Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Textes de soumise Louva


Demande de soumise Louva

 

Monsieur,

Vous m’avez demandé de faire ma demande officielle de soumise et je m’exécute… ce qui est une première pour moi et me voici donc à réfléchir à ce que je vais bien pouvoir mettre dans cette   demande !...

 

Moi, LOUVA, vous demande de bien vouloir faire de la dominante que je suis votre humble soumise. Je n’agis pas sur un coup de tête, loin de là et je sais très bien que la rebelle que je suis aura bien du mal à accepter l’autorité de son maitre…


Vous sachant capable de me dompter, de révéler mon côté soumise, je me remets entièrement entre vos mains pour repousser mes limites et briser mes   entraves.

La dominante rebelle et insoumise que je suis ne désire qu’une chose… ce collier qui fera d’elle V/votre soumise LOUVA, avec tout ce que cela implique !...

 

Votre humble soumise LOUVA.

 

Baillon-boule002.jpg

 

Fiche de description à consulter ici : http://dsp.blog4ever.com/presentation-de-soumise-louva

 

Présentation de soumise Louva ici : http://dsp.blog4ever.com/malgre-des-doutes-persistants


31/03/2017
4 Poster un commentaire

Récit imaginaire...



« Petite louve où vas-tu ?
Petite louve, qui suis tu ?
Petite louve rebelle, retourne toi,
Il est là, sur la colline, il t’attend,
Il a un cadeau pour toi, un joli collier,
Il veut que tu sois à lui, que tu lui obéisse… »

 

 

La porte se referme brusquement, la louve se retrouve prisonnière...
Elle grogne, hurle sa liberté perdue dans la nuit sombre. Seule la lune lui répond… « tu l’as voulue, accepte ton sort jolie louve… »
La louve résignée se blottit dans un angle de sa geôle malgré la colère qui l’habite. Elle est à bout de souffle et finit par s’endormir. Au petit matin un bruit de pas la réveilla, une silhouette se découpant sur le chemin et s'avançant vers elle. La louve reconnu l’odeur de l’homme de la colline…
Elle se lève ; grogne, claque des dents, alors que l’homme continue d’avancer et s’arrête devant elle, lui tendant la main comme pour la caresser mais il suspend son geste en entendant le grognement de sa belle…
« Tout doux ma louve, je suis ton Maître à présent, accepte le, aies confiance… »
L’homme s’assoit dans l’herbe, pose sa main sur la cage et regarde la louve. Celle-ci continue de grogner tout en regardant l’homme, elle recule et s’assoit dans un coin de sa geôle. L’homme et l’animal restent côte à côte en s’observant dans le silence...

 


31/03/2017
1 Poster un commentaire

Fière d'être Sienne

En signe d’appartenance à mon Maître et pour lui montrer que je suis fière d’être à lui, je lui ai demandé de ne plus masquer mon visage sur les futures photos et vidéos qu’il publiera sur le blog…
Ma décision peut en surprendre plus d’un(e) mais je n’ai pas honte d’être à mon Maître et au contraire, j’en suis très fière et je l’assume totalement !...
Mon Maître m’aide à m’apprécier comme je suis, avec mes qualités et mes défauts. Il a su révéler la femme qui se cachait en moi, à la rendre coquette et désirable…
J’ai de plus en plus confiance en moi et même s’il me reste encore du chemin à parcourir, j’ai envie d’explorer d’autres horizons, avec mon Maître et pour Lui…

Votre Louva

Identité002.jpg

 

Identité001.jpg


08/07/2017
5 Poster un commentaire

Nouvelles émotions et découvertes estivales

Avant de vous laisser découvrir ce nouveau récit, je me dois de vous présenter mes excuses pour le long retard dans son envoi à mon Maître
pour publication mais la semaine écoulée a été particulièrement difficile
et éprouvante pour moi, ce qui ne m’a pas permis de rédiger ce rapport
aussi vite que je l’aurais souhaité…  En pleurs

 

Il y a quelques temps, mon Maître avait reçu une invitation pour participer à une journée BDSM en privé chez notre ami Doulien pour le samedi 30 juin. Seraient présents 2 Maîtresses dont une avec son soumis, un Maître sans sa soumise, Doulien, mon Maître et moi-même…
J’étais très inquiète car je n’avais encore jamais participé à ce genre de réunion, surtout en étant la seule soumise féminine de l’assistance mais j'avais surtout peur de ne pas être « à la hauteur » et de décevoir mon Maître ou de lui faire honte car je sais que je peux parfois me montrer rebelle ou désobéissante….

 

Mon Maître est arrivé chez moi vendredi soir et je l’ai accueilli comme il se doit, entièrement nue… Clin d'œil
N/nous avons parlé de la journée prévue le lendemain et surtout du fait que je ne veux pas qu’un autre Dominant que lui me « dompte »…

Certaines blessures du passé reviennent parfois me hanter et je ne fais confiance qu’à mon Maître !...
Il m'a rassuré en me disant que je serais en sécurité et que Lui seul me toucherait. C’est peut être idiot mais j’ai parfois des réactions incontrôlées, surtout si je me sens prise au piège…

N/nous avons ensuite pris l’apéro et mangé puis en cours de soirée, mon Maître a choisi mes tenues pour le lendemain… un short et un débardeur noirs, ainsi que ma robe gotique et une paire de sandales noires… même si je me doutais bien que je ne les garderai probablement pas très longtemps !...
Une fois ces quelques affaires préparées, mon Maître m’a offert une petite séance – plus câline que réellement BDSM – pendant laquelle Il a joué avec mon corps jusqu’à me faire exploser de plaisir avec Ses doigts, Sa bouche, Sa langue et Ses dents avant de m’autoriser à le prendre en bouche et jouer avec mes lèvres et ma langue sur Sa queue jusqu’à ce qu’Il inonde ma gorge de Son nectar… puis dodo dans les bras l’un de l’autre…

Samedi matin, je vous épargne la préparation pour ne vous parler que de la fabuleuse journée que j’ai vécu…
Arrivée chez notre ami vers 11 heures, on partage un verre d’eau fraîche et je vais déposer mes affaires dans une pièce mise à disposition par Doulien pour les dames…

Je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer au cours de la journée ni à quelles épreuves je pourrais être confrontée, mon Maître m’ayant seulement prévenue qu’Il envisageait de me présenter entièrement nue aux autres participant(e)s à leur arrivée…
N/notre hôte nous présente son jardin et son garage qu’il a aménagé en donjon. J’y vois de suite une croix de Saint-André qui plaît beaucoup à mon Maître, une barre de suspension attachée en hauteur, une sorte de cheval d'arçons avec différentes attaches et, posés sur une table, pas mal de jouets et accessoires tels que paddle, cravache, plumes, différentes pinces à tétons, des sangles, menottes, martinets, fouets, cordes… bref, tout pour bien s’amuser, d’autant que mon Maître avait aussi amené ses propres outils !...
Après la visite du garage, mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre où j’avais laissé mes affaires et m’a ordonné de me changer, pour ne finalement enfiler qu’un string minimaliste et une brassière couvrant juste mes seins et se fermant sur le devant par une simple fermeture éclair.

Retour dans le garage où mon Maître désigne la croix afin que j’y prenne place. Il pose mon masque sur mes yeux, attache mes poignets et mes chevilles à la croix ainsi que la ceinture autour de ma taille et coince ma carte de soumise entre mes seins… me voilà exposée, offerte et sans défense à attendre l’arrivée des autres convives et j’avoue que je ressens une certaine gêne mêlée d’appréhensions même si je ne suis finalement pas entièrement nue !...

Je suis restée un petit moment seule dans cette position, mon Maître venant de temps en temps me faire boire en attendant l’arrivée des autres convives. Je ne saurais dire combien de temps je suis restée sur la croix quand enfin j’entends mon Maître et les autres participant(e)s entrer dans le garage… alors que Doulien leur fait voir ce qu’il a préparé, en finissant bien entendu par la croix et moi !

 

Exposee001.jpg

Après encore quelques minutes, mon Maître me retire mon masque et me délivre enfin de mes entraves tout en me se gênant pas pour me pincer avidement les tétons… Mmmmm, même si je dois dire que cette position devenait de plus en plus inconfortable et que j’avais très mal aux bras et aux jambes…

Une fois les présentations faites, tout le monde est retourné à l’intérieur et mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre afin que je puisse me changer pour le repas… pour lequel il m’a fait retirer ma brassière et la remplacer par un petit gilet rouge et totalement transparent laissant apparaître mes seins à la vue de tout le monde…

Apéritif autour de discussions diverses et repas servi par Doulien, l’autre soumis et moi-même…
Ensuite, je ne me souviens plus très bien dans quel ordre se sont passées les choses mais à la fin du repas, Doulien et l'autre soumis se sont absentés un moment et sont réapparus en string, bas et escarpins et je dois dire que cela m’a fait sourire et que je trouve cela assez ridicule car pour moi, un homme doit rester homme, soumis ou pas…

 

 

Soft001.jpg
 

L’une des Dominas présente ayant posé des pinces à seins sur les tétons de Doulien, mon Maître n’a pas mis longtemps à faire de même avec moi, écartant mon filet pour dégager mes seins et y poser Ses pinces en métal….

