mal, surtout quand mon Maitre maltraite mes seins !...

Les mains de mon Maitre ont ensuite quitté mes seins pour s'aventurer sur mon ventre qu’elles caressent tout en descendant le long de mon corps, jusqu’à mon intimité...

Un doigt me pénètre et mon Maître me chuchote alors « tu es toute mouillée petite chienne » !...

Il retire Son doigt pour le mettre dans ma bouche afin que je le lèche et Ses doigts me pénètrent à nouveau et je pousse un râle de plaisir alors que mon Maitre entame un long mouvement de va-et-vient très rapide tout en continuant de malmener mes seins avec Sa bouche et Ses dents… je suis au bord de la jouissance et j’en demande la permission à mon Maitre qui me répond - dans un souffle - « Je veux t'entendre jouir petite chienne … » tout en reprenant de plus belle Ses douces tortures !...
Mon corps s'arque à la rencontre de Ses doigts, une douce chaleur envahit mon corps tout entier et je jouis enfin en poussant un cri de plaisir…

Je me suis endormie dans les bras de mon Maitre, repue et encore tremblante de plaisir…

N/notre journée de samedi s'est déroulée en mode "vanille" mais au moment de N/notre apéro du soir, mon Maître m'a posé 2 pinces à linge sur les tétons pour me punir d'avoir oublié d'éteindre la lumière dans une des chambres de Son appartement. Au début, je n'ai pas eu mal et la douleur a commencé à se faire sentir plus tard, d'autant que mon Maître s'amusait à tirer sur les pinces ou à me mordre les tétons qui commençaient à me brûler et me faisaient si mal que j'ai demandé grâce à mon Maître qui a fini par retirer les pinces, ce qui m'a arraché un cri de douleur... douleur qui n'a été que partiellement apaisée par les caresses et baisers de mon Maître....
Désormais, je ferai plus attention à éteindre les lumières dans les chambres... même si mon Maître m'a par la suite avoué que cela n'avait été qu'un prétexte pour me punir et satisfaire Sa perversion et Son sadisme !!!....


Dimanche...
En fin de matinée, mon Maître m'annonce qu'un ancien défi proposé - il y a déjà longtemps - par un membre du blog n'a jamais été réalisé et Il me demande donc de m'installer à califourchon sur un tréteau...

Il passe les chaines autour de mes chevilles qu’Il relie à une plus grande chaine qu'Il passe en haut du tréteau, puis Il m’attache les poignets - toujours avec des chaînes – qu’Il fixe à la barre transversale du tréteau…
Je suis alors dans une position très inconfortable, les jambes en l’air et à demi-repliées et les mains attachées très serrées devant moi. Le bois brut me fait mal au sexe et si je bouge, je risque de tomber !...

Au bout d’un petit moment, je commence à avoir des crampes aux jambes, j’essaye de bouger un peu mais le tréteau tangue légèrement et mon Maître voyant cela, Il me délivre de mon supplice et j’ai même droit à un massage de mes poignets et chevilles… humm, ça fait du bien !...

Judas001.jpg
    

 

Judas002.jpg

Le défi du « chevalet » est à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/defi-n3-le-chevalet

 

Je pensais en avoir fini avec le tréteau et bien non… mon cher Maitre a encore des idées dans la tête !...
Il me dit de me mettre devant le tréteau et de me pencher sur celui-ci, Il m’attache à nouveau les poignets et les chevilles à chaque montant du tréteau, avec les chaines et le plus bas possible, ce qui fait que mes seins sont écrasés par la barre transversale et que j’ai la tête dans le vide, ce qui est loin d’être agréable et confortable !…

Je l’entends s'éloigner et revenir un peu plus tard. Grandes claques sur mon cul et bruit de briquet avant que la cire brûlante commence à couler sur mon dos !...

Au début, je ressens une légère brûlure sur ma peau qui peu à peu devient plaisir… j’ai chaud dans tout le corps et surtout au niveau de mon sexe et je sens que je mouille !...
J'ai envie que mon Maître me délivre mais Il n'en fait rien et bien au contraire, Il introduit un doigt en moi qu'Il retire presque aussitôt !...

 

Bougie_Treteaux001.jpg

 

Bougie_Treteaux002.jpg

 

Je brûle déjà de désir quand je sens les mains de mon Maitre m’enduire l’anus d'un liquide gras et visqueux…
« Tu es prête ?... » me dit-Il
« Ho que oui mon Seigneur !!!.... »
Il introduit alors la bougie en moi et la ralume… puis Il s'éloigne…
« Tu es lumineuse…. » me dit-Il !.....

J’avais envie de son sexe en moi, qu’Il me prenne le cul…. Grrrrrr, ça sera pour une autre fois !!!!...

Mon Maitre se recule pour admirer le spectacle, Il éteint la bougie et joue un peu avec elle en moi et juste avant que je jouisse, Il la retire…… re-grrrrrrrrr !....

 

Bougie_Treteaux003.jpg

 

Bougie_Treteaux004.jpg

 

Ensuite, mon Maitre m'a détaché les mains et les chevilles et j’ai dû lui demander de m'aider à me remettre debout, ce qu’Il a gentiment fait et je l’en remercie tant mes jambes étaient douloureuses !....

Ensuite, Il m’a demandé si j'arriverai à enlever la cire sous la douche…. mais non, je n’en étais pas capable et j’ai demandé à mon Maître de le faire avec un couteau, malgré mes peurs et mes appréhensions !....

Il a un peu hésité… bien que je Lui ai dit que ça irait, que j’avais confiance en Lui et que je saurais gérer…
Il a donc commencé à racler la cire avec un couteau et j’ai pris sur moi, tout en étant tétanisée malgré ma confiance en Lui.

Pendant tout le temps où mon Maitre a nettoyé la cire sur mon corps avec le couteau, Il m’a parlé doucement, s'arrêtant quand Il me voyait trembler de peur ou serrer les dents. Je me suis concentrée sur sa douce voix et n'ai plus eu peur et une fois tout cela fini, je me suis jetée dans ses bras…. j’en avais grand besoin après toutes ces épreuves et ces émotions, et surtout le couteau !!!...

 

La vidéo de la bougie est à voir ici :

https://dsp.blog4ever.com/nouveaux-jeux-de-cire

 

Pour conclure et résumer un peu, ce weekend a été plein de surprises pour moi, dont la 1ère avec le fait que mon Maitre se soit intégralement rasé le sexe pour me faire plaisir, j’ai adoré et je vous en remercie, mon Maître !...

Humm, Votre sexe tout lisse dans ma bouche, Vos couilles lisses sous ma langue… un régal !!!…

Le supplice de Juda - sur le tréteau – j’aurais aimé aller plus loin dans la durée mais le tréteau était trop instable et j’espère pouvoir remédier à cela et j’ai aussi une idée pour que mes bras soient en l'air, comme mon Maitre le souhaite…

La cire sur mon corps, j'adore cela et c’est dommage que mon Maitre ne le fasse pas plus souvent…

C’était la 1ère fois que je recevais la cire sur le dos et j’aimerai  bien essayer après une bonne fessée sur les fesses, les sensations doivent être très fortes….

En ce qui concerne le couteau sur mon corps, j’ai encore du mal et mon Maitre sait pourquoi  mais je veux vaincre mes peurs du passé et ne plus en être prisonnière. Je sais que j’ai encore du chemin à parcourir pour être pleinement celle que je souhaite être et pour plaire à mon Cher Maitre, je vais tout faire pour être pleinement à Lui, même si c’est parfois difficile… surtout en ce moment mais j’ai besoin d’être à lui et de sentir Sa poigne sur moi….


11/11/2018
2 Poster un commentaire

Une semaine de relâchement

Arrivée comme j’en ai pris l’habitude depuis quelque temps le jeudi vers 18h30 chez mon Maitre, je suis vêtue d’une jupe en cuir noire, d’un petit haut gothique qui me dénude les épaules, de mes petites baskets noires et de mon collier ras le cou doré, pas de bas ni collants et bien-sûr aucun sous-vêtement.
Mon maitre arrive et se gare, je m’avance vers lui… j’ai envie de me mettre à genoux devant lui et de lui baiser les pieds ou les mains mais j’y renonce car bien que je m’en moque, je n’ai pas envie de risquer de choquer les gens qui pourraient me voir ainsi…
Petits bisous et N/nous nous montons vers son appartement. Une fois la porte d'entrée franchie, long baiser fougueux et je vais vers la chambre pour poser mes bagages et me dévêtir avant de partager l’apéritif et le repas avec mon Maître.

La soirée se déroule en mode vanille car mon Maître s’est levé très tôt le matin et N/nous allons donc rapidement nous mettre au lit… câlin et dodo dans Ses bras…

 

Vendredi matin, après N/notre petit-déjeuner, N/nous nous préparons pour aller faire quelques achats alimentaires pour le weekend. Une fois dans la voiture, alors que je pensais que l’on allait juste au supermarché, mon Maitre prend une autre direction sans que je n’ai la moindre idée d’où il m’emmène. Il arrête la voiture sur le parking d'un magasin de sport, me fait descendre de la voiture et N/nous entrons dans le magasin quand mon Maitre me fait remarquer que j'ai oublié de mettre mon collier et qu’en conséquence, je devrai être punie dès que l’on sera rentrés chez lui… Oups, je sais que j’ai fauté et baisse la tête…
Dans le magasin, mon Maître achète un pince-nez pour la natation et une corde à sauter !...
En effet et bien que je n’en ai pas réellement besoin, mon maitre a décidé depuis quelques temps de me faire faire du sport et de me faire travailler mes apnées car je n'arrive à retenir mon souffle que 15 secondes et pour ainsi dire presque rien…
N/nous quittons le magasin et partons au supermarché pour les courses initialement prévues, puis retour à l’appartement de mon Maître où dès N/notre arrivée, Il me dit de me dévêtir, de mettre mon collier en cuir et de l’attendre à quatre pattes sur le lit, ce que je m’empresse de faire même si je sais que je vais recevoir ma punition pour être sortie sans mon collier…
« Tu es prête ? Après chaque coup que tu compteras à voix haute, je veux que tu répètes que tu ne dois pas oublier ton collier pour sortir… »
Pan… le 1er coup claque sur mes fesses et je devine aussitôt que mon Maitre se sert de la badine… je compte et répète la phrase…. 1, 2, 3, jusqu'à 10 sans me plaindre…. je sais que je méritais la punition !....

Le 11ème coup, plus violant que les autres, m’a pris par surprise, alors que mon Maître me l’explique :
« Celui-là est juste pour mon plaisir…. tes fesses ne sont même pas rouges…. »

Oui…. effectivement et bien que je sente une légère douleur, je n’avais pas une seule marque !...

