Vacances d'été avec mon Maître - Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Domination, Soumission et Plaisirs

Vacances d'été avec mon Maître

Bonjour à toutes et tous…


Voici (enfin… allez-vous dire !...) mon rapport sur mes vacances d’été
avec mon Maître…

Enfin en vacances avec mon Cher Maître !!!...
Arrivée chez Lui le dimanche en fin de matinée, direction la grande bleue dès le lundi matin… J'en ai vraiment besoin… me reposer, déconnecter enfin mon fichu cerveau, ne plus penser à rien d’autre que 15 jours de détente totale aux pieds de mon cher Maître… avec quelques nouvelles expériences que je vais essayer de relater ci-dessous…

N/nous sommes arrivés sur notre lieu de vacances aux alentours de midi et après avoir déposé nos bagages à l'appartement de mon Maître, N/nous sommes allés manger dans un restaurant sur le port où mon Maître a l’habitude de se rendre à chacun de Ses séjours. Comme à chaque fois, le repas et délicieux et au moment du dessert – café gourmand pour moi - mon Maître m'a dit de défaire la fermeture éclair de mon haut afin qu’Il puisse profiter de la vue de mes seins sur la terrasse où N/nous nous trouvions… ce que je me suis empressée de faire pour son plus grand plaisir et celui - je pense - des gens qui nous ont peut-être vus…
Après le repas, mon Maître m’a emmenée promener un peu sur le port et jusqu’à la jetée d’où Il voulait voir la mer. Une fois arrivés au niveau du phare au bout de la jetée sur laquelle les pêcheurs et promeneurs étaient nombreux, mon Maître m’a renouvelé Sa demande de lui dévoiler ma poitrine et je me suis donc exécutée sans aucune hésitation ni la moindre gêne…

Exhib-Resto001_06-08-2018.jpg

 

Exhib-Phare001_06-08-2018.jpg

 

Lundi soir de N/notre arrivée, Grande roue… épisode 2 !...
Mon cher Maître sait que j'ai le vertige et que je suis terrifiée dès lors que mes pieds ne touchent plus le sol…
Une fête foraine étant installée sur notre lieu de villégiature - avec une belle et grande roue - mon Maître décide de me faire monter dans   une de ses nacelles - comme Il l'avait déjà fait l’année dernière - mais   cette fois-ci, la roue me paraît plus grande et les nacelles sont en verre   transparent !...

J’ai déjà mal au ventre et envie de vomir, je sais que je ne pourrai pas renoncer mais on se place dans la file d'attente pour attendre notre tour et à mesure que celui-ci approche, mon malaise grandit... j’ai envie de faire demi-tour mais mon Maître me tient fermement la main et arrive notre tour…
La nacelle s’immobilise devant nous, un jeune homme prend nos tickets et ouvre la porte… mon Maître me pousse un peu pour m'encourager à entrer dans cette nacelle… j’ai envie de fuir mais Il me rassure, rien ne peut m'arriver et tout ira bien…

Grande-roue2018.jpg

Je monte enfin et m’installe sur le siège en face de mon Maître, le jeune homme verrouille la nacelle de l’extérieur et je me sens totalement prisonnière…
La roue démarre, la nacelle s’élève de quelques mètres et commence son ascension alors que je ferme les yeux en posant ma tête sur les genoux de mon Maître tout en lui serrant très fort les deux mains…
Au fur et à mesure que la nacelle prend de l’altitude, je panique de plus en plus et commence à hurler, les larmes me viennent aux yeux et je pleure tellement j’ai peur !...
De sa voix douce, mon Maître me rassure et je me focalise sur sa voix pour arrêter de paniquer… la nacelle redescend enfin mais au lieu de s’immobiliser, la roue entame un second tour alors que je serre les dents et essaie de regarder le paysage tout en maintenant très fort les mains de mon Maître…
Le tour enfin terminé, mon Maître a dû me soutenir un peu pour que je puisse sortir de la nacelle et alors que je lui lançais un regard noir… Il a souri en me disant qu’Il était fier de moi !...
Moi, je ne le suis pas car je devrais être plus courageuse et penser que des enfants font de ce manège sans avoir peur alors que moi, j'ai paniqué comme une idiote !...
J'aurais bien aimé refaire un autre tour même si j'avais encore peur et si je ne sais pas si j’en aurais trouvé le courage mais mon Maître a jugé que c’était assez…