Maître jean nous a ensuite présenté un appareil d’électro-stimulation composé de deux électrodes reliés à un variateur d’intensité que j’étais très curieuse de voir en action, ce qui n’a pas tardé à arriver quand Madame Marion a commencé à l’utiliser sur son soumis, allongé à plat ventre sur le sol et ayant déjà reçu quelques coups d’un paddle en  bois lui ayant bien marqué les fesses…

Le repas terminé, mon Maître a annoncé à l’assistance qu’Il allait « me mettre au frais » un moment dans le jardin et a invité les personnes qui le souhaiteraient à N/nous y rejoindre mais au début, seul Maître Jean nous a accompagnés…
Après avoir trouvé un petit coin assez ombragé, mon Maître a posé Son masque sur mes yeux et m’a retiré mon « filet » libérant ma poitrine de toute contrainte. Je portais encore à mes poignets les chaînes ayant servies à m’attacher sur la croix et mon Maître y a fait passer 2 cordes afin de me faire écarter les bras, reliant l’extrémité des cordes à 2 arbres et je l’ai ensuite senti descendre me string afin de m’exposer entièrement nue et sans pudeur au regard de Maître Jean et au Sien…
Je me demandais bien ce qui allait m’arriver mais la présence de mon Maître me rassurait et je n’ai donc ressenti aucune gêne ni aucune crainte, même lorsque j’ai senti des doigts poser les électrodes de l’électro-stimulation sur le haut de mes seins.
Je ne saurais vraiment expliquer les effets de ce petit appareil, hormis que je n’ai pas eu mal et juste ressenti comme de simples picotements, légèrement douloureux lorsque Maître Jean changeait l’intensité des impulsions…
J’ai eu davantage de sensations et quelques frissons lorsque mon Maître a accroché 2 pinces à poids à mes lèvres intimes et a parcouru mon corps avec sa roulette crantée, qu’Il a promené sur mes seins, autour de mes lèvres, à l’intérieur de mes articulations et le long de ma colonne vertébrale… Mmmmm…

Je ne saurais dire non plus si j’ai réellement eu du plaisir – dans le sens large du terme – mais je me souviens que mon Maître m’a dit, m’ayant pénétré de Ses doigts, que je mouillais… mais Sa seule présence près de moi suffit à me faire mouiller !... Clin d'œil

 

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/sensations-electriques



Au terme de cette séance « électrisante », mon Maître m’a légèrement arrosé avec une bouteille d’eau froide avant de commencer à étaler de la cendre de cigarette froide sur tout mon corps, me transformant une nouvelle fois en véritable souillon comme Il l’avait déjà fait un jour chez lui…

Je l’ai ensuite senti passer derrière moi et j’ai très vite reçu les premiers coups du paddle en bois prêté par Maître Jean et qu’Il a voulu essayer à son tour sur mes fesses…

C’est moins cinglant que la cravache ou le martinet en cuir mais tout aussi efficace et comme j’étais debout, je n’ai pas tardé à avoir de très belles marques sur le cul que j’ai gardé jusqu’au mercredi suivant, ce qui a fait très plaisir à mon cher Maître...

 

Marques001.jpg

 

Souillon001.jpg

Une fois que j’ai été suffisamment badigeonnée de cendre au goût de mon Maître et alors que je devinais la présence des autres participant(e)s à la journée à proximité, mon Maître a annoncé qu’Il allait entreprendre de me nettoyer… et j’avais donc une petite idée de ce qui allait suivre…

Sans ménagement, mon Maître a allumé le tuyau d’arrosage à pleine puissance et a tenté de me « décaper » avec la pression !

Marques002.jpg

La pression me faisait un peu mal mais je crois que le pire ressenti était le contraste entre la température de l’eau et celle de mon corps qui était exposé depuis déjà un bon moment à la chaleur de la journée, le tout associé à la douleur que je commençais à ressentir dans les bras et autour des poignets !...
Mon Maître n’ayant pas réussi à me nettoyer entièrement avec le jet, il a fini par me détacher, retirant Son masque de mes yeux et m’intimant l’ordre de filer à la douche en veillant à ne pas trop salir la salle de bain de N/notre hôte…

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/souillee-puis-lavee-au-jet

 

A ma sortie de la douche, je rejoins mon Maître à l’extérieur à l’endroit réservé aux fumeurs… avec une forte envie de m’agenouiller à Ses pieds, défaire Son pantalon et prendre Son sexe en bouche mais je n’ose pas prendre cette initiative et j’ai peut-être bien fait dans la mesure où Maître Jean nous a également rejoints peu de temps après…

Arrive l’heure du match de l’équipe de France en coupe du monde de foot et je sais que mon Maître ne raterait ce match pour rien au monde…
Mon Maître m’ayant autorisé à remettre mon string mais rien d’autre, je suis encore avec les seins à l’air quand N/nous nous installons dans le canapé face à la télé ainsi que les autres participant(e)s de la journée. L’autre soumis est à nouveau allongé au sol sur le ventre, sa Maîtresse recommençant à jouer avec le paddle en bois sur ses fesses. Peu de temps après le début du match, mon Maître me fait signe de prendre la position de table basse, à genoux à Ses pieds, mes avant-bras et mon front posés contre le carrelage…
Je le sens déposer sur mon dos Son verre de jus de fruits et une petite bouteille d’eau et je fais mon possible pour me mettre dans ma bulle afin de ne pas bouger et risquer de faire tomber les objets… et je réussis à rester ainsi immobile toute la 1ère mi-temps du match, ce qui me rend aussi fière de moi que ce qu’a pu l’être mon Maître à ce moment-là !...
Le match terminé et la France qualifiée pour le tour suivant, mon Maître demande à la Dominante ayant joué jusqu’alors uniquement avec Doulien si elle serait d’accord pour s’illustrer une nouvelle fois sur un bondage, cette fois-ci sur ma personne, ce qu’elle accepte avec joie…
Retour dans le garage - à nouveau entièrement nue – et le jeu des cordes commence, jusqu’à m’immobiliser totalement sous le regard de tous les autres participants de la journée et alors que sans savoir vraiment l’expliquer, je ressens une forme plénitude, de total relâchement et totale « liberté » à être ainsi ficelée comme un rôti !...

 

Les photos de mon bondage sont à voir ici  : https://dsp.blog4ever.com/photos/2eme-bondage-en-prive

 

A l’issue de cette nouvelle séance, il est temps de se remettre de nos émotions et N/nous partageons les restes du repas de midi tous ensemble alors que pour une fois, mon Maître m’a fait me rhabiller et que j’ai donc enfilé une petite robe gothique et sexy qui avait été totalement inutile jusqu’à ce moment-là…
Après le repas, tout le monde se salue avant que chacun(e) ne reprenne la route pour rentrer, nous promettant toutes et tous de nous revoir, peut-être dans le donjon que Maître Jean a aménagé chez lui et qui semble fort attractif…

 

J'ai passé une excellente journée, d’autant que mon Maître m’a dit à plusieurs reprises qu’Il était fier de moi et de mes attitudes… et j’espère que mon texte vous plaira et amènera quelques commentaires….

 

Humblement,

Louva.


08/07/2018
15 Poster un commentaire

Nouvelle erreur... et punition immédiate !

Ce jeudi soir, je suis sortie à la fête de la musique sans en demander la permission à mon Maître, permission qu’Il ne m’aurait très probablement pas refusée mais je n’ai tout simplement pas pensé qu’il fallait que je lui demande et lui ai simplement dit que je sortais, sans lui en avoir parlé avant…
Au cours de la soirée, mon Maître m’a envoyé plusieurs textos auxquels je n’ai pu répondre car ne les ayant pas vu puisque mon téléphone était dans mon sac. J’ai néanmoins répondu à l’un de ceux-ci, en y joignant 2 photos de ma tenue mais il est vrai que mon Maître a dû patienter un certain temps avant d’avoir une réaction de ma part…
Quand je suis rentrée chez moi, le verdict est tombé… je serai privée de toute communication avec mon Maître pour toute la journée de vendredi, jusqu’à ce que j’ai rédigé le présent rapport !...  En pleurs

 

Je dois dire que cette épreuve a été très dure pour moi. J’ai envoyé mes textos habituels et quotidiens à mon Maître – le bonjour du matin, les photos de ma tenue du jour, la composition de mon repas de midi… etc – mais aucune réponse de mon Maître et silence total de Sa part !...

Toute la journée, je me suis sentie triste et totalement dépitée, d’une part d’avoir peiné mon Maître et d’autre part parce-que j’ai besoin de Lui, besoin de sentir Sa présence même lorsqu’Il n’est pas avec moi, besoin de communiquer avec Lui !...
J’ai bien compris la punition mon Maitre et la prochaine fois, je Vous demanderai la permission quand je veux sortir… je n’ai vraiment pas envie de revivre une journée comme celle d’aujourd’hui qui a été un enfer pour moi !....

 

Votre Louva


22/06/2018
4 Poster un commentaire

WE de délivrance et plaisirs...

Vendredi soir, je suis arrivée chez mon Maître vers 18h30 et cette semaine en mode de frustration ayant été très dure pour moi, je bouillonne littéralement et espère que ce soir, mon Maître va me délivrer de tout ce feu qui brûle en moi…
Pendant l’apéro Il a joué avec mon corps, me menant au bord de l'orgasme pour stopper et recommencer de plus belle. Même pour les fellations, auxquelles je prends énormément de plaisir, Il m’a laissé frustrée en m'interdisant d'aller jusqu’au bout !...
Plus tard et une fois au lit, Il s'est amusé de sa langue sur mon bouton tout en martyrisant mes tétons, Ses doigts me pénétrant et alors que mon plaisir coulait en moi, je l'implorais de me délivrer enfin et j’éclate alors en sanglots… mais non, rien !!!
Il continue à m'interdire la jouissance et je m'endors totalement épuisée dans Ses bras en le maudissant…
Le samedi allait être pire mais ça, je ne le savais pas encore… mon cher Maître peut être très pervers quand Il veut !!!......

 

Dans la matinée, il me conduit à la salle de bain pour ma douche, qu’Il veut à nouveau frustrante comme j’ai eu toutes celles de la semaine écoulée mais cette fois-ci, je dois le faire devant lui !...
Je m’installe donc dans la bac à douche, cuisses largement ouvertes et après avoir réglé l’eau à bonne température – car cette fois, je ne dois pas prendre de douche froide pour que les sensations soient pleinement ressenties – je commence à orienter le jet du pommeau sur ma minette, tout en me pinçant les seins avant que mes doigts aillent caresser mon bouton… un véritable supplice… je suis au bord de l’explosion mais n’ai toujours pas droit à la délivrance !...

Au moment de la sieste, mon Maître prend un malin plaisir à me présenter Sa queue pour que je la suce et dès qu’Il m'entend commencer à gémir de plaisir, Il me la retire de la bouche…
Il joue aussi avec mes tétons et ma minette mais continue à me laisser insatisfaite… je n’en peux plus et me remets à pleurer !...

 

La vidéo de ma douche frustrante est ici : https://dsp.blog4ever.com/douche-frustrante

 

En fin d’après-midi, alors que N/nous étions tous les deux sur le canapé, mon Maître m'ordonna de m’installer à plat ventre sur Ses genoux et a commencer à labourer mon dos de Ses griffes… Mmmmm, j’adore ça !...
Ensuite, Il m'a dit de me retourner face à lui, toujours sur Ses genoux et de ne plus bouger. Il a posé son cendrier sur mon ventre et introduit Ses doigts en moi puis, les faisant aller et venir de plus en plus vite, Il m’a une nouvelle fois amenée au bord de la jouissance…
Je n’étais encore que plaisir mais encore une fois il m'a laissé insatisfaite, continuant Son jeu sadique tout en regardant le match de foot et en se servant parfois de ma bouche comme de cendrier !...

Je ne me rappelle exactement à quel moment mon Maître m’a posé une pince à linge sur chaque téton mais je les ai gardées toute une mi-temps du match et quand l’envie lui en prenait, Il jouait avec ou tirait dessus, martyrisant encore un peu plus mes pauvres tétons… j’étais comme dans un autre monde, uniquement guidée par le plaisir et toujours sans le droit de jouir…
Quand il m’a retiré les pinces, je n'ai pas pu m’empêcher de pousser un cri tellement la douleur était vive et insoutenable mais je dois dire que cette séance m'a fait me dépasser dans ma dévotion à mon Maître… et j’ai mis un peu de temps à revenir sur terre !...

