Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Nouvelles émotions et découvertes estivales

Avant de vous laisser découvrir ce nouveau récit, je me dois de vous présenter mes excuses pour le long retard dans son envoi à mon Maître
pour publication mais la semaine écoulée a été particulièrement difficile
et éprouvante pour moi, ce qui ne m’a pas permis de rédiger ce rapport
aussi vite que je l’aurais souhaité…  En pleurs

 

Il y a quelques temps, mon Maître avait reçu une invitation pour participer à une journée BDSM en privé chez notre ami Doulien pour le samedi 30 juin. Seraient présents 2 Maîtresses dont une avec son soumis, un Maître sans sa soumise, Doulien, mon Maître et moi-même…
J’étais très inquiète car je n’avais encore jamais participé à ce genre de réunion, surtout en étant la seule soumise féminine de l’assistance mais j'avais surtout peur de ne pas être « à la hauteur » et de décevoir mon Maître ou de lui faire honte car je sais que je peux parfois me montrer rebelle ou désobéissante….

 

Mon Maître est arrivé chez moi vendredi soir et je l’ai accueilli comme il se doit, entièrement nue… Clin d'œil
N/nous avons parlé de la journée prévue le lendemain et surtout du fait que je ne veux pas qu’un autre Dominant que lui me « dompte »…

Certaines blessures du passé reviennent parfois me hanter et je ne fais confiance qu’à mon Maître !...
Il m'a rassuré en me disant que je serais en sécurité et que Lui seul me toucherait. C’est peut être idiot mais j’ai parfois des réactions incontrôlées, surtout si je me sens prise au piège…

N/nous avons ensuite pris l’apéro et mangé puis en cours de soirée, mon Maître a choisi mes tenues pour le lendemain… un short et un débardeur noirs, ainsi que ma robe gotique et une paire de sandales noires… même si je me doutais bien que je ne les garderai probablement pas très longtemps !...
Une fois ces quelques affaires préparées, mon Maître m’a offert une petite séance – plus câline que réellement BDSM – pendant laquelle Il a joué avec mon corps jusqu’à me faire exploser de plaisir avec Ses doigts, Sa bouche, Sa langue et Ses dents avant de m’autoriser à le prendre en bouche et jouer avec mes lèvres et ma langue sur Sa queue jusqu’à ce qu’Il inonde ma gorge de Son nectar… puis dodo dans les bras l’un de l’autre…

Samedi matin, je vous épargne la préparation pour ne vous parler que de la fabuleuse journée que j’ai vécu…
Arrivée chez notre ami vers 11 heures, on partage un verre d’eau fraîche et je vais déposer mes affaires dans une pièce mise à disposition par Doulien pour les dames…

Je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer au cours de la journée ni à quelles épreuves je pourrais être confrontée, mon Maître m’ayant seulement prévenue qu’Il envisageait de me présenter entièrement nue aux autres participant(e)s à leur arrivée…
N/notre hôte nous présente son jardin et son garage qu’il a aménagé en donjon. J’y vois de suite une croix de Saint-André qui plaît beaucoup à mon Maître, une barre de suspension attachée en hauteur, une sorte de cheval d'arçons avec différentes attaches et, posés sur une table, pas mal de jouets et accessoires tels que paddle, cravache, plumes, différentes pinces à tétons, des sangles, menottes, martinets, fouets, cordes… bref, tout pour bien s’amuser, d’autant que mon Maître avait aussi amené ses propres outils !...
Après la visite du garage, mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre où j’avais laissé mes affaires et m’a ordonné de me changer, pour ne finalement enfiler qu’un string minimaliste et une brassière couvrant juste mes seins et se fermant sur le devant par une simple fermeture éclair.

Retour dans le garage où mon Maître désigne la croix afin que j’y prenne place. Il pose mon masque sur mes yeux, attache mes poignets et mes chevilles à la croix ainsi que la ceinture autour de ma taille et coince ma carte de soumise entre mes seins… me voilà exposée, offerte et sans défense à attendre l’arrivée des autres convives et j’avoue que je ressens une certaine gêne mêlée d’appréhensions même si je ne suis finalement pas entièrement nue !...

Je suis restée un petit moment seule dans cette position, mon Maître venant de temps en temps me faire boire en attendant l’arrivée des autres convives. Je ne saurais dire combien de temps je suis restée sur la croix quand enfin j’entends mon Maître et les autres participant(e)s entrer dans le garage… alors que Doulien leur fait voir ce qu’il a préparé, en finissant bien entendu par la croix et moi !