J’aime pourtant avoir des marques de ma servitude envers mon Maitre mais ce sera pour une autre fois… même si après N/notre sieste, mon Maitre m’a mordue aux épaules et sur les bras ce qui, cette fois, a laissé de jolies marques qui sont restées longtemps… pour mon plus grand plaisir !...

Le reste de la journée s'est déroulée en mode vanille… avec toujours mon mal aux dents et aux mâchoires qui n’intéresseront sans doute pas les foules…..

 

La vidéo de ma punition est à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/encore-une-punition-pour-soumise-louva

 

Samedi, les 12 poses de soumission…

Depuis quelques temps, mon cher Maitre voulait que je fasse toutes les poses de soumise afin de faire une série de photos pour le blog et c’est désormais chose faite…

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire cette série de photos et même si certaines poses ne sont pas évidentes à tenir, je me suis appliquée de mon mieux pour les reproduire…

 

Les photos sont à voir ici :

https://dsp.blog4ever.com/photos/positions-de-soumission-2

 

J’ai une autre série à faire avec des photos en posture de chienne (poses fournies par un membre du blog que je remercie). J’ai hâte de faire ces nouvelles photos, que vous verrez bientôt dans la rubrique « demandes et scénarii »… moi qui n’aimais pas être prise en photos, je prends de plus en plus de plaisir à être devant l’objectif de mon cher Maitre !...

J’aimerais aussi faire une série sous la neige et même si je redoute un peu d’avoir très froid et de ressembler à la schtroumfette….. je relèverai le défi !…

J’adore aussi servir de table basse à mon Maitre comme c'est parfois le cas quand il prend son apéritif et que j’essaie de garder le dos bien droit afin qu’il puisse y poser Son verre et le cendrier, ce qui n’est pas évident… surtout quand mon Maitre prend un malin plaisir à introduire Ses doigts en moi, me caresser ou me claquer les fesses avec Ses mains !...

Moi qui gardais toujours le contrôle, avec mon Maitre c'est impossible et je me laisse aller aux sensations de plaisir qui m’envahissent et pour le moment, je n’ai rien fait tomber, mais je fais confiance à mon Maitre qui va continuer à me torturer de Ses douces perversions….

Lundi matin, départ pour quelques jours en bord de mer…

Arrivés vers 12 h, N/nous déposons les bagages à l’appartement de mon Maître et N/nous partons déjeuner au restaurant où mon Maître à l’habitude de se restaurer à chacun de Ses séjours et j’ai pu me faire le plaisir d’y inviter mon Maître…

Apres le repas, petite balade sur le port et le bord de mer…. il n’y a pas grand monde et la plupart des restaurants ou boutiques sont fermés. J’aime me promener sur les plages désertes, m’asseoir dans le sable et regarder les vagues, c’est particulièrement reposant…..

Le séjour s'est globalement passé en mode vanille et j'en avais grand besoin mais la soumise n’est jamais très loin, elle est en moi et je sers mon Maitre avec toute ma dévotion. Tous les matins, c'est Lui qui décidait de mes tenues et des repas que je lui préparais…. J’adore être à Sa disposition totale  et satisfaire le moindre de Ses désirs…..

 

Mardi matin, mon Maître m’annonce qu’Il veut me faire une surprise et choisi à nouveau ma tenue vestimentaire pour la journée : jupe noire, chemisier blanc légèrement transparent et petit pull rose et bien-entendu aucun sous-vêtement…
N/nous prenons la route vers 10h00 et je n’ai aucune idée du programme de la journée ni de la destination vers laquelle Il nous emmène. Après quelques kilomètres, mon Maître me dit simplement :
« Te souviens-tu que je t’ai demandé récemment si tu aimais le cassoulet ?
- Oui mon Maître

- Et bien, je t’emmène manger un cassoulet dans un endroit que tu ne connais pas…
- D’accord Maître… Toulouse ?

- Non… Carcassonne…

- Wahou… merci Maître !... »

Je ne connais pas Carcassonne et n’ai jamais visité la cité médiévale mais j’avais dit un jour à mon Maître que j’aimerais la visiter et je suis donc très enthousiaste, d'autant plus que mon Maitre m’a dit qu’il y avait un musée des tortures avec pas mal d'instruments et explications sur leur fonctionnement….

Arrivés sur les lieux, mon Maître gare la voiture au pied des remparts qui sont grandioses…

N/nous franchissons le pont levis et N/nous voilà dans la vielle ville. Les rues sont étroites, bordée de boutiques et il y a pas mal de monde. N/nous regardons quelques restaurants, en choisissons un et N/nous voilà devant un bon cassoulet bien chaud. Le restaurant est un peu décrépi mais je me suis régalée ainsi que mon Maitre…

Après N/notre repas, N/nous partons visiter la citadelle et les remparts. Pas facile de monter et descendre tous ces escaliers avec ma jupe mais je ne dis rien…

Sur les remparts, la vue de la ville et des alentours est magnifique. N/nous terminons la visite par l’inévitable boutique de souvenirs où mon Maître me fait essayer 2 accessoires le temps de faire des photos qui N/nous amusent beaucoup…

Deguisement.jpg

 

 

Casque001.jpg

Casque002.jpg

 

N/nous partons ensuite en direction du musée de l’inquisition et de la visite des cachots et salles des tortures qu’on a eu un peu de mal à trouver. Après avoir réglé la visite, on entre dans le musée, composé de différentes salles avec des vitrines présentant divers objets de torture, des mannequins pour la plupart féminins et partiellement dévêtus (les inquisiteurs devaient avoir une dent contre les femmes…..).
Pour chaque objet, il était expliqué comment on s’en servait – parfois sous forme de reconstitution avec les mannequins - et l’imagination humaine est vraiment débordante !...

Inquisition001_Entree.jpg

 

Inquisition002_Entree.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


J’ai ainsi pu voir un casque bâillon, des longues pinces pour tétons que l’on faisait rougir à la braise, un siège de Juda, un instrument en fer qui ressemblait un peu à un spéculum que l’on ouvrait à l’intérieur de la personne, une roue des supplices, de grandes échelles où l’on attachait la personne qu’on écartelait ensuite avec un système de poulies ou encore d’autres pinces pour broyer les doigts ou les membres, certains de ces instruments me rappelant des choses qui sont parfois utilisées dans le BDSM…

J’en avais parfois la chair de poule et bien que j’ai pas mal de connaissances sur le sujet, je n’aurais pas aimé vivre à cette époque car me connaissant, j’aurais fini au cachot et sous la torture avant d’être emmenée au bûcher !....
Au détour de N/notre visite, mon Maître n'a pas manqué de me faire essayer les 2 piloris présentés... que j'ai trouvés pour le moins rudimentaires et inconfortables !...

 

Inquisition004_Piloris02.jpg

Inquisition006_Piloris04.jpg

 

La 2ème partie de N/notre visite était surtout composée de reconstitutions de procès et interrogatoires toujours faits par des prêtres inquisiteurs car il fallait bien punir les infidèles et les païens..… pauvre de moi !!!...

J’ai beaucoup aimé visiter ce musée très intéressant. Sur la fin de la visite, N/nous avons discuté un peu avec un photographe qui proposait de faire des photos en costumes d'époque mais on a dû y renoncer car je ne pense pas qu’il aurait voulu faire les photos de moi partiellement dénudée comme cela trottait déjà dans la tête de mon cher Maître….

Après une pause boisson dont N/nous avions bien besoin après toutes ces émotions, l’après-midi étant déjà bien avancé, N/nous reprenons la direction du parking où N/nous avions laissé la voiture…

Ce que je retiens de cette visite est que la vieille ville est magnifique (un peu trop de monde à mon goût…) et que les remparts sont grandioses, surtout quand on pense qu’il n’y avait pas tous nos outils modernes pour les construire et qu’ils sont encore là après plusieurs siècles…
Le musée m’a fait froid dans le dos, rien que de d’imaginer toutes ces tortures qui n’avaient pour seul but de faire avouer n’importe quoi et détruire la personne même si elle était innocente….. merci mon Maitre pour V/votre surprise, j’ai apprécié chaque minute de cette magnifique journée….

 

Comme je vous l'ai dit le reste de la semaine s’est passé en mode vanille bien que je n'oublie pas mes devoirs de soumise. N/Nous avons quitté N/notre lieu de villégiature jeudi en fin d'après-midi et je suis rentrée chez moi vendredi matin…
Merci mon Maitre pour m’avoir fait oublier pendant ses quelques jours mes problèmes de santé et d'être toujours là pour moi. Avec Vous, je sais que j'arriverai à surmonter tout cela et Vous êtes la force qui me guide et me protège, VOUS AVEZ MON COEUR ET MON ÂME…. JE VOUS AIME MON OURS…..


30/10/2018
14 Poster un commentaire

Inconfort, douleurs... et nouvelles émotions !...

Bonjour à toutes et tous

 

Après 2 weekends « off » loin de mon Maître et donc 3 semaines sans l’avoir vu, me voilà enfin de retour chez lui pour un weekend de 3 jours…
Arrivée jeudi soir en fin d’après-midi, mon Maître n’est pas encore rentré de Son travail et je l’attends donc au bas de son immeuble en jupe et fin chemisier additionnés d’un petit blouson…
Mon Maître arrive peu de temps après moi et je vais l’accueillir à sa descente de voiture… petits bisous et N/nous montons à son appartement…

 

Comme à chacune de mes visites, je prends immédiatement la direction de Sa chambre mais pour une fois, je lui demande si je peux lui faire une petite surprise et avoir de ce fait Son autorisation à ne pas me présenter à Lui entièrement nue comme je dois habituellement le faire…
Dans la semaine, j’ai fait quelques emplettes vestimentaires que j’ai hâte de pouvoir montrer à mon Maître et plutôt que de lui montrer simplement un petit haut sexy que je me suis offert, je l’enfile directement afin de me présenter à mon Maître simplement vêtue d’un string pour le moins minimaliste et de ce haut qui met bien ma poitrine en valeur…

Sexy.jpg

ce qu’Il a semblé fort apprécier en me félicitant de mon achat et de ma surprise…

 

Comme il était déjà un peu tard, N/nous avons vite pris l’apéro ensemble puis N/notre repas avant de rejoindre le lit dans lequel je me suis bien entendu retrouvée entièrement nue contre mon Maître…
Bien que je savais parfaitement que mon Maître s’était levé très tôt le matin, je n’ai pu m’empêcher – après lui avoir fait Son massage – de laisser ma main aller à la rencontre de Son sexe qui n’a pas mis longtemps à se dresser…

Ma bouche est alors lentement descendue le long de Son ventre, jusqu’à Son membre que j’ai toujours plaisir à téter, lécher et sucer mais mon Maître, ne me laissant pas terminer mon œuvre, m’a fait remonter le long de Son corps afin que je vienne m’empaler sur lui… Mmmmm, j’adore cela aussi !...