Beaucoup plus tard, une fois dans le lit après N/notre repas du soir, mon Maître mord à nouveau mes tétons et descend le long de mon ventre vers mon bouton quand je l’entends me murmurer « tu peux jouir ma perle !... »

Enfin… j’allais enfin pouvoir me délivrer de toute cette frustration accumulée tout au long de cette semaine !...
Je me suis laissée aller aux caresses de Ses doigts, de Sa langue et j’ai joui 3 fois… deux fois avec Sa bouche, Ses doigts et Ses dents et encore une fois quand il m'a pénétrée à grands coups de reins et de Sa queue… j’étais assoiffée de ce bien-être et de cette jouissance tant désirée et tant attendue et repue, je me suis endormie dans les bras de mon Maître…
Mon Maître, cette semaine de privation m'a servi de leçon… je reviens dans le chemin qui est le Vôtre et je ne Vous désobéirai plus… la louve se tient à Vos pieds….

 

Dimanche, après N/notre petit-déjeuner, mon Maître me conduit à nouveau vers Sa salle de bain, pose Son masque sur mes yeux, m’aide à entrer dans le bac à douche où il me fait m’accroupir alors que je devine que je vais sans doute recevoir ma 5ème douche dorée depuis le début de ma soumission…
J’adore quand mon Maître m’arrose de son jet chaud, me marque de son odeur et j’en suis très fière mais cette fois-ci, il me colle un entonnoir entre les dents !...

Je commence par sentir son jet chaud couler sur moi… Mmm….
Très vite, mon Maître dirige Son jet vers l’entonnoir et je ne peux me soustraire à avaler Son offrande, ce que je fais sans broncher….
Après avoir terminé, mon Maître me retire l’entonnoir et me présente Sa queue que j’ai pris en bouche avec grand plaisir comme toujours…

 

La vidéo de ma douche dorée est ici : https://dsp.blog4ever.com/5eme-douche-doree

 

Dans l’après-midi de dimanche, j’ai été confrontée à un nouveau défi, une nouvelle expérience que je n’avais encore jamais vécue auparavant… sucer un total inconnu devant mon Maître, défi que j’ai accompli avec grand plaisir et une certaine fierté de réussir !...
Ce défi avait débuté dans la semaine lorsque j’ai vu sur un site de rencontres éphémères une annonce me faisant penser que mon Maître serait fier que j’y réponde, ce que j’ai fait…

L’annonce était pour le moins évocatrice et explicite, mentionnant pour seul texte « Belle queue pour bouche très gourmande… »
De (très…) brefs échanges ont eu lieu avec l’auteur de l’annonce… 
Ma réponse : « Bonjour, mon Maître a le fantasme de me faire sucer un inconnu, Louva…

Bonjour Louva, je suis ok pour me faire sucer bien à fond, dispo quand ?

Contactez mon Maître uniquement au 06………….., merci »

Suite à cela, l’homme a pris contact avec mon Maître et ils ont échangé un peu sur les différentes possibilités pouvant s’offrir à N/nous et le rendez-vous a été pris pour ce dimanche en fin d’après-midi alors que je ne savais absolument rien de l’homme que N/nous allions rencontrer, mon Maître m’ayant uniquement montré la photo reçue du membre qui allait m’être présenté…

Bite-inconnue.jpg

 

Une fois les présentations – très sommaires – ayant été faites, mon Maître m’a retiré mes lunettes qu’Il a mis dans sa poche et m’a posé son masque sur les yeux - ce qui m’a sur le moment un peu surprise et décontenancée - occultant totalement mon regard et ma vision et je n’ai de ce fait jamais pu voir le sexe de l’homme dont je me suis occupée…
En attendant que l’homme baisse son short et son boxer et enfile une capote, mon Maître m’a fait m’agenouiller à leurs pieds et ma présenté Sa queue à sucer alors que je me demandais si j’allais avoir à alterner de l’une à l’autre…

Finalement, mon Maître a fini par guider ma main vers le membre de l’homme que je n’ai ensuite pas mis longtemps à prendre en bouche…
Cela m'a fait bizarre d'avoir une autre queue que celle de mon Maître en bouche mais je trouvais très excitant de savoir qu’Il me regardait tout en prenant des photos et une vidéo !...

Pendant que je suçais l'inconnu, mon Maître me fourrageait avec Ses doigts en moi… Mmmmm…
L’homme semblait avoir un peu de mal à vraiment bander – peut-être à cause de sa capote ?- mais plus les doigts de mon Maître s'insinuaient et s’activaient en moi, plus je pompais l'inconnu jusqu’à enfin l’amener à jouir et se vider dans sa capote…

Inconnu002_17-06-2018.jpg

Inconnu006_17-06-2018.jpg

 

 

Inconnu004_17-06-2018.jpg

Inconnu007_17-06-2018.jpg

 

La vidéo de ma fellation à l’inconnu est ici : https://dsp.blog4ever.com/fellation-a-un-total-inconnu

 

Après avoir terminé mon œuvre, N/nous avons un peu discuté avec l’homme avant de N/nous séparer de lui pour rentrer chez mon Maître, où j’ai reçu un nouveau défi… auquel je ne m’attendais vraiment pas !...
A N/notre arrivés sur Son parking, mon Maître gare Sa voiture et N/nous entrons dans le hall de l’immeuble quand Il me retient par le bras et me dit :

« Je suis fier de toi mais je veux l’être encore davantage… déshabille-toi et ne garde que tes chaussures !
- Euh… vous avez des voisins mon Maître…
- Tu vas monter les escaliers à 4 pattes… ne discutes pas et fais ce que je te dis !
- Bien mon Maître… je Vous obéis…
 »

Sans un mot, je m’exécute et retire tous mes vêtements que je tends à mon Maître, tout en me demandant quelle sera ma réaction si N/nous croisons un(e) de Ses voisin(s) dans les escaliers jusqu’à l’étage de Son appartement... mais heureusement, tout s’est bien passé !!!...

 

Chienne-escaliers01_17-07-2018.jpg

Chienne-escaliers03_17-07-2018.jpg


La soirée s’est ensuite déroulée en mode plutôt « vanille » qui n’intéresserait sans doute pas grand monde et mon rapport du week-end s’arrête donc ici… en espérant qu’il vous a plu et amènera quelques réactions ou commentaires de votre part…

Bien humblement, soumise Louva…


20/06/2018
8 Poster un commentaire

Une semaine de frustration !

A force de multiplier les fautes et les désobéissances à mon Maître, me voilà punie pour toute la semaine… cette fois-ci par la frustration sexuelle !...
Je dois donc chaque soir (parfois même plusieurs fois dans la journée…) jouer avec le jet d’eau de ma douche et mes doigts afin de me conduire au plaisir mais avec interdiction de jouir et ensuite obligation de consigner mes impressions et ressentis par mail à mon Maître… qui les publie aujourd’hui sous la forme d’un récapitulatif de ce que j’ai vécu et enduré au fil de la semaine écoulée…

Samedi 9 juin 2018 :
Suite à ces erreurs, oublis ou désobéissances, la sentence de mon Maître est arrivée ce matin : douches frustrantes matin et soir toute la semaine… et sans doute d’autres choses dont mon Maître me réserve la surprise au fil de la semaine…

Ce samedi matin, j’ai donc pris la 1ère de ces douches frustrantes d'une longue série. J'ai horreur de cela, avoir du plaisir sans pouvoir atteindre le point culminant, ce soulagement suprême de jouir !...
Après chacune de mes 2 douches du jour, mes seins me font mal et j’ai beau les pincer et les tordre, rien n’y fait…

Dimanche 10 juin 2018 :

Après ma douche du matin, mon Maître m’a ordonné de porter mes boules de geisha toute la journée jusqu’à la douche du soir et bien-sûr toujours avec l’interdiction de jouir…
La journée a été une vraie torture, mes tétons étaient tout durs et douloureux et j'étais toute humide entre les cuisses au point qu’après ma douche frustrante du soir, j’en ai pris une autre bien froide pour me calmer !...
La semaine va être bien longue et je ne sais pas ce que mon Maître me réserve et a prévu d’autre mais j’espère en tous cas qu’Il me soulagera le week-end prochain !...

 

Lundi 11 juin 2018 :

3ème jour de frustration…. Avec 4 plaisirs solitaires dans la journée et toujours pas le droit de jouir !...

D’abord, mes deux douches frustrantes, où j’ai dû jouer avec le pommeau et le jet d’eau sur ma minette en me pinçant les tétons… une douce onde de chaleur m’envahie, je frémis de plaisir et boom, au moment où je vais atteindre l’orgasme, je dois tout arrêter et rester sur ma faim !...
Ensuite en soirée, séance en Skype où j’ai dû me caresser devant mon Maître et où j'avais vraiment envie de me laisser aller d’autant que je portais mes mini-pinces sur chaque téton depuis le début de soirée, ce qui m'avait grandement excité…
Enfin, encore l’obligation d’un nouveau plaisir solitaire dans mon lit et là aussi, j’ai eu beaucoup de mal à m'arrêter et à ne pas aller jusqu’au bout et me délivrer de cette envie d’enfin me satisfaire…
Pourquoi me laisser sur ma faim… j’imagine votre langue sur mon clito, douce image qui envoie des ondes de chaleur dans tout mon corps mais non je ne dois pas jouir.....

La semaine va être très longue et je commence à vous maudire mon cher Maitre.....

 

Mardi 12 juin 2018 :

Après mes 4 plaisirs de la veille, j’ai dû dormir toute la nuit avec mes boules de geisha en moi, ce qui m’a amenée à des rêves lubriques et à me réveiller déjà trempée et la douche matinale n’a en rien apaisé le feu qui me tenaille et m’embrase…
Je ne sais pas jusqu’où Vous allez aller dans Votre perversion ou vers quels retranchements Vous allez me mener mais j’avoue avoir un peu tremblé ce matin à la lecture de Votre texto me disant d’acheter cet après-midi un concombre ou une courgette !...

Bref… voilà le 4ème jour et ça devient de plus en plus difficile de ne pas me laisser aller !...
La douche du matin est plus supportable car j’arrive mieux à me maîtriser mais pour celle du soir, c'est une toute autre chose !...
Je suis assise par terre dans ma douche, les jambes bien écartées, l’eau à la bonne température et le jet dirigé droit sur mon bouton… Mmmm….
Je me pince les tétons et j'imagine que c'est Votre langue qui m'inflige cette douce torture… je gémis de plaisir, mon bouton devient très sensible et des spasmes envahissent mon corps mais juste au moment où je vais enfin jouir… pan, je dois tout stopper et je reste inassouvie !...
J’enrage de ne pas pouvoir enfin être délivrée et je vous maudis pour la torture que Vous m'infligez Monsieur le démon !...
Il me reste encore 3 jours à tenir… j'y arriverai coûte que coûte, même si en ce moment, j’ai de drôles de rêves ou pensées….