J’avais gardé depuis longtemps en mémoire que mon cher Maître souhaitait faire réaliser un shooting photo de sa Louve par un professionnel…
A l'office du tourisme où N/nous nous sommes rendus, je suis tombée sur la pub d'un photographe proche de la ville et l’ai aussitôt mise dans ma poche. De retour à l'appartement, je montre la carte à mon Maître qui, après quelques hésitations, téléphone au photographe qui lui fait alors une proposition très intéressante…
Rendez-vous est pris pour le soir même à la terrasse d'un bar. Sur le lieu du rendez—vous et une fois les présentations faites, on s’installe à une table et tout en buvant un verre, le photographe nous dit se qu’il a déjà fait et les possibilités pour N/notre séance photo, le lieu, la tenue… etc.
Justement, mon Maître n'a aucun lieu en tête mais Il souhaite un joli lieu et tranquille étant donné que le genre de photos qu’Il veut est orienté sur les photos de charme, légèrement vêtue et entièrement nue…
Le photographe nous parle d'une jolie plage de sable fin avec des dunes pas très loin où l’on pourrait faire de magnifiques photos au lever du soleil et rendez-vous est donc pris pour le dimanche suivant au matin… à 6h30 !...
N/nous quittons le photographe et rentrons à l’appartement…
La semaine s’est ensuite déroulée en mode « vanille », occupant N/nos journées par quelques ballades le matin, plage l’après-midi, promenades sur le port en soirée et câlins au retour à l’appartement…
Arrive enfin le dimanche matin. Zut… se lever aux aurores un dimanche matin et en plus en vacances… dur… dur avons-nous pensé mais ces photos, cela fait vraiment longtemps que N/nous en avions envie et j’ai hâte de les faire !
Après un rapide petit-déjeuner, N/nous voilà partis avec le photographe vers la plage dont il nous avait parlé. Le lieu est magnifique, des dune, du sable fin et la mer, sauvage, calme et belle.
A l’horizon, le soleil commence à se lever et la séance photo commence, d’abord dans les dunes avec le peu de vêtements que je porte…
Sous la direction du photographe, je prends diverses poses jusqu’à ce que mon Maître me dise de laisser tomber mes fringues, ce que je fais sans hésiter !...
Je continue à prendre des poses sous le regard gourmand de mon Maître et du photographe. Le sable est doux et chaud sous mes pieds. Je dois parfois regarder le soleil et comme je n'ai pas mes lunettes, j’ai mal aux yeux et les ferme parfois, ce dont on s’aperçoit sur certaines photos…
On se déplace ensuite pour faire d'autres photos sur la plage et dans l’eau. Je remets mon string et enfile une chemise blanche et direction la mer qui, à cette heure matinale est très fraîche !...
Je reprends à nouveau les poses et joue avec l'eau dans laquelle j’aurais bien aimé plongé… ce qui aurait sûrement fait d'autres jolies photos avec ma chemise trempée et transparente…

La lumière du soleil commençant à être de plus en plus vive, la séance photos se termine et, à mon plus grand regret, je me suis rhabille et N/nous prenons la direction du parking où N/nous avons laissé la voiture.
Sur le chemin qui joint le parking à la plage, le photographe nous propose de faire quelques nouvelles photos près des barrières qui longent le chemin et au milieu de celui- ci et je m’empresse donc de me déshabiller à nouveau…
A N/notre retour en ville, N/nous avons fait un détour chez le photographe pour récupérer les photos sur clés USB et mon Maître en a profité pour lui donner une carte de visite avec l’adresse du blog…
J’ai beaucoup aimé faire cette séance photos et cela ne m'a pas gênée que ce soit un autre que mon Maître qui prenne les photos, ni les gens qui parfois passaient sur la plage et ne se sont pas privés de profiter du spectacle...
Mon seul regret est que la séance n’ait pas duré plus longtemps mais je trouve que les photos sont magnifiques… même si j'ai parfois du mal à croire que c'est moi qui suis dessus !...