N/nous nous sommes endormis dans les bras l’un de l’autre… enfin !...

 

Vendredi, matinée calme chacun vaquant à ses occupations jusqu’à l’heure du repas et de N/notre sieste…
Alors que je me réveillais juste de celle-ci, mon Maitre m’a annoncé que N/nous allions avoir une « séance »…
Il m’a doublement bandé les yeux avant de m’aider à me lever et me conduire dans une autre pièce. Il m’a alors installée à plat ventre sur ce que je devine être Ses tréteaux en bois puis m’a attaché les pieds et les mains bien bas avec des chaines aux pieds du tréteau. La position est très inconfortable, je suis écartelée avec pour seul support de mon corps une planche de 5 cm de large qui, si je bouge, me rentre dans le ventre et j’évite donc de trop remuer…

« Tu es prête ? » me demande mon Maitre.
Je lui réponds que oui, et pan… 10 coups de cravache me rougissent les fesses alors que je les compte à voix haute comme d'habitude et qu’une douce chaleur envahit mon corps tandis que mon cul me brule…

Mon Maitre interrompt Ses coups et introduit deux doigts en moi… Mmmm !...
« Tu es déjà trempée ma petite chienne » me dit-il en enfonçant Ses doigts plus loin dans mon antre avant de les retirer et me caresser le clito et me re-pénétrer en un long mouvement de va-et-vient qui me fait vibrer de plaisir…

Treteaux001.jpg

Treteaux008.jpg

 

Mon Maître retire Ses doigts et me laisse frustrée alors que je l’entends s’éloigner. J’ai mal aux bras et aux jambes, je bouge un peu mais le bois rugueux du tréteau m’irrite la peau et je préfère donc rester immobile !...
Mon Maitre revient, me pince les tétons et y accroche ce que je devine être des pinces à seins qu’Il commence à tirer par la chaînette reliant l’une à l’autre ce qui me fait gémir un peu… mes tétons sont décidément très sensibles !...

Ensuite, mon Maitre se place derrière moi et pan… voilà une autre série de coups de cravache, suivie de caresses et bisous sur mon cul… ce qui calme un peu ma douleur…

Après avoir également profité un peu de ma position pour passer sa langue sur mon intimité et entre mes fesses, mon Maitre retire les pinces - non sans avoir encore tiré dessus - puis me détache enfin les mains et les pieds, retire la chaîne autour de mon corps… je suis libre mais je ne bouge pas, j'ai très mal et me sens vidée…
Mon Maitre m’aide alors à me relever, retire les bandeaux de mes yeux et me conduit jusqu’à la salle de bain où une bonne douche m’a fait énormément de bien tant mon corps était tout endolori !...

Ce que je retiendrai de cette séance est que les chaînes étaient très froides sur ma peau et que me retrouver ainsi entravée sans possibilité de bouger sur le tréteau a été très inconfortable… mais je pense que mon Maître a aimer me voir dans cette position… sans défense et exposée à Sa perversité !...

 

Vidéo à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/cravachee-sur-treteaux

 

Entravée et livrée à la perversité de mon Maître...
Dimanche, j’émerge tout juste de N/notre sieste et alors que je suis encore dans un demi sommeil, j’entends mon Maitre s’agiter dans la chambre. Je me redresse sur le lit et je le vois  fouiller dans son coffre à jouets. Il se retourne et j’aperçois le masque et le bandeau entre Ses mains. Je me retourne dos à lui, Il me bande les yeux et me dit de m'allonger sur le lit, ce que je fais immédiatement…
Mon Maitre m’attache les mains avec Ses chaînes aux montants du lit et les pieds à Sa barre d'écartement et je me retrouve ainsi sans défense livrée à

Son bon plaisir.et alors que je ne sais pas du tout à quelle sauce mon Maitre va me manger, je tremble un peu…
Mon Maitre me fait quelques bisous et me rassure de Sa douce voix et s’éloigne puis revient, me touche le sexe et je sens alors comme des piqures sur mon pubis. La douleur est très vive mais disparaît néanmoins rapidement. J'ai l’impression qu’Il me plante des aiguilles mais non et Il me dira plus tard qu’Il m’a arraché quelques poils disgracieux avec une pince à épiler !...

Je l’entends à nouveau fouiller dans son coffre puis Il vient placer des pinces sur mes tétons et me met les ficelles entre les dents. Comme je suis déjà très excitée, mes seins me font très mal ainsi parée mais Il me pousse la tête en arrière pour me faire tirer sur les pinces et je crie de douleur…

Exposee-pinces001_07-10-2018.jpg
      

Mon Maitre joue avec sa langue sur mon clito avant d’introduire Ses doigts en moi, ce qui me fait gémir de plaisir mais avant que j’ai pu jouir, Il stoppe tout, ce qui me laisse encore insatisfaite…
J’ai toujours les pinces sur mes tétons et la douleur et de plus en plus vive, ce qui m’arrache parfois quelques petits cris car même si d’habitude je supporte assez bien les pinces, pas celles-ci qui me font vraiment mal…

Exposee-pinces004_07-10-2018.jpg

 

Vidéo à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/torture-avec-pinces-a-seins


Après quelques minutes de ce traitement, mon Maître retourne chercher quelque chose dans Son coffre à jouets et pan… Il me frappe sur les seins, l’intérieur des cuisses, le ventre, le sexe et les pieds avec quelque chose qui me pique à chaque coup et m’arrache à nouveau quelques cris de douleur, surtout quand Il frappe sous la plante des pieds !...
Il introduit à nouveau Ses doigts en moi, je suis déjà trempée comme une petite chienne, ce qu’Il ne manque pas de me faire remarquer…
Il s’assoie sur moi et introduit Son sexe dans ma bouche…. hummmm, je le suce et le tète avidement et le caresse avec ma langue. J’ai une irrésistible envie de le faire venir mais mon Maitre se retire de ma bouche ce qui me laisse une nouvelle fois très frustrée…
Il me frappe encore sur les cuisses, les jambes et les pieds, toujours avec cette chose qui me pique légèrement avant d'arracher d’un coup sec les pinces que j’avais encore sur les tétons… je crie et j’ai les larmes aux yeux !...

Mon Maitre veut apaiser la douleur par des bisous sur mes tétons mais j’ai tellement mal que je lui demande et l’implore de ne pas le faire mais Il ne m’écoute pas et le fait quand-même et cela m’a finalement un peu soulagée…
Mon Maitre me détache enfin les bras et les jambes qui sont un peu douloureux, il me fait asseoir sur le lit, ôte les bandeaux de mes yeux et me montre l’objet avec lequel Il a frappé mon corps et je constate avec étonnement que c'est ma brosse à cheveux… décidemment, mon Maitre est très inventif !...

Bien que j’ai apprécié cette séance – hummmm…les picotis de ma brosse à cheveux sur mon corps – j’ai ressenti la douleur plus que d'habitude, ce que je ne m'explique pas….

 

Vidéo à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/la-brosse-a-cheveux-de-soumise-louva

 

Dimanche soir, au moment de partager N/notre apéritif, mon Maitre m’a ordonné de me mettre en position table basse devant lui et me voilà aussitôt nue et à quatre pattes, tête baissée et le front sur le sol !...
Mon Maître pose Son verre et le cendrier sur mon dos... Je me mets dans ma bulle afin de ne pas bouger, même quand Il introduit Ses doigts en moi en un vigoureux va-et-vient, ni quand Il me pince les tétons...
Le plaisir montait en moi et je poussais de petits gémissements mais avant que j'ai pu jouir, mon Maître a retiré Ses doigts et a fini tranquillement Son apéritif et Sa cigarette avant de m'autoriser enfin à me relever et à boire mon propre verre...
J'adore servir de table basse à mon cher Maître et le servir est ma fierté !...

 

Table005_07-10-2018.jpg


J'espère que ce récit de N/notre weekend vous aura plu et attends vos commentaires que j'ai toujours un réel plaisir à découvrir...


13/10/2018
5 Poster un commentaire

Plaisirs solitaires... en attendant...

Mon cher Maître,

 

Cela fait bientôt 15 longs jours que je ne Vous ai vu et malgré cette absence, je ressens Votre présence chaque jour à mes côtés, Vous êtes en moi et j’ai hâte d’être à Vos pieds et de satisfaire le moindre de Vos désirs !...

 

Plaisir sous ma douche

Dimanche dernier vers 15 heures, Vous m’avez envoyé un texto explicite : «  ce soir pendant ta douche, je veux que tu te fasses plaisir ma perle… »
Hummm… le matin déjà, Vous m’aviez particulièrement excitée en inventant un scénario dans lequel Vous me forciez à m’agenouiller devant Vous et, me tenant fermement les poignets, vous enfonciez Votre queue dans ma bouche en me disant que je devais Vous faire jouir en n’utilisant ni mes mains, ni mes lèvres mais uniquement ma langue…
J’aurais bien aimé être avec Vous pour relever le défi en vrai, ce que j’aurai sans doute l’occasion de faire le weekend prochain… Depuis 15 jours que je ne Vous ai pas vu, Vous me manquez cruellement !...

Après mon repas du soir, nouveau texto : « va à ta douche prendre ton plaisir ma perle… »

Je file à la salle de bain, me déshabille et entre dans la douche. J’allume le jet, je me place dessous et les gouttes d'eau ruissellent sur moi, Je me savonne le corps en jouant de mes mains sur mes seins et mon sexe, ce qui m'excite déjà beaucoup…
Je m'assoie dans le bac et cale le jet entre mes pieds, droit sur mon clito… des milliers de petites flèches allument le feu en moi… mon clito vibre et mes tétons que je pince durcissent sous mes doigts…
Je pense à Vous mon Maitre, je Vous imagine dans l’embrasure de la porte en train de me regarder et mon plaisir s'intensifie, des soubresauts parcourent mon corps et le feu s’allume entre mes cuisses et dans mon sexe…
L’orgasme est proche… j’arque mon corps vers le jet et une onde de plaisir envahit tout mon être… je jouis en pensant à Votre langue en moi….