J’ai hâte d’arriver à vendredi… Mmmmmm…..

 

Mercredi 13 juin 2018 :

5ème jour….

Selon mon Maître, je n’étais sûrement pas assez frustrée car pour ma douche du soir, Il m’a ordonné de me mettre 2 ou 3 doigts dans ma porte arrière pendant que je jouais avec le jet d’eau sur ma minette !...
Bref, le résultat ne s’est pas fait attendre et mon plaisir est monté en flèche et si intensément que mes jambes ont flanché et que je me suis retrouvée par terre et avant d’atteindre la jouissance…
J’ai retiré mes doigts de mon cul et coupé le jet… j’en peux plus et je veux enfin jouir !!!...
Mon cher Maitre pourquoi m'infliger un telle torture ??? Un démon pervers… voilà ce que vous êtes...et j'avoue que j’adore cela....

 

5ème jour (Suite…)

Je savais que Vous étiez pervers mais à ce point-là… j'avais des doutes !...

Ma douche du soir avait déjà était pénible mais après mon repas, j’ai reçu un sms disant « Allonge-toi sur ton lit et donne toi du plaisir… tu ne dois toujours pas jouir »
Je me suis allongée sur mon lit, mes doigts caressant mes seins très tendus et se dirigeant sur mon bouton déjà tendu et frémissant… tant que je n’ai pas mis longtemps à soupirer tellement mon corps et tendu de désirs inassouvis !...

 

Solo003.jpg

Solo002.jpg


Je sens le plaisir monter en moi, je me cambre et accentue les caresses sur mon clito et juste au moment crucial… Votre visage m'apparait et je me rappelle que je ne dois pas jouir !....
Grrrrrr….. Svp je vis un enfer…. Délivrez-moi mon cher Maitre….. JE VEUX JOUIR !!!!....
J’en ai marre…. arrêtez de jouer ainsi avec moi…. je rêve de vous attacher sur un lit et de vous faire subir la même chose…..

Votre humble Louva qui aurait bien besoin de prendre un bain très glacé….

 

Jeudi 14 juin 2018 – 6ème jour :

Mon cher Maître, je vous maudis… c'est de plus en plus difficile de ne pas pouvoir atteindre le plaisir suprême et ne pas pouvoir enfin me laisser à me faire jouir !...
La douche de ce soir a été un réel supplice et encore une fois, avec mes doigts dans mon cul et le jet sur mon clito je suis montée en flèche très rapidement…
Mon corps frissonne de plaisir, j'ai envie de laisser le jet masser mon clito, me donner ce plaisir que je veux tant mais je vois votre visage qui me fait les gros yeux et je retire le jet… alors que mon corps tout entier est encore parcouru de spasmes quand je m’enveloppe dans ma serviette !..
Un démon… voilà ce que vous êtes… hummm, j'adore votre perversion...

 

(6ème jour… suite)
Encore un autre plaisir solitaire, cette fois-ci sur mon lit et avec un concombre, suite à de nouveaux ordres par texto !

J’obtempère… je mets un préservatif sur le concombre, je m’allonge sur mon lit et commence à me caresser les seins jusqu’à ce qu’instinctivement, mes doigts se dirigent vers mon bouton déjà humide… douce torture…

Hmmm, je retire mes doigts et le concombre trouve le chemin de ma grotte où il entame de lents mouvements de va et vient… je me cambre et soupire en sentant que je vais bientôt exploser de plaisir… quand Votre visage m’apparaît et me fait tout stopper…

Je vais devenir dingue à force de ne pas pouvoir avoir cette jouissance que je désire tant, ce plaisir ultime que Vous me refusez encore mon cher Démon pervers…
J’en ai marre… marre… s’il Vous plaît mon cher Maître… Délivrez-moi enfin !!!...

Votre humble Louva toute humide et tremblante…

 

Solo001.jpg

Concombre001.jpg

 

 

Concombre003.jpg

Humide001.jpg

 

Vendredi 15 juin 2018 :

7ème jour

Arrivée chez mon Maitre vers 18h30. Pour lui plaire, j’ai revêtu ma jupe en daim noire, un débardeur noir aussi avec un jolie décolleté dans le dos, mes ballerines noires et pas de sous-vêtements ni de bas. Je suis devant Votre porte qui s’ouvre… Hummm, enfin devant Vous mon cher Maitre…

Pendant l’apéro et après le repas, je pensais être enfin délivrée et pouvoir jouir mais non, rien !...
Vous avez joué avec mon corps… Vos doigts, Votre langue m’ont amenées aux bord de l’extase et quand je suis prête a enfin avoir cette délivrance tant attendue… stop… rien… Vous arrêtez tout pour ensuite recommencer de plus belle… c’est une vraie torture !...

Mon Maitre… j’ai expié mes fautes, je me soumets à vous mais s’il Vous plaît, arrêtez de me torturer ainsi car je n’en peux plus et j’ai vraiment besoin de cette délivrance !……

Votre humble Louva qui va pas tarder à devenir dingue.....


16/06/2018
11 Poster un commentaire

Week-end soft et gentiment libertin...

Encore avec un certain retard, je ne suis pas réellement dans l’écriture de ce rapport, non que ma soumission me pèse - bien au contraire - car j’en ai besoin, surtout en ce moment où j'ai grand besoin d'oublier certains problèmes personnels, de lâcher-prise, de me laisser aller sous la direction de mon Maître et Sa douce perversion, de dire à mon cerveau… « Stop, arrête !... »
J’en rêve, je le souhaite et je l’espère… mais je me dois aussi de faire le rapport du week-end dernier pour mon Maître et pour les lectrices et lecteurs du blog !...

 

Mon Maître ne devait initialement me rejoindre chez moi que samedi matin mais vendredi soir après mon travail, j’ai reçu un coup de téléphone lors duquel Il me dit qu'Il arrivera vers 19 h !...
Je me suis donc empressée de faire  quelques courses et sitôt rentrée chez moi de me préparer pour sa venue… petite robe noire très courte et décolleté, ni bas ni aucun sous-vêtement… comme toujours !...
Peu après 19 h, le voilà enfin à nouveau près de moi… baisers, caresses, câlins et soirée passée en mode « vanille »…

 

Samedi matin, N/nous devons aller faire quelques courses mais auparavant, mon Maître veut retourner dans un sex-shop où N/nous étions déjà allés. N/nous faisons rapidement le tour des rayons et je discute un peu avec la vendeuse que je connais de l’éventualité de pouvoir faire un jour un shooting photos dans la boutique alors que mon Maître avait déjà eu quelques contacts avec le patron qui a préféré décliner la proposition. Affaire à suivre peut-être, même si je pense que N/nous n’aurons pas de réponse dans les jours à venir… Dommage !...

Malgré cela, mon Maître choisi deux tenues qu’Il souhaite me voir essayer et je vais donc les enfiler dans une des cabines d’essayages où mon Maître me suite pour immortaliser cela en photos…
Mon Maître ne semble finalement pas trouver les tenues totalement à son goût et N/nous quitterons donc la boutique sans avoir fait aucun achat…

 

Essayages-SexShop001.jpg
   

Essayages-SexShop001b.jpg

 

 

Essayages-SexShop002.jpg

Essayages-SexShop002b.jpg

 

Retour chez moi, apéritif, repas et sieste crapuleuse… dont je garderai les détails pour mon Maître et moi…

 

Au sex-shop, mon Maître a pris quelques cartes de club des environs. N/nous regardons les lieux sur mon PC et l’un nous plaît bien, au point de téléphoner pour avoir quelques renseignements et surtout savoir si mon Maître peut y aller en jean’s, dans la mesure où Il n’a pas amené de tenue autre pour un court week-end… mais malheureusement, on nous répond que pour les hommes, c'est pantalon de ville et chemise obligatoires…
Pas grave… je connais un autre club où N/nous étions déjà allés et où l’on décide d’aller passer la soirée…

Je m’apprête donc pour l’occasion, même si le club en question est avant tout un sauna libertin et que je sais que je ne garderai donc pas longtemps mes vêtements… jupe en daim noire, haut noir largement échancré et décolleté, bottines noires et léger maquillage et naturellement, toujours aucun sous-vêtement ni même de bas, refusés par mon Maître…

 

N/nous arrivons au club où est prévue une soirée « couples » (mais néanmoins avec quelques hommes seuls…) et en N/nous donnant la clé de N/notre vestiaire, le patron me dit qu’il aime bien mon collier… que j’aime beaucoup aussi, même si sa remarque me perturbe légèrement et me gêne un peu…

N/nous rangeons nos vestes et mon sac dans le casier du vestiaire et direction le bar où il n’y a pour le moment que 3 couples et 4 hommes seuls, ceux-ci étant déjà tous juste en serviette...

Mon Maître nous sert quelques grignotages mis à la disposition des clients et N/nous prenons deux boissons au bar avant d’aller N/nous asseoir à une table alors que je remarque que les hommes présents ne se privent pas de me reluquer comme un morceau de viande fraîche… peut-être à cause de mon collier ?...

 

Après notre petit repas, N/nous sommes retournés au vestiaire pour nous changer… ce qui revient plutôt à-dire serviette pour mon Maître et paréo pour moi… LOL
Visite des lieux qui se composent du bar avec petite pîste de danse que N/nous connaissions déjà, sauna, hammam, jacuzzi, divers coins câlins et une petite pièce avec quelques accessoires BDSM qui ont bien plu à mon Maître, notamment la croix de Saint-André où je me doute que je finirai par être exposée…

Dans un petit recoin au détour d’une sorte de labyrinthe, N/nous trouvons un glory-hole équipé d’un banc sur lequel mon Maître me fait asseoir avant de me présenter Sa queue que je m’empresse de sucer alors que par les trous de la paroi, se présentent aussi 2 autres membres tendus que mon Maître m’a fait sucer également, sans que je ne puisse savoir de toute la soirée à qui elles appartenaient, ce que j’ai bien aimé…
Un peu plus tard dans la soirée, N/nous y sommes retournés mais cette fois-ci, mon Maître est resté à l’extérieur, passant dans un des trous Sa queue que j’ai sucé encore une fois sans me faire prier… regrettant peut-être de ne pas en voir dépasser d’autres… Langue tirée

 

Ensuite, passage dans le jacuzzi pouvant accueillir une dizaine de personnes. N/nous y sommes allés 2 fois et au second passage, mon Maître m’a fait allonger de dos sur Lui pour me caresser les seins…

A ce moment-là, nous n’étions que 2 couples puis sont arrivés 2 hommes et une femme qui à peine installés ont commencé à jouer ensemble… la femme faisant une pipe à un des hommes pendant que l’autre la doigtait sauvagement… Mmmm….
L’autre couple étant parti, j’ai encore profité de mon Maître… Ses bras autour de moi…l’eau chaude… les bulles… Sa queue tendue que je sentais contre mes fesses et le spectacle du trio à côté m’ont incité à me retourner et à faire redresser un peu mon Maître afin de pouvoir à nouveau le prendre en bouche… Mmmm !....