 

Exposee001.jpg

Après encore quelques minutes, mon Maître me retire mon masque et me délivre enfin de mes entraves tout en me se gênant pas pour me pincer avidement les tétons… Mmmmm, même si je dois dire que cette position devenait de plus en plus inconfortable et que j’avais très mal aux bras et aux jambes…

Une fois les présentations faites, tout le monde est retourné à l’intérieur et mon Maître m’a raccompagnée dans la chambre afin que je puisse me changer pour le repas… pour lequel il m’a fait retirer ma brassière et la remplacer par un petit gilet rouge et totalement transparent laissant apparaître mes seins à la vue de tout le monde…

Apéritif autour de discussions diverses et repas servi par Doulien, l’autre soumis et moi-même…
Ensuite, je ne me souviens plus très bien dans quel ordre se sont passées les choses mais à la fin du repas, Doulien et l'autre soumis se sont absentés un moment et sont réapparus en string, bas et escarpins et je dois dire que cela m’a fait sourire et que je trouve cela assez ridicule car pour moi, un homme doit rester homme, soumis ou pas…

 

 

Soft001.jpg
 

L’une des Dominas présente ayant posé des pinces à seins sur les tétons de Doulien, mon Maître n’a pas mis longtemps à faire de même avec moi, écartant mon filet pour dégager mes seins et y poser Ses pinces en métal….

Maître jean nous a ensuite présenté un appareil d’électro-stimulation composé de deux électrodes reliés à un variateur d’intensité que j’étais très curieuse de voir en action, ce qui n’a pas tardé à arriver quand Madame Marion a commencé à l’utiliser sur son soumis, allongé à plat ventre sur le sol et ayant déjà reçu quelques coups d’un paddle en  bois lui ayant bien marqué les fesses…

Le repas terminé, mon Maître a annoncé à l’assistance qu’Il allait « me mettre au frais » un moment dans le jardin et a invité les personnes qui le souhaiteraient à N/nous y rejoindre mais au début, seul Maître Jean nous a accompagnés…
Après avoir trouvé un petit coin assez ombragé, mon Maître a posé Son masque sur mes yeux et m’a retiré mon « filet » libérant ma poitrine de toute contrainte. Je portais encore à mes poignets les chaînes ayant servies à m’attacher sur la croix et mon Maître y a fait passer 2 cordes afin de me faire écarter les bras, reliant l’extrémité des cordes à 2 arbres et je l’ai ensuite senti descendre me string afin de m’exposer entièrement nue et sans pudeur au regard de Maître Jean et au Sien…
Je me demandais bien ce qui allait m’arriver mais la présence de mon Maître me rassurait et je n’ai donc ressenti aucune gêne ni aucune crainte, même lorsque j’ai senti des doigts poser les électrodes de l’électro-stimulation sur le haut de mes seins.
Je ne saurais vraiment expliquer les effets de ce petit appareil, hormis que je n’ai pas eu mal et juste ressenti comme de simples picotements, légèrement douloureux lorsque Maître Jean changeait l’intensité des impulsions…
J’ai eu davantage de sensations et quelques frissons lorsque mon Maître a accroché 2 pinces à poids à mes lèvres intimes et a parcouru mon corps avec sa roulette crantée, qu’Il a promené sur mes seins, autour de mes lèvres, à l’intérieur de mes articulations et le long de ma colonne vertébrale… Mmmmm…

Je ne saurais dire non plus si j’ai réellement eu du plaisir – dans le sens large du terme – mais je me souviens que mon Maître m’a dit, m’ayant pénétré de Ses doigts, que je mouillais… mais Sa seule présence près de moi suffit à me faire mouiller !... Clin d'œil

 

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/sensations-electriques



Au terme de cette séance « électrisante », mon Maître m’a légèrement arrosé avec une bouteille d’eau froide avant de commencer à étaler de la cendre de cigarette froide sur tout mon corps, me transformant une nouvelle fois en véritable souillon comme Il l’avait déjà fait un jour chez lui…

Je l’ai ensuite senti passer derrière moi et j’ai très vite reçu les premiers coups du paddle en bois prêté par Maître Jean et qu’Il a voulu essayer à son tour sur mes fesses…

C’est moins cinglant que la cravache ou le martinet en cuir mais tout aussi efficace et comme j’étais debout, je n’ai pas tardé à avoir de très belles marques sur le cul que j’ai gardé jusqu’au mercredi suivant, ce qui a fait très plaisir à mon cher Maître...