 

Plaisir nocturne

Ce mardi, Vous m’avez à nouveau demandé de Vous satisfaire en me donnant du plaisir dans mon lit… désir de Votre part que j’ai satisfait avec grand plaisir tellement mon corps brûle de Vous !…

Hummm… j’en avais grand besoin, d’autant plus que je venais de lire une nouvelle érotique qui m’avait grandement émoustillée et de toute façon, il suffit que je pense à Vous et me voilà toute humide…

Après cette lecture, j’étais donc déjà très chaude... mes tétons étaient très tendus, appelant des caresses que je me suis empressée de faire du bout des doigts, ce qui a eu pour effet de m’exciter encore plus…
Ma main s’est alors dirigée vers le petit bouton entre mes cuisses, hummm…. il est déjà bien dur et humide, avide de mes caresses….
Je le titille d’une main alors que  l’autre malaxe et pince mes tétons. Ma main droite accentue les mouvements sur mon clito mais j’ai besoin de plus et je me saisis donc de mon petit vibro et l introduis dans mon doux chemin…
Hmmmm… une douce torpeur m’envahit, je le retire et le place sur mon clito qui devient de plus en plus sensible et vibre lui aussi à chaque variation de la caresse mécanique du vibro !...
Une onde de chaleur explose au creux de mes reins et envahit mon corps, je m'arque de plus en plus vers ce plaisir qui devient de plus en plus intense à chaque vibration sur mon bouton… mes tétons sont en feu, les battements de mon cœur s'accélèrent et une myriade d'étoiles explose dans ma tête tandis que je jouis dans un gémissement de bien-être !...
Tout au long de ce petit plaisir, je n’ai pensé qu’à Vous…. mon Maitre !….......

Votre dévouée Louva…


03/10/2018
1 Poster un commentaire

Contrainte au plaisir... sous ma douche !...



Bonjour à toutes et tous

 

Dimanche soir… déjà un week-end loin de mon Maître mais Il est toujours présent et près de moi… par Ses textos et N/nos dialogues au téléphone… si loin et si proche à la fois…
Un week-end sans Lui, sans Le voir… et le week-end prochain de même… Il me manque, je sais que je Lui manque aussi… mais N/nous devons faire ainsi et N/nous faisons avec…
Même à distance, en mon absence et en Son absence, je reste Sa soumise… Sa perle… Sa chérie… toujours prête à Le satisfaire et à Lui obéir… quand j’y arrive et même si c’est difficile pour moi d’être celle qu’Il voudrait que je sois et que JE voudrais être !...

 

Ce dimanche, j’ai donc reçu quelques directives de mon Maître… directives et obligation de jouir sous ma douche……

Texto reçu… : « Tu vas à ta douche… je veux photo avant, face à tes miroirs… et ensuite photo de ton corps bien savonné… »

- Bien, mon Maître, je le ferai…

Tu prendras ensuite du plaisir avec ton jet… je veux que tu jouisses avant d’aller dormir !

- Bien mon Maître, j’obéirai… »

Douche001.jpg

 

Me voilà donc dans ma douche et après m’être copieusement savonnée et rincée, je m’assois dans le bac et règle le jet d’eau à demi puissance puis le dirige sur ma minette en le coinçant entre mes pieds…
Je commence à me caresser et pince mes seins tout en imaginant que ce sont les mains de mon Maître qui me font subir cette douce torture. Mes tétons se durcissent, une onde de plaisir m’envahi alors que je soupire de bien-être et je ne tarde pas à sentir une douce chaleur envahir mon corps tout entier…
Le plaisir monte en moi, des spasmes m’envahissent jusqu’à l’orgasme et je jouis en mêlant gémissements et soupirs….
Hummm….. j’ai vraiment hâte de retrouver enfin mon Maître !!!...

 

Douche002.jpg

 

Douche003.jpg

 

Douche004.jpg

 

 Douche005.jpg


24/09/2018
13 Poster un commentaire

Découverte des jeux d'aiguilles...

Il y a quelques mois, une amie m’avait parlé de jeux avec des aiguilles qu’elle pratiquait avec son Maître et j’avais vu aussi des photos et dessins faits avec des aiguilles et des rubans, ce que je trouvais très beau…

Comme je suis très curieuse, je m’étais renseignée sur cette pratique et plus j’en apprenais, plus l’envie d'essayer grandissait en moi…

J’ai naturellement fait part de mon envie à mon Cher Maître qui lui aussi, a commencé à se renseigner de son côté, tout cela restant cependant à l’état de souhait - hormis l’achat de quelques aiguilles – car je pense que mon Maître avait peur que j’ai mal ou que je ne puisse gérer la douleur à cause de mes problèmes de santé toujours d’actualité…

 

Vendredi dernier, j’ai rejoint mon Cher Maître pour passer le week-end chez Lui, avec le grand besoin d’être à Ses pieds, de satisfaire les moindres de Ses désirs… bref, de me sentir être Sa petite chose…

Dès mon arrivée chez Lui en fin de matinée, je suis allée dans Sa chambre afin de me déshabiller, comme je dois le faire à chaque fois puisque je dois toujours être entièrement nue en sa présence, chez Lui comme chez moi…

J’ai ensuite rejoint mon Maître dans sa cuisine et Il n’a pas tardé à commencer à me caresser et m’embrasser tendrement. Ses mains parcourant tout mon corps m’ont vite fait frissonner, me donnant une folle envie de le sucer afin de lui dire « bonjour » à ma façon… tel qu’Il m’en avait déjà parlé à plusieurs reprises !...
Je me suis donc mise à genoux devant mon Seigneur et pris Son membre qui a vite durci dans ma bouche, commençant à le titiller avec la caresse perverse de ma langue avant de l’enfoncer dans ma gorge pour le sucer avidement…

Me Maître me tape sur la tête, me tirant par les cheveux pour me forcer à me relever tout en me donnant l’ordre de me pencher en avant et m’appuyer sur une chaise. Je me place dos a lui et je sens mon Maître enfoncer Sa queue en moi et entamer de grands coups de reins, me prenant comme la chienne que je suis !...
Hum.. j’ai adoré… j’aime être Sa petite chienne et qu’Il dispose de moi quand Il le souhaite !...

Mon Maître se préoccupant toujours de ma santé et de mes problèmes récurrents vis-à-vis de celle-ci, le week-end s’est ensuite déroulé en « mode vanille », ponctué de quelques câlins et galipettes que je garderai pour Lui et moi seuls… jusqu’au dimanche après-midi…

 

Après N/notre repas, N/nous nous apprêtons à aller à la sieste, comme N/nous avons l’habitude de le faire mais en arrivant près du lit, je vois mon masque et un bandeau noir…

Je m’assieds sur le lit, mon Maître me bande les yeux et m’attache les poignets aux montants du lit avec des chaînes avant de fixer Sa barre d’écartement à mes chevilles…
Je ne sais pas du tout ce qu’Il a en tête mais je n’ai pas peur et j’adore être attachée et exposée comme je le suis, sans défense et à Sa merci…   Mmmmm….

Après quelques petits bisous, j’entends mon Maître s’éloigner et visiblement chercher quelque chose dans Son coffre à jouets...
Il revient vers moi et pan… un léger coup de martinet claque sur mes seins, mon ventre, mon sexe et mes cuisses…

 

Aiguilles001_16-09-2018.jpg

Vidéo à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/martinet-sur-les-seins

 

Morsures et bisous sur mes tétons et mon Maître s’éloigne à nouveau, puis revient…
Dès son retour, je sens mon Maître parcourir mon corps tout entier avec un glaçon… je frémis et frissonne, partagée entre le contraste de la chaleur de mon corps et le froid du glaçon… Hummm… j’adore !...
Le glaçon m’a un peu rafraîchie – très légèrement – mais n’a pas apaisé le feu qui était en moi et j’ai adoré quand mon Maître a essuyé l’eau fraîche couvrant mon corps avec Sa langue, ce qui m’a encore plus mis le feu au cul… j’aurais aimé qu’Il me prenne de suite à ce moment-là !...

Nouvelle courte absence et quand mon Maître revient près de moi, il me murmure…
« Il y a quelques temps, tu as émis un souhait et  je vais le réaliser… tu es prête ? »
Il me réexplique les codes vert, jaune et rouge… je ne sais pas de quel souhait mon Maître me parle mais je suis prête... je suis prête à tout pour Lui… et avec Lui… 

Je sens un coton humide frotter mes seins… mon Maître les pince et je sens immédiatement après une légère piqûre dans ma peau, suivie de plusieurs autres dans chaque sein mais sans savoir exactement si c’est sur mes tétons ou autour... et je découvre enfin le plaisir des aiguilles !...
Dès que mon Maître a transpercé mon sein avec la première, j’ai ressenti une   onde de chaleur m’envahir et tremper mon sexe et au fur et à mesure qu’Il mettait  des aiguilles sur mes seins,

Aiguilles006_16-09-2018.jpg

j’étais de plus en plus trempée…au bord de l’extase !…
Après avoir planté plusieurs aiguilles, mon Maître a tenté de traverser mon téton avec l’une d’elle et face à l’intense douleur ressentie à ce moment-là, j’ai prononcé le mot « rouge » !...

J’ai par la suite un peu regretté cela mais comme c’était la 1ère fois, je me devais de lui dire et Il a été respectueux et s’est arrêté de suite…

Mon Maître s’est vite aperçu de mon excitation et m’a alors doigtée avec délectation, ce qui m’a fait gémir de plus belle alors qu’Il jouait à faire bouger les aiguilles sur mes seins, ce qui accentuait encore davantage le plaisir qui avait pris possession de mon corps tout entier...

 

Vidéo à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/doigtee-avec-aiguilles

 

Après un long moment de ces jeux dont je ne saurais évaluer la durée, mon Maître a commencé à retirer les aiguilles sans que je ne ressente la moindre douleur mais une sorte d’apaisement…et des pinces sont venues remplacer les aiguilles…

Mon Maître m’a fait prendre la chaînette reliant les pinces entre mes dents, puis Il a introduit un gode en moi et a entamé de longs mouvements de va-et-vient –

Aiguilles010_16-09-2018.jpg

de plus en plus rapides – jusqu’à ce que je sois aux anges et que je jouisse enfin !...

 

Après cet orgasme, mon Maître m’a retiré mes pinces en les arrachant d’un coup sec et violent mais ne faisant même pas mal à part le fait de ne ressentir qu’un léger picotement mais après, mes seins étaient encore très sensibles… encore plus que d’habitude, ce qui n’est pas peu dire !...

 

Vidéos à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/godee-avec-pinces-a-seins

 

Il s’est ensuite assis sur mon torse et a présenté Sa queue au bord de mes lèvres que je me suis empressée de lécher et prendre en bouche pour le sucer avec avidité….. Hummm, j’adore ça aussi !...

Mon Maître m’a alors libérée de mes entraves mais j’avais toujours ce feu qui coulait en moi et ne demandait qu’à être apaisé ou éteint et j’ai donc demandé à mon Maître si je pouvais me soulager…
A sa réponse affirmative, mes doigts ont naturellement trouvé le chemin et pendant que je me caressais, mon Maître me mordait les seins et me regardait, ce qui m’a excité encore plus, jusqu’à ce que je m’effondre de plaisir dans ses bras et que je m’endorme presque aussitôt contre Lui tellement je me sentais bien !...