 

Après N/notre sortie du jacuzzi, direction la salle BDSM où je me suis retrouvée pour la 1ère fois de ma vie attachée et bien serrée sur la croix de St André de face… ce qui devait bien arriver un jour !...
Mon Maître me mords les tétons, me les pincent et commencent à les frapper, de plus en plus fort alors que je retiens mon souffle et mes gémissements… je sais que je ne dois pas me plaindre…

Ses lèvres et Ses mains parcourent mon corps en l’effleurant à peine, descendant inexorablement vers mon entre-jambes écarté et offert à la vue des gens restés à l’extérieur de la pièce, de l’autre côté de la grille que mon Maître a fermé…
Mon Maître me fouille de Ses doigts, descend lécher mon intimité… mais je ne parviens pas vraiment à me laisser aller car je me sens très intimidée d’être ainsi exposée malgré mon goût pour les exhibitions !...
Je n’avais nullement ressenti cela lorsque j’étais nue dans le jacuzzi ou sous la douche avant et après celui-ci mais là, je ne sais pas pourquoi, c’était différent…
Je me sens à Sa merci, totalement immobilisée sur cette croix, totalement sans défense ni possibilité de me soustraire aux regards de quiconque… ni à quoi que ce soit et cela me fait peur !...

Je sais que plusieurs hommes regardent la scène quand mon Maître me demande

« Veux-tu que j’ouvre la grille et fasse entrer les fauves ?

-  Non mon Maître, pour cette 1ère fois, je ne veux que Vous… »

Après encore quelques caresses, mon Maître m’a détachée et j’ai enfin pu ouvrir les yeux et j’ai vu 2 hommes en train de se masturber de l’autre côté de la grille…
Malgré mon intimidation, j’ai regretté qu’il n’y ait aucun accessoire à disposition dans la salle et la prochaine fois, peut-être que mon Maître en amènera un ou deux de son propre coffre à jouets…

 

Pour finir, N/nous avons refait un petit tour du club pour jouer un peu les voyeurs à N/notre tour… profitant du spectacle d’un des coins câlins où une femme était entreprise par deux hommes…
J’étais un peu excitée et mon Maître a dû le sentir car Il m'a menée dans un des autres coins câlins…
La pièce – qu’Il a fermé à clé - était entourée de grands miroirs sur tous les côtés et me sentant en sécurité, je me suis laissée déguster un peu puis me suis jetée sur Lui afin de le sucer longuement avant qu’Il me prenne sauvagement en levrette tout en m’incitant en regarder la scène dans les miroirs… Mmmmm !...

Après cette chevauchée, N/nous avons repassé un moment au bar pour un dernier verre, mon Maître me faisant garder mon paréo écarté afin de montrer ma poitrine nue à quiconque voulait la voir… et je n’ai ressenti aucune gêne…

 

Retour chez moi, dodo dans les bras l’un de l’autre et dimanche en mode « vanille »…. mais le Maître n'est jamais loin…

 

Mon cher Maître, j’ai adoré N/notre soirée en club, à refaire très bientôt… peut-être avec un peu plus de fantaisie et un autre couple ou un autre homme ???...

 

Le récit de la soirée en club vue par mon Maître est ici : https://dsp.blog4ever.com/limites-atteintes-ou-a-depasser


08/06/2018
9 Poster un commentaire

Mon WE de Pentecôte avec mon Maître



Bonjour à toutes et tous !

Grève de la SNCF oblige, je suis arrivée à plus de 19 h près de chez mon Maître, en bus et dans une autre gare où Il est venu me chercher. Je suis très heureuse de le revoir et lui aussi… même si le jean’s que je porte ne lui plaît vraiment pas !...
N/nous rentrons chez lui et après environ 30 mn, je me rends dans Sa chambre pour me dévêtir, comme à chaque fois pendant que mon Maître nous sert l’apéritif. J’ai commis d'autres erreurs ou oublis ce vendredi comme ne pas lui faire sa gâterie à l’apéro et oublié de mettre mes boules en moi le matin, ce qui m'a valu 20 coups de martinet  en cuir que mon Maître me donnera après Son massage…
Après le repas mon Maître me retrouve dans Sa chambre où je lui fais Son massage avec délectation, alors que je l'entends soupirer et grogner de plaisir…
Une fois le massage fini, sans que mon Maître ne prononce un mot, je m'allonge sur le lit à plat ventre, prête à recevoir ma punition. Il m'attache les mains avec les menottes à la tête du lit mais j’ai refusé que mon Maître m'attache aussi les pieds… je sais que je vais avoir mal – très mal même – mais j’espère que je vais enfin arriver à supporter les coups du martinet en cuir…
« - Tu es prête ma perle ? » me dit-il.
« - Oui mon Maître, je le suis »…
Il me caresse délicatement les fesses, le dos et les jambes avec le martinet, je soupire de plaisir et pan, le premier coup, suivi de deux autres dont un sur le coccyx qui me fais venir les larmes aux yeux…
Mon Maître me dit de ne pas bouger, je sens ses lèvres sur mes fesses… douce caresse qui atténue un peu la douleur. Je l'entends chercher quelque chose dans son coffre à jouets puis recommence à me caresser les fesses avec ce que je devine être Sa cravache et pan, retour à la punition !

Je me suis trompée en comptant les coups, alors mon Maître a recommencé à zéro. A chaque coup de cravache, mon Maître énumère mes fautes à voix haute… 20 coups au total, plus 3 pour finir et pour Son plaisir !...
Je n’ai presque pas eu mal, j’ai juste senti une douce chaleur sur mes fesses et dans tout mon corps et me demande si je m'habitue à la douleur de la cravache ???...
Je l'ignore mais ce que je sais, c'est que le martinet en cuir  me fait toujours horriblement mal et que je n'arrive pas à passer le cap de 3 coups !...
A refaire donc et je dois sûrement plus me détendre…
J’ai besoin de conseils… comment faire pour ne plus sentir la douleur???...
J’ai vraiment envie que mon cher Maître puisse utiliser ce jouet que je lui ai offert !...
Après ma punition mon Maître m'a dit de m'allonger sur le dos pour m’offrir un petit plaisir solitaire devant son regard mais avec interdiction de jouir…
Ensuite, Il a commencé à me caresser les seins avant de les pincer et les mordre… puis Il est descendu  le long de mon ventre tout en me mordillant jusqu’à se placer entre mes cuisses…
Là, Il me lèche, me mord et me mange voracement mais le hic est que j'ai toujours l’interdiction de jouir et Il en a largement profité pour n’amener au bord de l’extase et tout stopper… non mais, on n’a pas idée de faire cela !!!...
J’étais vraiment très frustrée, comme je l'ai été presque tout au long de la semaine quand Il me demandait de me caresser mais avec cette interdiction de me faire jouir…
Pour finir, j’ai ensuite pu m'occuper de lui et le faire jouir dans ma bouche… ce que j'ai adoré…
Dodo dans les bras de mon Maître… repus l'un et l'autre…

Samedi en mode vanille et toujours avec quelques fellations mais encore et toujours l’interdiction de jouir pour moi !
En soirée, apéro sur le balcon. Lors de mon précédant week-end chez mon Maître, j’avais eu le droit de garder ma nuisette mais cette fois-ci, mon Maître m’a voulu entièrement nue !...
J’ai obéi et me suis exécutée, un peu gênée de pouvoir être vue ainsi par des voisins, l’immeuble d’en face étant relativement proche de celui de mon Maître !...

 

Balcon005.jpg

Balcon006.jpg

 

Dimanche, au cours de la sieste avec mon Maître, j’ai enfin eu le droit de jouir !...
Câlins, bisous, caresses avant que mon Maître descende dévorer mon abricot trempé et me fasse grimper très haut. Une fois légèrement remise de mon orgasme, je l’ai à mon tour pris en bouche, bien décidée à le faire jouir au fond de ma gorge mais après avoir profité de mes lèvres et ma langue, mon Maître m’a arrêtée…

« Redresse-toi et tourne toi… je vais te baiser !... »
Je m’exécute et me place en position de levrette et sent enfin Sa queue s’enfoncer en moi et entamer de lents mouvements… j’adore !...

 

Lundi, mon Maître m’a invité à déjeuner au restaurant d’une ville où habite un jeune homme de 23 ans avec qui Il a dialogué pendant la semaine et auquel Il doit m’offrir dans l’après-midi…
A la fin de notre repas, mon Maître reprend contact avec l’homme… sans réponse de sa part, ni par texto, ni par téléphone et N/nous devons donc nous résigner, malgré N/notre déception… et tant pis pour l’homme en question !...
Heureusement, mon Maître n’est jamais à court d’idée et Il reprend contact avec un jeune puceau de 20 ans avec lequel Il avait également échangé quelques dialogues. Le jeune lui dit qu’il ne peut pas nous recevoir et mon Maître lui demande alors s’il connaîtrait un endroit sympathique où faire des photos et s’il serait intéressé pour y assister…
Rendez-vous est pris et N/nous voilà en route en direction du lieu indiqué. N/nous arrivons sur les lieux qui s’avèrent être d’anciennes carrières d’argile où le jeune homme nous attend…
Présentations faites, le jeune nous conduit vers une grotte perdue au milieu d’arbres et où la température a brusquement chuté !

On commence la séance de photos et je me retrouve très vite totalement nue devant le jeune homme qui paraît très timide et sans doute beaucoup plus gêné que moi-même car je suis probablement la 1ère femme nue qu’il voit de sa vie mais au moins, il a eu le courage de ne pas se dégonfler, contrairement à bien d’autres !...