 

Marques001.jpg

 

Souillon001.jpg

Une fois que j’ai été suffisamment badigeonnée de cendre au goût de mon Maître et alors que je devinais la présence des autres participant(e)s à la journée à proximité, mon Maître a annoncé qu’Il allait entreprendre de me nettoyer… et j’avais donc une petite idée de ce qui allait suivre…

Sans ménagement, mon Maître a allumé le tuyau d’arrosage à pleine puissance et a tenté de me « décaper » avec la pression !

Marques002.jpg

La pression me faisait un peu mal mais je crois que le pire ressenti était le contraste entre la température de l’eau et celle de mon corps qui était exposé depuis déjà un bon moment à la chaleur de la journée, le tout associé à la douleur que je commençais à ressentir dans les bras et autour des poignets !...
Mon Maître n’ayant pas réussi à me nettoyer entièrement avec le jet, il a fini par me détacher, retirant Son masque de mes yeux et m’intimant l’ordre de filer à la douche en veillant à ne pas trop salir la salle de bain de N/notre hôte…

La vidéo est à voir ici : https://dsp.blog4ever.com/souillee-puis-lavee-au-jet

 

A ma sortie de la douche, je rejoins mon Maître à l’extérieur à l’endroit réservé aux fumeurs… avec une forte envie de m’agenouiller à Ses pieds, défaire Son pantalon et prendre Son sexe en bouche mais je n’ose pas prendre cette initiative et j’ai peut-être bien fait dans la mesure où Maître Jean nous a également rejoints peu de temps après…

Arrive l’heure du match de l’équipe de France en coupe du monde de foot et je sais que mon Maître ne raterait ce match pour rien au monde…
Mon Maître m’ayant autorisé à remettre mon string mais rien d’autre, je suis encore avec les seins à l’air quand N/nous nous installons dans le canapé face à la télé ainsi que les autres participant(e)s de la journée. L’autre soumis est à nouveau allongé au sol sur le ventre, sa Maîtresse recommençant à jouer avec le paddle en bois sur ses fesses. Peu de temps après le début du match, mon Maître me fait signe de prendre la position de table basse, à genoux à Ses pieds, mes avant-bras et mon front posés contre le carrelage…
Je le sens déposer sur mon dos Son verre de jus de fruits et une petite bouteille d’eau et je fais mon possible pour me mettre dans ma bulle afin de ne pas bouger et risquer de faire tomber les objets… et je réussis à rester ainsi immobile toute la 1ère mi-temps du match, ce qui me rend aussi fière de moi que ce qu’a pu l’être mon Maître à ce moment-là !...

Table-basse.jpg


Le match terminé et la France qualifiée pour le tour suivant, mon Maître demande à la Dominante ayant joué jusqu’alors uniquement avec Doulien si elle serait d’accord pour s’illustrer une nouvelle fois sur un bondage, cette fois-ci sur ma personne, ce qu’elle accepte avec joie…

Retour dans le garage - à nouveau entièrement nue – et le jeu des cordes commence, jusqu’à m’immobiliser totalement sous le regard de tous les autres participants de la journée et alors que sans savoir vraiment l’expliquer, je ressens une forme plénitude, de total relâchement et totale « liberté » à être ainsi ficelée comme un rôti !...

 

Les photos de mon bondage sont à voir ici  : https://dsp.blog4ever.com/photos/2eme-bondage-en-prive

 

A l’issue de cette nouvelle séance, il est temps de se remettre de nos émotions et N/nous partageons les restes du repas de midi tous ensemble alors que pour une fois, mon Maître m’a fait me rhabiller et que j’ai donc enfilé une petite robe gothique et sexy qui avait été totalement inutile jusqu’à ce moment-là…
Après le repas, tout le monde se salue avant que chacun(e) ne reprenne la route pour rentrer, nous promettant toutes et tous de nous revoir, peut-être dans le donjon que Maître Jean a aménagé chez lui et qui semble fort attractif…

 

J'ai passé une excellente journée, d’autant que mon Maître m’a dit à plusieurs reprises qu’Il était fier de moi et de mes attitudes… et j’espère que mon texte vous plaira et amènera quelques commentaires….

 

Humblement,

Louva.



08/07/2018
17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 96 autres membres