 

Ce que je retiens de cette 1ère expérience avec les aiguilles est que je ne sais pas l’effet qu’elles ont  sur les autres soumis(e)s mais je dois dire que pour moi, je me sentais très calme et détendue et que sur mes seins, elles ont accentué le désir et le plaisir et que je n’avais qu’un seul désir… jouir et donner du plaisir !...

En conclusion,  j’ai hâte de recommencer cette expérience d’aiguilles et d'essayer dans d’autres parties de mon corps pour voir si cela me fait le même effet… un effet…. waouh !!!.....

 

Une dernière petite précision avant de terminer ce récit et une question à laquelle certain(e)s répondront peut-être…
Je ne sais pas pourquoi et ne saurais encore moins l’expliquer mais dimanche soir - alors que mon Maître me tenait dans ses bras sur le lit - je me suis mise à trembler de tous mes membres et dans tout mon corps sans arriver à réagir, ma respiration s’accélérant et m’amenant à chercher mon souffle et haleter sans pouvoir nullement me contrôler…
Malgré l’aide de mon Cher Maître, j’ai mis un petit moment à retrouver mes esprits et après, je me suis sentie totalement épuisée !......

Si quelqu’un a une explication, je suis vivement à l’écoute et cela m’aiderait à comprendre ce qu’il s’est passé !....

 

J’espère que ce récit de cette nouvelle expérience vous a plu et attends vos commentaires…

 

« Votre » Louva…



19/09/2018
17 Poster un commentaire

Punition et défi photos...

Bonjour à celles et ceux qui me lisent ici…

 

Je me doutais bien que j’allais être punie pour diverses désobéissances commises depuis quelques jours ou pour le seul bon plaisir de mon Maître… et cela n’a pas tardé à arriver !...

Jeudi dernier (6 septembre) en fin d’après-midi, je reçois un SMS de mon Maître… clairement explicite…
« Mets une de tes pinces à cheveux sur chacun de tes tétons jusqu’à nouvel ordre te disant de les retirer et envoies-moi les photos… on verra combien de temps tu vas les supporter !... »
Je m’exécute sans plus attendre, je place les pinces et fais les 2 photos demandées que j’envoie à mon Maître…
Mon Maître étant parfois très sadique, je me doute que je vais devoir garder les pinces un bon moment et cela malgré la douleur que j’imagine et que j’ai déjà connue…

Une heure plus tard… nouveau texto où mon Maître me demande une nouvelle photo pour vérifier si j’ai toujours les pinces… je commence à avoir mal mais je serre les dents…

Comme j’ai mis un peu de temps à obéir à mon Maître, Il m’ordonne de placer deux autres pinces sur mes seins… et je m’exécute aussitôt, puis je prépare mon repas et je mange…. Je commence à avoir vraiment mal !....

Cela fait environ 1h30 que j’ai les pinces et la douleur s’amplifie de plus en plus… j’en fais part à mon Maître qui me répond que ce n’est pas Son problème et à Sa demande, je lui envoie 2 nouvelles photos…

J’ai de plus en plus mal, je serre les dents car de toute façon, cela ne servirait à rien de me plaindre sinon de prendre le risque que mon Maître me fasse ajouter d’autres pinces en plus !...

 Mini-pinces004_07-09-2018.jpg

Au bout de plus de 2h30, arrive enfin la délivrance et l’autorisation de retirer les pinces… et le supplice correspondant quand j’ai enfin pu retirer les pinces, ceci me provoquant une (très…) vive douleur et m’amenant les larmes aux yeux !
Mon Maître m’a alors demandé de nouvelles photos montrant les marques laissées par les pinces sur mes tétons et mes aréoles…

Après avoir envoyé les photos demandées – et comme si je n’avais pas assez mal – mon Maître m’a ordonné d’aller me soulager sous ma douche… mais avec le jet au maximum sur ma poitrine déjà fort endolorie !...

La douleur a été fulgurante et très intense mais après quelques minutes, l’eau froide m'a un peu apaisée, sans toutefois faire disparaître totalement la douleur…

J’ai eu un peu mal pendant encore un petit moment mais ce soir-là, j’avoue m’être endormie apaisée et heureuse...

 

Le lendemain, je préviens mon Maître que je dois sortir dans l’après-midi…
Réponse à mon texto par le même moyen de Sa part : « tu mettras une jupe et un chemisier et tu sortiras avec ton rosebud bien en place… et tu auras un défi avant de rentrer !... »

Je vais à ma douche, je mets mon rosebud et m’habille selon Ses désirs et je fais photo de ma tenue que j’envoie à mon Maître avant de sortir, tout en me demandant bien quel défi je vais avoir à faire…

Après mon rendez-vous, je signale à mon Maître que je suis prête à rentrer et Il m’explique alors la teneur de mon défi…
« Tu dois trouver une personne à laquelle tu dois expliquer clairement que tu as un défi à relever pour ton Maître et lui demander son aide, au risque d’être punie…

Bien mon Maître… quel est ce défi ?

Tu le sauras le moment venu… »

Je croise un couple qui me semble sympathique et quelque peu rassurant pour moi et je me lance à expliquer ma situation en leur demandant s’ils veulent bien m’aider et en précisant bien que je risque une punition si je ne réussis pas mon défi… situation un peu surprenante, cocasse et surtout un peu gênante pour eux comme pour moi, d’autant que je ne sais toujours pas quel défi je vais devoir (essayer) d’accomplir, même si je suppose qu’il va s’agir de photos…

Je dis à mon Maître que j’ai trouvé un homme prêt à m’aider et je reçois un nouveau texto dans la foulée…
« La personne que tu as choisi doit faire une photo de toi chemisier ouvert montrant bien tes seins dénudés et tes mains !... »

Je fais part du défi au couple qui me regarde – étonné - mais accepte de m'aider et on s’éloigne donc un peu vers un parc où il n’y a pas grand monde à cette heure de la journée…
J’explique à l’homme comment faire les photos avec mon téléphone, je le lui tends et je prends la pose face à lui…
Je déboutonne mon chemisier… clip, clap, il fait 2 photos et me rend mon téléphone…
Je regarde les photos… elles me paraissent bien et je les envoie directement à mon Maître qui semble les apprécier aussi !...

Defi-exhib002_07-09-2018.jpg

Après avoir remercié le couple m’ayant aidé à réussir ce défi, nous nous quittons et je pense intérieurement que cela a peut-être donné quelques idées à l’homme et si c'est le cas, j’avoue que j’en serais ravie !...
Je regrette un peu de ne pas encore avoir eu en ma possession quelques cartes de visites du blog réalisées par mon Maître mais on ne peut pas toujours tout prévoir à l’avance… Rigolant

En conclusion, j’ai été un peu gênée par ce défi et de devoir demander cela à un total inconnu et en l’absence de mon Maître mais le fait d’avoir trouvé un couple m'a sur le moment un peu rassurée !...

J’avoue que je suis assez fière d’avoir réussi ce défi - qui était encore une première pour moi – et contente que mon Maître m’ait aussi dit qu’Il était fier de moi aussi !...

 

Voilà le récit d’une punition et d’un défi datant déjà de la semaine dernière… en espérant que d'ici ma prochaine rencontre avec mon Maître (en principe ce WE…), je ne vais pas faire encore d'autres boulettes !...

 

Les photos de ma punition et du défi photos sont à voir
dans mon carnet de soumission :

https://dsp.blog4ever.com/semaine-63-du-01-09-2018-au-07-09-2018


12/09/2018
12 Poster un commentaire

Me soumettre... jusqu'à me perdre...

Mon cher Maître… mon Ours…

 

Bien que je Vous aime et Vous fasse totalement confiance, je ne peux m’empêcher d’avoir toujours des doutes, des peurs et des craintes…

Vais-je me soumettre totalement à Vous mon Maître ou les barrières que j’ai érigées autour de moi vont-elles m’en empêcher ? Je veux me soumettre à Vous totalement, entièrement… j’en ai besoin tout au fond de moi mais mes peurs reviennent me hanter !...

Bien que j’en ai envie, mon esprit s’y refuse car par le passé, il a trop souffert...

Mais Vous n’êtes pas « lui », mon bourreau, cet être pervers qui m’a manipulé, qui a joué avec mes sentiments, qui a fait de moi sa marionnette et qui m’a soumise sans que je m’en aperçoive. Il a brisé mon cœur, mon corps et - le plus dur pour moi - mon esprit… en me faisant croire à ses belles paroles qui n’étaient pourtant que du vent….

Je me suis éloignée de lui quand j’en avais assez mais à un simple claquement de doigts, je retournais dans ses filets, comme une droguée en manque de sa dose. Il a abusé de moi, m’a brisée, vidée de toute volonté mais un beau jour, j’ai eu le courage de dire stop et de tirer un trait sur cette relation perverse !...
Deux ans en enfer ont laissé des traces et fait que j’avais perdu toute confiance en moi… et je suis alors devenue « Elle », cette prédatrice qui utilisait les hommes pour son seul plaisir personnel. !...

Mais ça n’était pas moi et j’avais du mal à me regarder dans ma glace, je ne me reconnaissais plus, jusqu’au jour où là aussi, j’ai dit stop avant que je ne sombre plus dans l’abîme dans lequel j’étais en train de me perdre…  En pleurs

 

J’ai eu le courage de redevenir moi-même, de soigner mes blessures…. et je Vous ai rencontré…

Même si au début ça n’a pas été facile (j’étais rebelle et je montrais un peu trop les crocs…), Vous avez su gagner ma confiance et peu à peu, au fil des discussions, vous avez apprivoisé la femme…

Je me suis offerte à Vous en tant que soumise pour redevenir celle que j’aurais toujours dû être et libérer la femme qui était en moi !...

Et quelque chose est arrivé que ni Vous ni moi n’avons voulue. J’ai commencé par combattre les sentiments que j’avais pour Vous car tout comme Vous, je n’en voulais pas mais aujourd’hui, ils sont bien là, dans N/nos cœurs et N/nos esprits…. ils rendent notre relation encore plus belle mais ils la compliquent aussi parfois…

Je sais que parfois je ne me montre pas aussi soumise que Vous le souhaiteriez mais je fais de mon mieux, surtout pour les textes que Vous me demandez de rédiger régulièrement car Vous savez très bien que j’ai du mal à exprimer ce que je ressens et que parfois, mes peurs reviennent me hanter…

Oui… je l’avoue, j’ai parfois peur de me laisser aller à Votre volonté bien que je le souhaite du plus profond de moi-même…
Je Vous ai tout donné de moi, mon cœur, mon corps et mon âme… et même si parfois elle s’y refuse, Vous l’avez aussi et je Vous implore de briser les barrières qui m’empêchent malgré moi d’être totalement à Vous !...