La séance photo dans la grotte terminée, mon Maître me guide vers l’extérieur afin d’y chercher un arbre particulier permettant une nouvelle série de clichés…
Mon Maître finit par trouver un arbre dont une branche part presque à l’horizontale et au-dessus de laquelle il lance une corde, avant de m'attacher les bras en l'air et me mettre mon bandeau sur les yeux…
Je me sens totalement offerte aux regards de mon Maître et du jeune homme qui n’a jusqu’alors pas manqué la moindre parcelle de ma nudité…
Mon Maître commence à me caresser les seins puis le sexe et propose au jeune homme d'en faire autant, ce qu’il fait… assez timidement et maladroitement au vu de son inexpérience…
Après quelques nouvelles photos et quelques claques sur les fesses, mon Maître me détache.et N/nous retournons tous les 3 dans la grotte où l’on avait fait les 1ères photos… ,j’avais une folle envie de prendre mon Maître en bouche mais m'en suis abstenue pour me pas faire rougir le jeune homme encore d'avantage !...

Les photos étant terminées et alors que je m’étais rhabillée, le jouvenceau nous a raccompagnés à nos voitures en disant à mon Maître que la séance lui avait plue…

Retour chez mon Maitre… apéro… repas… câlins et 3 orgasmes dans la soirée et la nuit… après une semaine de frustration… humm… Mmmm…

 

Mes impressions sur ce week-end restent surtout que je ne dois plus désobéir à mon Maître et en ce qui concerne le jeune homme, je dois dire que même si au début j’étais un peu gênée, mon cote exhibitionniste me l'a vite fait oublier et cette expérience est donc à renouveler quand vous voudrez mon Maitre…

Le récit de mon Maître est à lire ici : https://dsp.blog4ever.com/puceaux-et-ou-fantasmeurs

La série de photos de mon exhibition avec le jeune homme à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/photos/carrieres-romaines


22/05/2018
8 Poster un commentaire

Complainte d'une soumise à Son Maître...



Comme d’habitude, je suis arrivée vendredi soir chez mon Maître pour un week-end de 4 jours me donnant un peu l’impression d’un avant-goût de vacances…
Que dire de ce week-end… 4 jours entiers avec mon Cher Maître, j’en attendais plein de choses, peut-être trop… mais rien, week-end totalement en mode vanille !...
Ce n’est pas que je me plaigne car parfois cela fait du bien mais là, j'avais envie de plein de choses et je me demande parfois si N/notre amour ne prend pas le pas sur notre vie BDSM !...
Lundi, N/nous sommes allés nous promener dans une forêt avec pas mal de possibilités de jeux et mon Maître avait pris un sac avec quelques accessoires et jouets… mais rien !...
Même constat le lendemain après-midi dans un petit bois près de chez lui mais là, il faut dire qu’il y avait un peu trop de monde pour me faire déshabiller…
Mon Maître souhaite toujours me mettre dans les pattes d'un puceau mais là non plus, rien… Il ne trouve pas ce qu'il souhaite et les quelques rares contacts qu’Il a pu avoir se sont soldés par des échecs, les candidats renonçant toujours au dernier moment, sans doute par peur de ne pas assurer...

 

Je ne sais pas ce qu'il se passe… Mon cher Maître, je suis toujours à Vos pieds dans l'attente de satisfaire le moindre de Vos désirs et de Vos fantasmes. J'ai besoin de Votre perversion, que Vous me soumettiez encore, besoin de sentir que je suis à Vous dans mon corps, dans ma tête et dans mon âme…
Je suis en train de redevenir sauvage et cela, je ne le veux pas, je ne veux pas redevenir cette ombre que Vous avez ramené à la vie. Je Vous ai tout donné de moi alors profitez-en, faites de moi la soumise que je souhaite être, pour mon plus grand bien et le Votre !...
Jamais Vous ne me ferez de mal, je le sais au plus profond de moi mais là, involontairement, Vous me faîtes du mal…

 

MON CHER MAÎTRE, JE VOUS IMPLORE A GENOUX… NE ME LAISSEZ PAS REDEVENIR SAUVAGE CAR J’Y PERDRAIS MON ÂME !...

 

Je me Vous reproche rien, le mal vient peut-être de moi, dans ma façon de me montrer soumise ou de répondre à Vos appels, je ne sais pas… mais je suis à Vous totalement et je ressens mon appartenance à Vous dans tout mon corps…

 

Votre humble Louva à Vos pieds…

Le récit du week-end vu par mon Maître est à lire ici : https://dsp.blog4ever.com/avant-gout-de-vacances-vanilles


12/05/2018
2 Poster un commentaire

Un 1er mai décevant...

Au cours de la semaine écoulée, j’ai eu le plaisir de voir mon Maître me rendre visite chez moi pour le 1er Mai et N/nous avons enfin pu à nouveau passer 2 nuits ensemble… avant de N/nous retrouver chez lui pour un long weekend de 4 jours grâce au 8 Mai et au fait que mon employeur m’ait cette fois-ci accordé le pont du lundi… et donc un avant-goût de vacances avec mon Maître, même si N/nous sommes globalement restés en mode « vanille » pour toutes ces journées ensemble, ce qui n’est pas pour me déplaire non plus dans la mesure où le Maître n’est jamais très loin…

Depuis quelques temps, mon Maître me parle d’un de ses nouveaux « délires », à savoir… m’offrir à un jeune puceau !!!...
Quand Il commencé à me parler de cette idée, j’avoue avoir pensé que je ne pourrais pas, que je n’oserais peut-être pas mais après réflexion, j’ai repensé à ma condition de soumise et lui ai donc fait part de mon accord dans la mesure où même si je ne connais toujours pas réellement mes limites, celle-ci pourrait en être une à dépasser…
Mon Maître a donc passé quelques annonces sur des sites de rencontres qu'il N/nous est parfois arrivé d’utiliser pour d’autres recherches et les contacts n’ont pas mis longtemps à arriver, même si pour une fois, aucune photo n’illustrait Son annonce…
La plupart des réponses ont été décevantes et bon nombre de celles-ci étaient envoyées par des « puceaux » de 24 à 26 ans… qui nous ont laissés pour le moins dubitatifs !...

 

Dans la matinée de mardi, mon Maître a toutefois entamé des échanges avec un jeune homme qui paraissait pour le moins timide et n’osant même pas poursuivre ses échanges par téléphone avec mon Maître…
Après quelques discussions écrites entre mon Maître et ce « candidat », il fût convenu qu’il pouvait N/nous recevoir chez lui dans l’après-midi afin que mon Maître me présente à lui – sans que je n’aie aucune idée de la façon dont je serai « présentée » - et que je m’occuperai alors de le dépuceler…

A la demande de mon Maître, je me prépare donc pour aller vivre cette nouvelle expérience, m’habillant légèrement avec ma jupe en daim noire, mes bottes, un chemisier légèrement transparent et largement décolleté et bien-sûr mon collier, un léger maquillage venant compléter l’ensemble…
J’avoue être un peu tendue mais fière de ne pas renoncer et de faire plaisir à mon Maître et N/nous voilà prenant la route pour N/nous rendre à une 40aine de kilomètres de chez moi… pour une aventure charnelle avec un parfait   inconnu, qui plus est inexpérimenté et âgé de seulement 19 ans !...

Tenue-puceau001.jpg

 

Durant le trajet, j’échange quelques textos avec le jeune homme et au fil de la discussion, je me prends à douter, non pas de moi-même mais de lui…

Mes doutes sont confirmés lorsqu’à environ 5 kilomètres de N/notre but, le jeune homme m’annonce que ses parents sont rentrés inopinément et qu’il ne peut donc plus N/nous recevoir… essayant néanmoins de N/nous proposer une rencontre à l’hôtel de son village ou dans un coin de nature alors que le
thermomètre affiche 12°C !...
Mon Maître enrage et fait demi-tour pour reprendre la route vers chez moi… après 2 heures perdues et 80 kilomètres pour rien !...

 

Je ne saurais dire si cela m’a finalement déçue ou rassurée mais ce dont je suis sûre, c’est que N/nous aurions mieux fait de profiter de N/notre après-midi pour aller en sauna libertin comme N/nous l’avions initialement envisagé !...

 

Malgré cela, je sais que mon Maître conserve Son idée en tête et même si ce genre d’aventure ne m’inquiète pas vraiment, je redoute surtout le fait d’être frustrée… même si mon Maître sera présent à mes côtés…

 

Votre humble Louva


07/05/2018
6 Poster un commentaire

Un WE riche en nouvelles épreuves !...



Arrivée vendredi soir vers 19 heures chez mon Maître, je suis très heureuse de le voir après 15 jours de séparation !...
Soirée en mode vanille, ça fait du bien même si l'homme et le Maître ne font qu'un…
Après N/notre repas terminant une journée épuisante, N/nous avons rejoint le lit de mon Maître assez tôt et j’ai commencé à lui faire son massage habituel. Je ne sais pas s’Il en a vraiment pleinement profité car pendant qu’Il était couché sur le ventre et que je le massais, Ses doigts s’agitaient en fouillant mon intimité déjà trempée, me faisant soupirer et gémir et ne facilitant pas ma concentration…
Au bout d’un moment, mon Maître m’a fait interrompre mon massage pour se retourner sur le dos en m’invitant à le prendre à bouche, ce que j’adore… avant qu’Il ne me fasse remonter le long de Son corps afin que je vienne m’empaler sur Sa queue !...
J’adore quand Il me prend ainsi et que Ses mains, Ses lèvres ou Sa langue s’occupent de mes tétons en même temps…
N/nous avons joui ensemble et je me suis rapidement endormie dans les bras de mon Maître, comblée et heureuse et en sachant très bien que ce week-end va être très riche en nouveautés pour moi… à commencer par une douche froide prévue le lendemain matin et pour laquelle mon Maître m'a préparé au fil de la semaine en me faisant prendre mes douches matinales à l’eau froide…

 

Samedi matin, réveil en douceur, bisous puis café avec mon Maître, après lequel Il me demande si je suis prête… je lui réponds que oui, même si je redoute l’épreuve qui m’attend !…
On se dirige vers la salle de bain, j’ôte mon peignoir, m'attache les cheveux et entre dans la douche. Je pensais que j'allais pouvoir utiliser la douche flexible mais c'était sans compter sur la perversité de mon Maître…
Il me met sous la douche fixe et ouvre le robinet. Un jet d'eau glacée s'abat sur moi, je hurle tellement j'ai froid, je recule mais mon Maître me replace de force sous le jet glacé, je recule de nouveau tout en claquant des dents, je supplie mon Maître d'avoir un peu d'eau chaude mais non… je dois tenir !...
Je me mouille le corps avec les mains et me replace sous le jet glacé, le froid me saisit de nouveau, je tremble et claque des dents de plus belle mais je tiens bon et au bout de quelques minutes qui m’ont paru interminables, mon Maître m'autorise enfin à ajouter de l'eau chaude pour finir ma douche… mais je dois dire que même avec cela, rien n'y a fait et j'avais toujours aussi froid !...
Je suis sortie de la douche grelottante et mon maître m'a enveloppé dans une serviette chaude et frictionné  le corps alors que je continuais à frissonner tout en claquant des dents. Je suis restée un long moment devant le sèche-serviettes de la salle de bain, enveloppée dans un peignoir mais j'avais toujours froid et j’ai mis pas mal de temps à commencer à me réchauffer…

Au bout d’un moment, j’ai demandé à mon Maître s’Il pouvait me refaire un café et alors que je le buvais, encore toute tremblante, il a téléphoné à une soumise qui est une amie commune pour que je lui raconte mes impressions. Au cours de la conversation, j’ai eu le malheur de dire à celle-ci que j’allais attacher mon Maître et jouer avec des glaçons sur lui et la réaction n’a pas tardé à arriver…
Mon Maître a sorti un glaçons de Son congélateur et l’a promené sur tout mon corps jusqu’à ce qu’il soit entièrement fondu… ce qui m’a encore totalement frigorifié !...