Mon cher Maître - et là, c'est la soumise qui parle - oubliez parfois Votre chérie pour ne voir que la soumise qui attend à Vos pieds que Vous la soumettiez malgré ses peurs, ses doutes et ses craintes… elle est toute à Vous !...

Je Vous implore de balayer tout cela d’un coup de cravache et de me faire telle que je le voudrais car je sais très bien que jamais Vous ne me ferez de mal volontairement. J’ai besoin de Votre droiture et autorité sans quoi je ne pourrai être complète… chérie et soumise à la fois…

J’ai besoin de Votre perversion, que Vous réveilliez le petit démon qui sommeille en moi. Je ne veux plus que mes peurs reviennent me hanter, je veux être libérer d’elles…

En ce qui concerne mes doutes, j’en aurai probablement toujours, tout comme des craintes je pense mais ma plus grande crainte est que Vous me demandiez un jour de Vous rendre mon collier car sans lui, je ne suis rien… il est le symbole que je suis toute à Vous, apprivoisée et dans l’attente de la main douce et ferme de mon Maître qui saura faire de moi celle que je souhaite être !...

Menottes002.jpg

Vous avez su me redonner confiance en moi et grâce à Vous, j’ai redécouvert l’Amour, sentiment que je pensais perdu à jamais pour moi… je me sens importante à Vos yeux, chose que je ne connaissais pas, moi qui avais toujours été brisée.

Mon Cher Maître je me prosterne à Vos pieds et (re)fais le vœu de me soumettre à Vous…

Prosternation001.jpg

En conclusion je voudrais dire ceci : pendant que j’écrivais ce texte et que je l’ai relu, certaines de mes peurs se sont effacées. Vous n’êtes pas « lui ». Vous êtes un homme bon et doux, parfois mon Ours pervers, j’aime tout de Vous… l’homme et le Maître…

Je vais faire taire mes peurs qui - je pense – n’ont plus lieu d’être… je vais m’abandonner vers les doux rivages vers lesquels Vous voudrez bien me mener et être pleinement votre chérie soumise… jusqu’à me perdre en vous…

 

Votre Louva…


09/09/2018
14 Poster un commentaire

Vacances d'été avec mon Maître

Bonjour à toutes et tous…


Voici (enfin… allez-vous dire !...) mon rapport sur mes vacances d’été
avec mon Maître…

Enfin en vacances avec mon Cher Maître !!!...
Arrivée chez Lui le dimanche en fin de matinée, direction la grande bleue dès le lundi matin… J'en ai vraiment besoin… me reposer, déconnecter enfin mon fichu cerveau, ne plus penser à rien d’autre que 15 jours de détente totale aux pieds de mon cher Maître… avec quelques nouvelles expériences que je vais essayer de relater ci-dessous…

N/nous sommes arrivés sur notre lieu de vacances aux alentours de midi et après avoir déposé nos bagages à l'appartement de mon Maître, N/nous sommes allés manger dans un restaurant sur le port où mon Maître a l’habitude de se rendre à chacun de Ses séjours. Comme à chaque fois, le repas et délicieux et au moment du dessert – café gourmand pour moi - mon Maître m'a dit de défaire la fermeture éclair de mon haut afin qu’Il puisse profiter de la vue de mes seins sur la terrasse où N/nous nous trouvions… ce que je me suis empressée de faire pour son plus grand plaisir et celui - je pense - des gens qui nous ont peut-être vus…
Après le repas, mon Maître m’a emmenée promener un peu sur le port et jusqu’à la jetée d’où Il voulait voir la mer. Une fois arrivés au niveau du phare au bout de la jetée sur laquelle les pêcheurs et promeneurs étaient nombreux, mon Maître m’a renouvelé Sa demande de lui dévoiler ma poitrine et je me suis donc exécutée sans aucune hésitation ni la moindre gêne…

Exhib-Resto001_06-08-2018.jpg

 

Exhib-Phare001_06-08-2018.jpg

 

Lundi soir de N/notre arrivée, Grande roue… épisode 2 !...
Mon cher Maître sait que j'ai le vertige et que je suis terrifiée dès lors que mes pieds ne touchent plus le sol…
Une fête foraine étant installée sur notre lieu de villégiature - avec une belle et grande roue - mon Maître décide de me faire monter dans   une de ses nacelles - comme Il l'avait déjà fait l’année dernière - mais   cette fois-ci, la roue me paraît plus grande et les nacelles sont en verre   transparent !...

J’ai déjà mal au ventre et envie de vomir, je sais que je ne pourrai pas renoncer mais on se place dans la file d'attente pour attendre notre tour et à mesure que celui-ci approche, mon malaise grandit... j’ai envie de faire demi-tour mais mon Maître me tient fermement la main et arrive notre tour…
La nacelle s’immobilise devant nous, un jeune homme prend nos tickets et ouvre la porte… mon Maître me pousse un peu pour m'encourager à entrer dans cette nacelle… j’ai envie de fuir mais Il me rassure, rien ne peut m'arriver et tout ira bien…

Grande-roue2018.jpg

Je monte enfin et m’installe sur le siège en face de mon Maître, le jeune homme verrouille la nacelle de l’extérieur et je me sens totalement prisonnière…
La roue démarre, la nacelle s’élève de quelques mètres et commence son ascension alors que je ferme les yeux en posant ma tête sur les genoux de mon Maître tout en lui serrant très fort les deux mains…
Au fur et à mesure que la nacelle prend de l’altitude, je panique de plus en plus et commence à hurler, les larmes me viennent aux yeux et je pleure tellement j’ai peur !...
De sa voix douce, mon Maître me rassure et je me focalise sur sa voix pour arrêter de paniquer… la nacelle redescend enfin mais au lieu de s’immobiliser, la roue entame un second tour alors que je serre les dents et essaie de regarder le paysage tout en maintenant très fort les mains de mon Maître…
Le tour enfin terminé, mon Maître a dû me soutenir un peu pour que je puisse sortir de la nacelle et alors que je lui lançais un regard noir… Il a souri en me disant qu’Il était fier de moi !...
Moi, je ne le suis pas car je devrais être plus courageuse et penser que des enfants font de ce manège sans avoir peur alors que moi, j'ai paniqué comme une idiote !...
J'aurais bien aimé refaire un autre tour même si j'avais encore peur et si je ne sais pas si j’en aurais trouvé le courage mais mon Maître a jugé que c’était assez…

J’avais gardé depuis longtemps en mémoire que mon cher Maître souhaitait faire réaliser un shooting photo de sa Louve par un professionnel…
A l'office du tourisme où N/nous nous sommes rendus, je suis tombée sur la pub d'un photographe proche de la ville et l’ai aussitôt mise dans ma poche. De retour à l'appartement, je montre la carte à mon Maître qui, après quelques hésitations, téléphone au photographe qui lui fait alors une proposition très intéressante…
Rendez-vous est pris pour le soir même à la terrasse d'un bar. Sur le lieu du rendez—vous et une fois les présentations faites, on s’installe à une table et tout en buvant un verre, le photographe nous dit se qu’il a déjà fait et les possibilités pour N/notre séance photo, le lieu, la tenue… etc.
Justement, mon Maître n'a aucun lieu en tête mais Il souhaite un joli lieu et tranquille étant donné que le genre de photos qu’Il veut est orienté sur les photos de charme, légèrement vêtue et entièrement nue…
Le photographe nous parle d'une jolie plage de sable fin avec des dunes pas très loin où l’on pourrait faire de magnifiques photos au lever du soleil et rendez-vous est donc pris pour le dimanche suivant au matin… à 6h30 !...
N/nous quittons le photographe et rentrons à l’appartement…
La semaine s’est ensuite déroulée en mode « vanille », occupant N/nos journées par quelques ballades le matin, plage l’après-midi, promenades sur le port en soirée et câlins au retour à l’appartement…
Arrive enfin le dimanche matin. Zut… se lever aux aurores un dimanche matin et en plus en vacances… dur… dur avons-nous pensé mais ces photos, cela fait vraiment longtemps que N/nous en avions envie et j’ai hâte de les faire !
Après un rapide petit-déjeuner, N/nous voilà partis avec le photographe vers la plage dont il nous avait parlé. Le lieu est magnifique, des dune, du sable fin et la mer, sauvage, calme et belle.
A l’horizon, le soleil commence à se lever et la séance photo commence, d’abord dans les dunes avec le peu de vêtements que je porte…
Sous la direction du photographe, je prends diverses poses jusqu’à ce que mon Maître me dise de laisser tomber mes fringues, ce que je fais sans hésiter !...
Je continue à prendre des poses sous le regard gourmand de mon Maître et du photographe. Le sable est doux et chaud sous mes pieds. Je dois parfois regarder le soleil et comme je n'ai pas mes lunettes, j’ai mal aux yeux et les ferme parfois, ce dont on s’aperçoit sur certaines photos…
On se déplace ensuite pour faire d'autres photos sur la plage et dans l’eau. Je remets mon string et enfile une chemise blanche et direction la mer qui, à cette heure matinale est très fraîche !...
Je reprends à nouveau les poses et joue avec l'eau dans laquelle j’aurais bien aimé plongé… ce qui aurait sûrement fait d'autres jolies photos avec ma chemise trempée et transparente…

La lumière du soleil commençant à être de plus en plus vive, la séance photos se termine et, à mon plus grand regret, je me suis rhabille et N/nous prenons la direction du parking où N/nous avons laissé la voiture.
Sur le chemin qui joint le parking à la plage, le photographe nous propose de faire quelques nouvelles photos près des barrières qui longent le chemin et au milieu de celui- ci et je m’empresse donc de me déshabiller à nouveau…
A N/notre retour en ville, N/nous avons fait un détour chez le photographe pour récupérer les photos sur clés USB et mon Maître en a profité pour lui donner une carte de visite avec l’adresse du blog…
J’ai beaucoup aimé faire cette séance photos et cela ne m'a pas gênée que ce soit un autre que mon Maître qui prenne les photos, ni les gens qui parfois passaient sur la plage et ne se sont pas privés de profiter du spectacle...
Mon seul regret est que la séance n’ait pas duré plus longtemps mais je trouve que les photos sont magnifiques… même si j'ai parfois du mal à croire que c'est moi qui suis dessus !...