 

La vidéo de la douche est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/douche-glacee-forcee

 

Ce que j'ai pensé de cette épreuve ? L'eau glacée sur mon corps était insoutenable mais si mon Maître me le redemande, je le referais car.je dois être plus forte et je veux me dépasser !...

 

Repas puis sieste crapuleuse…
Pendant l’apéro du soir, j'ai eu envie de sucer mon Maître, me suis exécutée et l’ai pris en bouche en étant à genoux à Ses pieds… jusqu’à ce qu’Il interrompe ma fellation pour me prendre sauvagement en levrette sur l'accoudoir du canapé… j'en frémis encore de plaisir !...
Pour la soirée, N/nous avions décidé d’aller dans un club libertin où il y avait une soirée couples. J'avais revêtue ma jupe en daim noire - très courte - un chemisier blanc bien décolleté, mes cuissardes noires et bien entendu pas de sous-vêtements ni de bas mais un maquillage léger qui me faisait me sentir très femme…
Le club est sombre et plutôt petit, les coins câlins sont au nombre de 3 dont l’un comporte une sorte de cage en bois qui est en fait un glory-hole que j’aurais bien aimé essayer…
La salle du bar est elle aussi assez petite avec piste de danse et barre de pole dance, de grandes banquettes qui n'ont pas l'air très confortables et une sorte de balançoire BDSM au milieu...
La musique des années 80 me plaît sans plus et durant toute la soirée, il n’a a eu que 6 couples… dont 2 se sont assez vite éclipsés pour aller batifoler à l’étage…
Bref, soirée décevante autant pour moi que pour mon Maître qui souhaite me voir avec un autre homme alors que de mon côté, je me sentais prête à cela…
Affaire à suivre… N/nous sommes rentrés vers une heure du matin et hop dodo… je sais que le lendemain, d'autres épreuves m'attendent…

 

Dimanche matin après le petit déjeuner, mon Maître m'attache les mains avec Ses menottes derrière une chaise et colle son gode ventouse sur la table et je sais ce qui m’attend et va suivre… entraînement aux fellations en gorge profonde jusqu'à me faire vomir…
Je commence par lécher le gode dont l’odeur et le goût sont abominables et atroces… je le prends en bouche et mon Maître appuie sur ma tête afin que je l’ai bien au fond de la gorge… j’ai envie de vomir - plus à cause du goût qu’autre chose – puis Il me tire par les cheveux pour relever ma tête et de nouveau, me la baisse très fort pour que j’enfonce bien le gode dans ma bouche, jusqu’au fond de ma gorge !...
J’ai essayé de m’appliquer de mon mieux à le sucer, le lécher et l’aspirer… avant d’avoir enfin le droit de sucer mon Maitre… Hummm…….

 

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/entrainement-gorge-profonde


Dans l’après-midi… nouvelle épreuve, à laquelle j’étais préparée… puisque depuis quelque temps, mon Maître me faisait garder mes cendres de cigarettes dans un but précis qu’Il m’avais annoncé…

Mon Maître dispose des journaux par terre et son banc en bois au milieu et je sais alors ce qui m’attend !...
Il me fait m’installer sur le banc, allongée sur le dos et me bande les yeux puis m'attache les mains et les pieds en dessous du banc…

« Tu es prête » me demande-t-il…
« Oui Maître »

Le banc est froid et la position est très inconfortable. Je sens quelque chose de froid et mouillé que mon Maître me passe sur le corps et je devine très vite qu’il s’agit d’un glaçon…
Il m’essuie légèrement et je le sens saupoudrer mon corps des cendres que j’ai amenées et qu’Il étale bien… je ne dois pas être belle à voir !...

Ensuite, je l’entends allumer son briquet et je sens quelque chose de chaud couler sur ma peau, mes seins et entre les lèvres de mon sexe .De la cire… j'adore sa douce brûlure et j'en frissonne de plaisir.

 

Souillure001.jpg

 

Mon Maître fait des photos et vidéos puis Il me détache et m’enlève le bandeau des yeux, je me relève…
« Regarde toi… souillon !... »
Effectivement je ne suis pas belle à voir et j’ai enfin l'autorisation d'aller prendre une douche, ce que j'ai fait sans me faire prier…

J'avais de la cendre et de la cire sur presque tout le devant du corps et j’ai mis pas mal de temps à tout enlever, surtout la cire et j’ai dû me savonner deux fois…

 

Les photos et la vidéo sont à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/une-veritable-souillure

 

A ma sortie de la douche, mon Maître nous a servi l’apéritif et N/nous avons décidé que pour le repas, N/nous commanderions une pizza et à ce moment-là, je ne me doutais pas que cela allait être un prétexte à une nouvelle épreuve pour moi !...
Je buvais tranquillement mon cocktail – entièrement nue à côté de mon Maître – lorsqu’Il m’a tendu une de mes nuisettes transparentes en m’ordonnant de la mettre et également d’aller mettre un string… choses que je n’aurais pas imaginé mais qui m’a fait penser que mon Maître avait sans doute une idée en tête et dont il n’a pas mis longtemps à me faire part…
« Lorsque le livreur de pizza sonnera, je répondrai à l’interphone mais c’est toi qui ira lui ouvrir… »

Un peu gênée, j’ai répondu timidement « Euh… juste avec ma nuisette ?
- Oui, bien sûr, je veux qu’il puisse admirer tes charmes…
- Euh… bien… d’accord Maître…
 »

 

Exhib-livraison001_15-04-2018.jpg

 

Exhib-livraison001b_15-04-2018.jpg

 

J’avoue que malgré mon goût pour les exhibitions, je me suis un peu demandé si j’allais oser franchir cette nouvelle étape mais une fois de plus, le désir de satisfaire mon Maître a été le plus fort…

Je pensais à ce nouveau défi et en voyant que mon Maître avait sorti simplement un billet, je savais  que le livreur allait devoir me rendre de la monnaie et donc profiter plus longtemps du spectacle auquel il allait être confronté…
Sonnerie de l’interphone… mon Maître décroche et indique l’étage au livreur puis, revenant au salon, s’adresse à moi…
« A toi de jouer ma belle, sois forte et courageuse… »
Je ne sais pas pourquoi mais contrairement au jour où j’avais fait quelques essayages et exhib dans un sex-shop, cette fois-ci, je ne me sens pas très à l’aise… mais je veux faire plaisir à mon Maître…
On frappe à la porte… j’ouvre et me présente presque nue au livreur qui ne semble pas en croire ses yeux !...
Je me sens relativement gênée mais cela ne dure pas longtemps et je le suis d’ailleurs visiblement moins que le livreur qui semble ne pas vouloir me regarder directement et baisse les yeux… même si je sais qu’il n’a rien raté de mes seins et de mon corps tout entier, alors qu’il se hasarde à une parole…

« Vous êtes charmante...

- Merci… », avec un léger sourire coquin…
Le pauvre a semblé tellement perturbé qu’il s’est même trompé en me rendant sa monnaie et m’a même donné 1 € de trop…

J’ai finalement adoré ce petit jeu et j’aurais aimé être une mouche à son retour à son magasin pour l’entendre raconter à ses collègues ce qui lui était arrivé. Je pense que mon Maître renouvellera sans doute ce genre d’expérience et même si je ne sais ni quand, ni avec qui cela se fera, j’y suis prête !...

 

N/notre repas terminé, N/nous avons rejoint la chambre de mon Maître qui m’a annoncé que je devais être punie pour avoir omis de lui dire certaines choses au cours du weekend…
Il m’a donc fait allonger à plat ventre sur son lit et j’ai reçu 20 coups de Son petit martinet sur les fesses et le dos avant qu’Il m’annonce qu’Il allait prendre le martinet en cuir et que je recevrai autant de coups que je pourrai en supporter…
Ce martinet est particulièrement lourd et cinglant et au bout de 5 coups, j’ai crié grâce… non que je n'aurais pas pu en supporter d'autres mais plutôt du fait que j'ai encore du mal à gérer la douleur et ce martinet fait vraiment très mal et j’avais les fesses et le dos littéralement en feu !...

 

En conclusion et ce que je retiens de ce week-end magique, ce sont les épreuves et les humiliations… qui sont faites pour avancer et me dépasser.

La douche froide a été un vrai calvaire pour moi mais je suis prête à recommencer et en ce qui concerne les cendres, ce sera à refaire également…

Mon Cher Maître, je Vous remercie de me faire me dépasser en me faisant passer d'autres épreuves afin de me faire grandir et découvrir où sont mes limites, je veux Vous rendre fière de moi, Votre humble petite chose…
J'ai envie de grandir encore sous Votre direction, à Vos pieds et entre Vos mains…

 

Votre humble Louva.

 


18/04/2018
13 Poster un commentaire

Poème à mon Maître...



Mon cher Maître…

 

Vous avez pris le contrôle de toutes mes pensées pour les faire Vôtres

Vous avez pris le contrôle de mon corps pour en développer la douce musique

Vous avez pris le contrôle de mes gestes lorsqu’instinctivement j’obéis à Vos commandements

Vous avez pris le contrôle de mes besoins qui sont Vôtres à présent

M'abandonner entre Vos mains, Vous laisser prendre le pouvoir aux creux de mes reins

Me voilà là dévouée à Vos envies pour assouvir avec délices Votre douce perversité

Ne plus rien contrôler pour juste me laisser aller, me faire apprivoiser
Tel est ce que je veux, ce que je souhaite...