 

La série photos est à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/photos/lever-de-soleil-sur-les-dunes-et-la-mer

 

En début de séjour, mon Maître m'avait parlé d'un sauna libertin pas très loin de notre lieu de vacances et ce lundi après N/notre sieste, Il décide de m’y emmener, le temps étant pour une fois maussade pour prévoir de passer l’après-midi sur la plage et je me dis que les jacuzzis dont Il m’a parlé me feront les plus grand bien…

Arrivés sur les lieux, on entre et un homme nous accueille, nous donne les serviettes et un paréo pour moi puis nous explique le fonctionnement de l'établissement, sans oublier de nous donner le code d’une pièce réservée uniquement aux couples, ce qui me plaît beaucoup et m’étonne aussi…
Dans les différents saunas ou clubs libertins que j’ai pu fréquenter par le passé, il n'y avait pas ce genre de salle  et on payait à l’entrée et non comme dans celui-ci où le paiement se fait en partant…
Après ces quelques explications, N/nous sommes passés directement au vestiaire pour se changer et hop, mon Maître avec juste une serviette autour de la taille et moi en paréo et 1ère visite des lieux…
Au rez-de-chaussée, la salle du bar est très accueillante, spacieuse et lumineuse avec pas mal de tables et une cage d’exhibition. Il y a une terrasse à l’extérieur avec des banquettes, un petit bassin avec des poissons, des tables et chaises et, chose que j'ai beaucoup aimée, un petit jacuzzi, le tout entouré de jolie barrières et pas mal de verdures…
Toujours au rez-de-chaussée, N/nous sommes passés devant un hammam où N/nous ne sommes pas entrés, avant d’arriver à un grand jacuzzi composé de deux grand bassins. Plus loin, dans une autre pièce, un jacuzzi plus petit avec un seul bassin mais fort accueillant quand-même…
La salle réservée aux couples est meublée de plusieurs matelas, certains légèrement plus isolés que d’autres et l’espace est très occupé lors de N/notre 1er passage…
Il y a quelques couples – peu nombreux dans le club ce jour-là - et surtout pas mal d'hommes seuls qui nous suivent pendant  que mon Maître continue à me faire visiter les lieux…
L’étage est surtout aménagé en plusieurs coins câlins, un labyrinthe très sombre et une salle dédiée au BDSM qui est malheureusement fermée à clé et inaccessible mais que N/nous avons néanmoins pu visiter à la fermeture de l’établissement après en avoir fait la demande au barman.

Suite de la visite, mon Maître me fait entrer dans une pièce plutôt sombre, avec pour seul équipement une sorte de balançoire suspendue et maintenue au plafond par des chaînes.

Après avoir refermé la grille derrière nous, Il me retire mon paréo et me fait installer sur la balançoire avant de faire passer mes pieds dans les étriers prévus à cet effet et afin que je me retrouve donc totalement exposée, allongée sur le dos et cuisses ouvertes face à la grille d’accès !

balancoire-erotique-multi-vario.jpg

 

Mon Maître commence à me caresser avant que Ses doigts ne viennent fouiller mon intimité et qu’Il s’agenouille entre mes cuisses pour jouer avec Sa langue sur mon clito et mes lèvres, dégustant sans hésiter mon abricot qui est déjà trempé !
Je me laisse aller à Ses caresses, me demandant un peu comment je réagirais si mon Maître ouvrait la grille pour laisser entrer un homme – ou plusieurs – parmi ceux qui assistent à la scène mais Il ne m’en parle pas…
Après cette petite « escapade », N/nous sommes allés N/nous détendre dans un des grands jacuzzis, ce qui N/nous a fait le plus grand bien…
Mon Maître a reçu plusieurs propositions d’hommes seuls mais les a toutes décliné car les prétendants ne lui plaisaient pas… et j’avoue en avoir été soulagée car ils ne me plaisaient pas non plus, même si je sais que le jour où Il décidera de m’offrir à un tiers, je n’aurai pas d’autre choix que d’obéir à Ses envies et Ses ordres !...
Après le bain, N/nous sommes retournés dans la salle réserver aux couples, cette fois-ci libre et déserte…
Mon Maître me jette sur la 1ère banquette venue, m'arrache mon paréo et commence à me pincer les tétons, les mord et se glisse entre mes cuisses pour me manger la minette avec délectation stoppant juste avant que je jouisse puis se redresse et me présente Son sexe que je suce avidement… une claque sur les fesses et je me tourne, le cul face à lui afin qu’Il me prenne enfin sauvagement !...
Repus, N/nous nous sommes écroulés sur la banquette. Quelque couples sont entrés dans la pièce entre-temps mais cela ne N/nous a pas dérangé…

Retour au jacuzzi avant de quitter les lieux, et avant N/notre départ, visite de la salle BDSM, équipée d’une banquette avec pas mal de sangles et autres attaches, d’un pilori, d’un banc à fessées, d’une sorte de hamac en cuir et d’une croix de Saint-André… j’ai trouvé cette pièce très attrayante et aurais bien aimé que mon Maître puisse y jouer un peu avec moi…

J’ai trouvé ce club très propre et accueillant et j’ai hâte de pouvoir y retourner une prochaine fois….

 

Mardi dans la matinée, mon Maître a réservé 2 vélos pour l’après midi et je pense que N/nous allons N/nous rendre enfin sur la plage naturiste qu’Il m’avait fait découvrir l’été dernier… mais non !...
Il demande au loueur de vélos où l’on peut se balader sur les canaux, sans oublier de préciser qu’IL cherche quelques endroits pour faire de nouvelles photos de charme de sa muse !...
Moi qui espérais la plage, ce sera pour une autre fois et N/nous voilà partis le long du canal où mon Maître cherche une halte pour faire des photos mais ne trouvant rien d’intéressant, N/nous continuons à pédaler sous un soleil de plomb et sans le moindre souffle d'air alors que dans les environs, tout est pratiquement désert avec d'un côté le canal et de l'autre des marais et des herbes impénétrables…
Finalement, N/nous arrivons sur un pont à 2 voies de routes et sur les piliers, il y a de jolis graffitis…
Mon Maître sort son appareil photo et hop… me voilà à me déshabiller en pleine nature !...
Il prend plusieurs clichés de moi - avec et sans mes vêtements… j’ai chaud et je transpire… beurk !...
On en profite pour se reposer un peu avant de prendre le chemin du retour, non sans parfois quelques difficultés pour moi… et après presque 4 heures de ballade et près de 20 Km, N/nous sommes enfin rentrés à l’appart… très fatigués !...

 

Les photos sont à voir ici :

https://dsp.blog4ever.com/photos/ballade-a-vtt-au-bord-de-l-eau-1


Sur la fin de N/notre séjour, mon Maître voulait aussi me faire visiter un peu les environs et en profiter pour faire encore quelques « jolies » photos de moi, près d’un lac au milieu d’un joli relief... et N/nous voilà donc partis vers le lac de Salagou…
Arrivés sur les lieux, je découvre un paysage magnifique de montagnes aux roches et sable rouges et au milieu de celles-ci, le lac dont mon Maître m’avait parlé… le lieu est magnifique !...
N/nous cherchons la plage nudiste sans la trouver et entreprenons finalement de faire le tour du lac en voiture… et au détour de la route, j’aperçois une maison abandonnée et en ruines et en fait part à mon Maître…
Il se gare sur le bord d’un sentier et N/nous marchons un peu en direction de la maison dans laquelle on entre sans difficultés…
Il n'y a rien d’autre que les murs qui l’entourent et beaucoup de végétation ayant envahi l’espace et mon Maitre ne tarde pas à sortir son appareil photos… et à me faire déshabiller à nouveau...

 

Les photos sont à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/photos/ruine-au-milieu-du-vignoble

 

J’espère que mon récit de ces vacances avec mon Maître vous a plu et lirai vos commentaires avec plaisir…

Votre Louva


29/08/2018
8 Poster un commentaire

Vacances avec mon Maître...

En "mode vacances" avec mon Maître, j'aurai grand plaisir à vous raconter celles-ci à N/notre retour et vais essayer de tenir à jour mon carnet hebdomadaire de soumise, même si mon Maître a décidé de m'accorder quelques libertés... Pied de nez

 

Vacances001.jpg

Bonnes vacances à toutes et tous et à très bientôt sans doute...


09/08/2018
6 Poster un commentaire

Absence ponctuelle...



Cher(e)s amis, bonjour…

Depuis quelques temps, vous avez sans doute remarqué que j’ai du mal à rédiger mes rapports dans les temps impartis par mon Maître…
Ce n’est nullement que je n’en ai pas envie et cela ne signifie pas non plus que je sois moins la petite chose de mon cher Maître !...
La raison est plutôt que je traverse actuellement quelques soucis de santé ainsi que dans ma vie professionnelle que mon Maître m’aide à surmonter mais que je ne souhaite pas développer ici…  En pleurs

Je vous remercie de votre compréhension et, espérant vous retrouver très bientôt, je vous offre pour patienter une petite photo prise ce weekend par mon cher Maître… Mmmmm…  Langue tirée

 

Pipe004.jpg
  


Louva

Le récit du weekend par mon Maître est en ligne ici :
https://dsp.blog4ever.com/un-we-vanille-et-quelques-explications


17/07/2018
8 Poster un commentaire

Nouvelles émotions et découvertes estivales

Avant de vous laisser découvrir ce nouveau récit, je me dois de vous présenter mes excuses pour le long retard dans son envoi à mon Maître
pour publication mais la semaine écoulée a été particulièrement difficile
et éprouvante pour moi, ce qui ne m’a pas permis de rédiger ce rapport
aussi vite que je l’aurais souhaité…  En pleurs

 

Il y a quelques temps, mon Maître avait reçu une invitation pour participer à une journée BDSM en privé chez notre ami Doulien pour le samedi 30 juin. Seraient présents 2 Maîtresses dont une avec son soumis, un Maître sans sa soumise, Doulien, mon Maître et moi-même…
J’étais très inquiète car je n’avais encore jamais participé à ce genre de réunion, surtout en étant la seule soumise féminine de l’assistance mais j'avais surtout peur de ne pas être « à la hauteur » et de décevoir mon Maître ou de lui faire honte car je sais que je peux parfois me montrer rebelle ou désobéissante….