 


09/04/2018
5 Poster un commentaire

Pâques 2018 chez mon Maître

Bonjour à toutes et tous…

Maintenant que s’est achevée ma 1ère année avec mon Maître, certaines choses ne peuvent plus être décrites comme « première fois »… et c’est le cas pour ce weekend de Pâques, qui est déjà le 2ème passé avec mon Maître, le 1er étant à relire ici, pour celles et ceux qui ne N/nous suivaient pas encore à cette période… : https://dsp.blog4ever.com/paques-avec-mon-maitre

Arrivée vendredi soir par mon train habituel, j’ai à nouveau grand plaisir à retrouver mon Maître qui m’attend sur le quai de la gare. Avant de partir de mon travail, j’avais reçu un texto de mon Maître m’annonçant que les températures chez lui étaient fraîches et accompagnées de beaucoup de pluie et avec Son autorisation, je l’ai donc pour une fois rejoint en pantalon et non en jupe comme c’est habituellement une obligation pour moi…
A ma descente du train, il y a avait beaucoup de monde sur le quai – les voyageurs descendant du train et ceux qui attendaient de pouvoir y monter – et cette fois encore, je n’ai donc pas osé m’agenouiller pour saluer dignement mon Maître, tout en sachant que malgré Sa compréhension, je recevrai sans doute une punition en soirée pour cet écart…

Direction le parking de la gare, N/nous prenons la voiture de mon Maître qui m’annonce qu’Il aimerait me mener faire quelques essayages et photos dans un sex-shop où N/nous sommes déjà allés mais qui n’est pas celui où j’avais fait des essayages au début du mois dernier…

N/nous arrivons à la boutique, faisons un petit tour rapide et mon Maître demande à une des vendeuses s’il est possible de faire quelques photos coquines et là, grosse déception pour N/nous deux car la réponse est directe : les photos sont possibles uniquement dans la cabine d’essayage… ce qui N/nous paraît très décevant et surtout beaucoup moins   amusant !...
N/nous regardons néanmoins quelques tenues et mon Maître m’indique une tenue de soubrette assez sexy et, en évoquant une annonce que N/nous avions déposé un jour sur un site de rencontres en vue de trouver quelqu’un pouvant N/nous inviter pour un repas que j’aurais terminé puis servi, il m’invite à essayer la tenue… et ne se prive pas pour venir m’aider à l’attacher dans mon dos et prendre une photo, qui sera finalement la seule que N/nous aurons pu faire dans cette boutique…
Après ce petit essayage, N/nous renonçons à l’achat de la tenue, mon Maître pensant qu’il doit être possible d’en trouver de plus affriolantes et sexy sur le web et nous quittons le magasin…

Essayages_Soubrette001.jpg

 

N/nous arrivons chez mon Maître et comme à l’accoutumée, je vais poser mes affaires dans Sa chambre et « me mettre à l’aise »… c’est-à-dire entièrement nue !...  LOL
N/nous nous installons sur le canapé pour prendre l’apéritif jusqu’au moment où, comme cela devient une sorte de rituel, mon Maître m’ordonne de me placer à genoux à Ses pieds… et je sais ce que cela signifie !...
Je dégrafe donc Son pantalon et je sors Sa queue qui est déjà fort vigoureuse… Mmmm, j’adore quand je peux enfin la prendre entre mes doigts et entre mes lèvres !...
J’officie de mon mieux et mon Maître semble apprécier tout en me forçant par moment à avaler entièrement Son membre en le poussant au fond de ma gorge, provoquant ainsi quelques haut-le-cœur que j’arrive toutefois de mieux en mieux à maîtriser…
A ma grande déception pourtant, mon Maître décide de m’interrompre et je regrette de ne pouvoir le faire jouir et recevoir Son nectar dans ma bouche… je me sens particulièrement frustrée d’autant que, portant mes boules de geisha en moi depuis le matin, je suis chaude comme la braise !...

Repas partagé puis direction la chambre de mon Maître où je remarque immédiatement 2 cordes attachées aux montants de la tête de Son lit…
Mon Maître me voile doublement les yeux… avec le masque additionné du bandeau qu’Il pose par-dessus puis me guide pour m’allonger sur le dos. Il glisse mes poignets dans les menottes en métal qu’Il a auparavant fait passer derrière les barreaux du lit et me voilà déjà immobilisée, en me demandant un peu à quoi vont servir les cordes… ce que je ne mets alors pas longtemps à découvrir !...
Mon Maître me fait écarter largement les cuisses et relève mes jambes pour passer mes chevilles dans les nœuds coulants des cordes de chaque côté du lit et me voilà donc totalement immobilisée, ouverte et offerte à Son regard dans une pose tout à fait impudique et voire même presque honteuse !...

Impudique002.jpg

 

J’adore me sentir ainsi offerte à Lui et sans défense, sans savoir ce qui va m’arriver ensuite car j’ai une totale confiance en mon Maître et je sais que je ne risque rien de dangereux…

Une fois immobilisée ainsi, mon Maître place les pinces en métal sur mes tétons, ce qui me fait déjà frissonner puis Il tire sur les cordelettes qui y sont reliées pour les placer entre mes dents… la douleur est vive mais j’obéis et m’exécute sans rien dire !...
J’entends alors mon Maître chercher quelque chose dans son coffre à jouets et me demande ce qu’Il va en sortir… des bougies ? Son gode ? Son vibromasseur ? Autre chose ?...

Pinces-seins-metal004.jpg

Soudain, je reconnais le doux picotement de Sa roulette, d’abord sous les pieds puis sous les aisselles avant de venir titiller mon sexe et mes seins et là, wahouuu…. la roulette sur les tétons pris dans les pinces sur lesquelles je tire en même temps avec mes dents… effet incroyable et indescriptible !...

 

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/roulette-impudique

 

Après cet épisode de la roulette qui m’a fait gémir de plaisir, mon Maître me fait lâcher les cordelettes des pinces, retire (enfin !...) mes boules de geisha et me les plante dans la bouche afin que je les nettoie avec ma langue et Il vient enfin se placer entre mes cuisses pour déguster mon abricot trempé, associant à Sa langue Ses doigts qui tantôt me fouillent, tantôt pincent mes tétons… je suis aux anges, le corps agité de spasmes et je ne tarde pas à jouir, alors qu’Il me prend comme Sa petite chienne que je suis !...

Après la nuit passée dans les bras l’un de l’autre, N/nous nous réveillons assez tôt et mon Maître m’ordonne d’accomplir « mon devoir matinal », chose qu’il est vrai, je ne fais que rarement sans savoir expliquer pourquoi…
Je suis encore à moitié endormie mais je m’exécute comme Sa petite chienne obéissante, jouant et profitant cette fois-ci pleinement de Son membre dans ma bouche jusqu’à ce qu’Il m’inonde le palais et la gorge sans que j’en laisse échapper une goutte !...

Malheureusement, le reste du weekend s’est avéré décevant car mon Maître semble avoir attrapé ce qui ressemble fortement à la grippe, ce qui ne N/nous a pas permis de réaliser tout ce que N/nous avions plus ou moins prévu, ensemble ou chacun de N/notre côté… mais ce n’est sans doute que partie remise !...

J’ai adoré la séance du vendredi soir et j’espère que ce texte vous a plu…

Louva.

 


04/04/2018
4 Poster un commentaire

Un an auprès de mon Maître... mon Homme...

Il est des rencontres qui changent toute une vie, qui nous poussent à donner le meilleur de nous et nous grandissent, nous valorisent… la notre est de celles- ci et plus encore...

Un an déjà que je suis à Tes pieds, que Tu es dans mon cœur, mon corps et ma tête. Avec Toi, j'ai découvert ce que c’était que d'avoir confiance en l'autre au point de mettre sa vie entre ses mains…
Tu m'aides à redevenir moi-même, Tu me donnes cette confiance en moi qui me manque et la femme qui était en moi s’épanouit peu à peu. Tu m'as fait découvrir cette féminité qui était en moi et que je cachais et je prends de plus en plus de plaisir à me vêtir de tenues sexy et féminines, à être cette femme que j'aurais toujours dû être et que l'on a brimée au point de l'effacer…

 

Les fantômes et blessures du passé s’estompent, mes démons sont retournés vers le néant d’où ils venaient, j’ai fini de fuir et me suis posée dans Tes pattes. Je porte avec fierté ce collier que Tu m'as mis autour du cou et même si parfois je montre les dents je ne mords plus… Tu m'amènes vers des doux rivages que je veux découvrir avec Toi, pour Toi… pour N/nous…
J'aime être cette petite chose sans défense entre Tes mains, que tu fasses de moi ce que Tu veux et même si j’ai parfois encore des doutes, des peurs et des craintes, il me suffit de t'en parler pour que tout cela se dissipe...
Le dialogue est là, même si parfois c'est encore difficile pour moi mais je te parle, je me confie à Toi…
Grâce à Toi, j’ai découvert des facettes de moi que j'ignorais, ce besoin de me soumettre à Toi, de t'appartenir corps, âme et cœur… je t'ai tout donné en toute confiance et je souhaite que tu me pousses encore plus loin !...
Je sais que parfois je commets des erreurs mais Tu es là pour me guider, me corriger, me ramener sur le droit chemin…
Fais de moi la soumise que je dois être, pour mon plus grand bonheur… car être Ta soumise est un très grand honneur pour moi j’en suis très fière !...

 

Depuis un an, j’ai découvert un homme tendre, sensible, attentionné qui protège et aime le petit oiseau que je suis. Parfois, l'ours prend le dessus et il me suffit alors de Te regarder dans les yeux et je retrouve mon homme, mon Maître…
Avec Toi, je ris, je pleure… sans avoir peur de ce que tu vas penser, j'ose me montrer telle que je suis… petit bout de femme fragile… les masques sont tombés !...
Dans Tes bras, sous Tes mains, je m’abandonne totalement et sans concession… Tu es mon Homme, mon Maître, celui avec qui je souhaite partager chaque jour de ma vie; celui qui m'a tant donné et à qui je me donne totalement, celui que je n'attendais plus….
L'amour que j'ai pour Toi, je ne l'ai pas cherché mais il est venu naturellement et même si je l'ai combattu car je ne voulais plus aimer - car ça fait trop mal - mais il m'a submergé, s’est emparé de moi et je ne regrette rien… bien au contraire car t’aimer et t'appartenir est la plus belle chose qui me soit arrivée !...

 

Cette année passée à Tes côtés a été un pur bonheur pour moi et quand je regarde tout le chemin parcouru, je me rappelle les peurs et les craintes que j'avais parfois et j'en ris.
Je sais qu'il me reste encore beaucoup de choses à apprendre sous Ta direction mais je n'ai aucune crainte à avoir et.je me livre corps et âme à Tes fantaisies, Ta douce perversion…

Mon amour…mon Maître… je t'aime et te donne tout de moi et Tu as tout de moi… la femme et la soumise…

 

Je t'aime…

Ta Louva…

 

Le texte « anniversaire » vu par mon Maître est à lire ici : https://dsp.blog4ever.com/louva-ma-soumise-depuis-un-an-deja


31/03/2018
4 Poster un commentaire