 

Mon Maître est arrivé chez moi vendredi soir et je l’ai accueilli comme il se doit, entièrement nue… Clin d'œil
N/nous avons parlé de la journée prévue le lendemain et surtout du fait que je ne veux pas qu’un autre Dominant que lui me « dompte »…

Certaines blessures du passé reviennent parfois me hanter et je ne fais confiance qu’à mon Maître !...
Il m'a rassuré en me disant que je serais en sécurité et que Lui seul me toucherait. C’est peut être idiot mais j’ai parfois des réactions incontrôlées, surtout si je me sens prise au piège…

N/nous avons ensuite pris l’apéro et mangé puis en cours de soirée, mon Maître a choisi mes tenues pour le lendemain… un short et un débardeur noirs, ainsi que ma robe gotique et une paire de sandales noires… même si je me doutais bien que je ne les garderai probablement pas très longtemps !...
Une fois ces quelques affaires préparées, mon Maître m’a offert une petite séance – plus câline que réellement BDSM – pendant laquelle Il a joué avec mon corps jusqu’à me faire exploser de plaisir avec Ses doigts, Sa bouche, Sa langue et Ses dents avant de m’autoriser à le prendre en bouche et jouer avec mes lèvres et ma langue sur Sa queue jusqu’à ce qu’Il inonde ma gorge de Son nectar… puis dodo dans les bras l’un de l’autre…

Samedi matin, je vous épargne la préparation pour ne vous parler que de la fabuleuse journée que j’ai vécu…
Arrivée chez notre ami vers 11 heures, on partage un verre d’eau fraîche et je vais déposer mes affaires dans une pièce mise à disposition par Doulien pour les dames…

Je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer au cours de la journée ni à quelles épreuves je pourrais être confrontée, mon Maître m’ayant seulement prévenue qu’Il envisageait de me présenter entièrement nue aux autres participant(e)s à leur arrivée…
N/notre hôte nous présente son jardin et son garage qu’il a aménagé en donjon. J’y vois de suite une croix de Saint-André qui plaît beaucoup à mon Maître, une barre de suspension attachée en hauteur, une sorte de cheval d'arçons avec différentes attaches et, posés sur une table, pas mal de jouets et accessoires tels que paddle, cravache, plumes, différentes pinces à tétons, des sangles, menottes, martinets, fouets, cordes… bref, tout pour bien s’amuser, d’autant que mon Maître avait aussi amené ses propres outils !...
Après la visite du garage, mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre où j’avais laissé mes affaires et m’a ordonné de me changer, pour ne finalement enfiler qu’un string minimaliste et une brassière couvrant juste mes seins et se fermant sur le devant par une simple fermeture éclair.

Retour dans le garage où mon Maître désigne la croix afin que j’y prenne place. Il pose mon masque sur mes yeux, attache mes poignets et mes chevilles à la croix ainsi que la ceinture autour de ma taille et coince ma carte de soumise entre mes seins… me voilà exposée, offerte et sans défense à attendre l’arrivée des autres convives et j’avoue que je ressens une certaine gêne mêlée d’appréhensions même si je ne suis finalement pas entièrement nue !...

Je suis restée un petit moment seule dans cette position, mon Maître venant de temps en temps me faire boire en attendant l’arrivée des autres convives. Je ne saurais dire combien de temps je suis restée sur la croix quand enfin j’entends mon Maître et les autres participant(e)s entrer dans le garage… alors que Doulien leur fait voir ce qu’il a préparé, en finissant bien entendu par la croix et moi !

 

Exposee001.jpg

Après encore quelques minutes, mon Maître me retire mon masque et me délivre enfin de mes entraves tout en me se gênant pas pour me pincer avidement les tétons… Mmmmm, même si je dois dire que cette position devenait de plus en plus inconfortable et que j’avais très mal aux bras et aux jambes…

Une fois les présentations faites, tout le monde est retourné à l’intérieur et mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre afin que je puisse me changer pour le repas… pour lequel il m’a fait retirer ma brassière et la remplacer par un petit gilet rouge et totalement transparent laissant apparaître mes seins à la vue de tout le monde…

Apéritif autour de discussions diverses et repas servi par Doulien, l’autre soumis et moi-même…
Ensuite, je ne me souviens plus très bien dans quel ordre se sont passées les choses mais à la fin du repas, Doulien et l'autre soumis se sont absentés un moment et sont réapparus en string, bas et escarpins et je dois dire que cela m’a fait sourire et que je trouve cela assez ridicule car pour moi, un homme doit rester homme, soumis ou pas…

 

 

Soft001.jpg
 

L’une des Dominas présente ayant posé des pinces à seins sur les tétons de Doulien, mon Maître n’a pas mis longtemps à faire de même avec moi, écartant mon filet pour dégager mes seins et y poser Ses pinces en métal….

Maître jean nous a ensuite présenté un appareil d’électro-stimulation composé de deux électrodes reliés à un variateur d’intensité que j’étais très curieuse de voir en action, ce qui n’a pas tardé à arriver quand Madame Marion a commencé à l’utiliser sur son soumis, allongé à plat ventre sur le sol et ayant déjà reçu quelques coups d’un paddle en  bois lui ayant bien marqué les fesses…

Le repas terminé, mon Maître a annoncé à l’assistance qu’Il allait « me mettre au frais » un moment dans le jardin et a invité les personnes qui le souhaiteraient à N/nous y rejoindre mais au début, seul Maître Jean nous a accompagnés…
Après avoir trouvé un petit coin assez ombragé, mon Maître a posé Son masque sur mes yeux et m’a retiré mon « filet » libérant ma poitrine de toute contrainte. Je portais encore à mes poignets les chaînes ayant servies à m’attacher sur la croix et mon Maître y a fait passer 2 cordes afin de me faire écarter les bras, reliant l’extrémité des cordes à 2 arbres et je l’ai ensuite senti descendre me string afin de m’exposer entièrement nue et sans pudeur au regard de Maître Jean et au Sien…
Je me demandais bien ce qui allait m’arriver mais la présence de mon Maître me rassurait et je n’ai donc ressenti aucune gêne ni aucune crainte, même lorsque j’ai senti des doigts poser les électrodes de l’électro-stimulation sur le haut de mes seins.
Je ne saurais vraiment expliquer les effets de ce petit appareil, hormis que je n’ai pas eu mal et juste ressenti comme de simples picotements, légèrement douloureux lorsque Maître Jean changeait l’intensité des impulsions…
J’ai eu davantage de sensations et quelques frissons lorsque mon Maître a accroché 2 pinces à poids à mes lèvres intimes et a parcouru mon corps avec sa roulette crantée, qu’Il a promené sur mes seins, autour de mes lèvres, à l’intérieur de mes articulations et le long de ma colonne vertébrale… Mmmmm…

Je ne saurais dire non plus si j’ai réellement eu du plaisir – dans le sens large du terme – mais je me souviens que mon Maître m’a dit, m’ayant pénétré de Ses doigts, que je mouillais… mais Sa seule présence près de moi suffit à me faire mouiller !... Clin d'œil

 

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/sensations-electriques



Au terme de cette séance « électrisante », mon Maître m’a légèrement arrosé avec une bouteille d’eau froide avant de commencer à étaler de la cendre de cigarette froide sur tout mon corps, me transformant une nouvelle fois en véritable souillon comme Il l’avait déjà fait un jour chez lui…

Je l’ai ensuite senti passer derrière moi et j’ai très vite reçu les premiers coups du paddle en bois prêté par Maître Jean et qu’Il a voulu essayer à son tour sur mes fesses…

C’est moins cinglant que la cravache ou le martinet en cuir mais tout aussi efficace et comme j’étais debout, je n’ai pas tardé à avoir de très belles marques sur le cul que j’ai gardé jusqu’au mercredi suivant, ce qui a fait très plaisir à mon cher Maître...

 

Marques001.jpg

 

Souillon001.jpg

Une fois que j’ai été suffisamment badigeonnée de cendre au goût de mon Maître et alors que je devinais la présence des autres participant(e)s à la journée à proximité, mon Maître a annoncé qu’Il allait entreprendre de me nettoyer… et j’avais donc une petite idée de ce qui allait suivre…

Sans ménagement, mon Maître a allumé le tuyau d’arrosage à pleine puissance et a tenté de me « décaper » avec la pression !

Marques002.jpg

La pression me faisait un peu mal mais je crois que le pire ressenti était le contraste entre la température de l’eau et celle de mon corps qui était exposé depuis déjà un bon moment à la chaleur de la journée, le tout associé à la douleur que je commençais à ressentir dans les bras et autour des poignets !...
Mon Maître n’ayant pas réussi à me nettoyer entièrement avec le jet, il a fini par me détacher, retirant Son masque de mes yeux et m’intimant l’ordre de filer à la douche en veillant à ne pas trop salir la salle de bain de N/notre hôte…

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/souillee-puis-lavee-au-jet

 

A ma sortie de la douche, je rejoins mon Maître à l’extérieur à l’endroit réservé aux fumeurs… avec une forte envie de m’agenouiller à Ses pieds, défaire Son pantalon et prendre Son sexe en bouche mais je n’ose pas prendre cette initiative et j’ai peut-être bien fait dans la mesure où Maître Jean nous a également rejoints peu de temps après…

Arrive l’heure du match de l’équipe de France en coupe du monde de foot et je sais que mon Maître ne raterait ce match pour rien au monde…
Mon Maître m’ayant autorisé à remettre mon string mais rien d’autre, je suis encore avec les seins à l’air quand N/nous nous installons dans le canapé face à la télé ainsi que les autres participant(e)s de la journée. L’autre soumis est à nouveau allongé au sol sur le ventre, sa Maîtresse recommençant à jouer avec le paddle en bois sur ses fesses. Peu de temps après le début du match, mon Maître me fait signe de prendre la position de table basse, à genoux à Ses pieds, mes avant-bras et mon front posés contre le carrelage…
Je le sens déposer sur mon dos Son verre de jus de fruits et une petite bouteille d’eau et je fais mon possible pour me mettre dans ma bulle afin de ne pas bouger et risquer de faire tomber les objets… et je réussis à rester ainsi immobile toute la 1ère mi-temps du match, ce qui me rend aussi fière de moi que ce qu’a pu l’être mon Maître à ce moment-là !...

Table-basse.jpg


Le match terminé et la France qualifiée pour le tour suivant, mon Maître demande à la Dominante ayant joué jusqu’alors uniquement avec Doulien si elle serait d’accord pour s’illustrer une nouvelle fois sur un bondage, cette fois-ci sur ma personne, ce qu’elle accepte avec joie…

Retour dans le garage - à nouveau entièrement nue – et le jeu des cordes commence, jusqu’à m’immobiliser totalement sous le regard de tous les autres participants de la journée et alors que sans savoir vraiment l’expliquer, je ressens une forme plénitude, de total relâchement et totale « liberté » à être ainsi ficelée comme un rôti !...

 

Les photos de mon bondage sont à voir ici  : https://dsp.blog4ever.com/photos/2eme-bondage-en-prive

 

A l’issue de cette nouvelle séance, il est temps de se remettre de nos émotions et N/nous partageons les restes du repas de midi tous ensemble alors que pour une fois, mon Maître m’a fait me rhabiller et que j’ai donc enfilé une petite robe gothique et sexy qui avait été totalement inutile jusqu’à ce moment-là…
Après le repas, tout le monde se salue avant que chacun(e) ne reprenne la route pour rentrer, nous promettant toutes et tous de nous revoir, peut-être dans le donjon que Maître Jean a aménagé chez lui et qui semble fort attractif…

 

J'ai passé une excellente journée, d’autant que mon Maître m’a dit à plusieurs reprises qu’Il était fier de moi et de mes attitudes… et j’espère que mon texte vous plaira et amènera quelques commentaires….

 

Humblement,

Louva.


08/07/2018
17 Poster un commentaire