 

La série photos est à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/photos/lever-de-soleil-sur-les-dunes-et-la-mer

 

En début de séjour, mon Maître m'avait parlé d'un sauna libertin pas très loin de notre lieu de vacances et ce lundi après N/notre sieste, Il décide de m’y emmener, le temps étant pour une fois maussade pour prévoir de passer l’après-midi sur la plage et je me dis que les jacuzzis dont Il m’a parlé me feront les plus grand bien…

Arrivés sur les lieux, on entre et un homme nous accueille, nous donne les serviettes et un paréo pour moi puis nous explique le fonctionnement de l'établissement, sans oublier de nous donner le code d’une pièce réservée uniquement aux couples, ce qui me plaît beaucoup et m’étonne aussi…
Dans les différents saunas ou clubs libertins que j’ai pu fréquenter par le passé, il n'y avait pas ce genre de salle  et on payait à l’entrée et non comme dans celui-ci où le paiement se fait en partant…
Après ces quelques explications, N/nous sommes passés directement au vestiaire pour se changer et hop, mon Maître avec juste une serviette autour de la taille et moi en paréo et 1ère visite des lieux…
Au rez-de-chaussée, la salle du bar est très accueillante, spacieuse et lumineuse avec pas mal de tables et une cage d’exhibition. Il y a une terrasse à l’extérieur avec des banquettes, un petit bassin avec des poissons, des tables et chaises et, chose que j'ai beaucoup aimée, un petit jacuzzi, le tout entouré de jolie barrières et pas mal de verdures…
Toujours au rez-de-chaussée, N/nous sommes passés devant un hammam où N/nous ne sommes pas entrés, avant d’arriver à un grand jacuzzi composé de deux grand bassins. Plus loin, dans une autre pièce, un jacuzzi plus petit avec un seul bassin mais fort accueillant quand-même…
La salle réservée aux couples est meublée de plusieurs matelas, certains légèrement plus isolés que d’autres et l’espace est très occupé lors de N/notre 1er passage…
Il y a quelques couples – peu nombreux dans le club ce jour-là - et surtout pas mal d'hommes seuls qui nous suivent pendant  que mon Maître continue à me faire visiter les lieux…
L’étage est surtout aménagé en plusieurs coins câlins, un labyrinthe très sombre et une salle dédiée au BDSM qui est malheureusement fermée à clé et inaccessible mais que N/nous avons néanmoins pu visiter à la fermeture de l’établissement après en avoir fait la demande au barman.

Suite de la visite, mon Maître me fait entrer dans une pièce plutôt sombre, avec pour seul équipement une sorte de balançoire suspendue et maintenue au plafond par des chaînes.

Après avoir refermé la grille derrière nous, Il me retire mon paréo et me fait installer sur la balançoire avant de faire passer mes pieds dans les étriers prévus à cet effet et afin que je me retrouve donc totalement exposée, allongée sur le dos et cuisses ouvertes face à la grille d’accès !

balancoire-erotique-multi-vario.jpg

 

Mon Maître commence à me caresser avant que Ses doigts ne viennent fouiller mon intimité et qu’Il s’agenouille entre mes cuisses pour jouer avec Sa langue sur mon clito et mes lèvres, dégustant sans hésiter mon abricot qui est déjà trempé !
Je me laisse aller à Ses caresses, me demandant un peu comment je réagirais si mon Maître ouvrait la grille pour laisser entrer un homme – ou plusieurs – parmi ceux qui assistent à la scène mais Il ne m’en parle pas…
Après cette petite « escapade », N/nous sommes allés N/nous détendre dans un des grands jacuzzis, ce qui N/nous a fait le plus grand bien…
Mon Maître a reçu plusieurs propositions d’hommes seuls mais les a toutes décliné car les prétendants ne lui plaisaient pas… et j’avoue en avoir été soulagée car ils ne me plaisaient pas non plus, même si je sais que le jour où Il décidera de m’offrir à un tiers, je n’aurai pas d’autre choix que d’obéir à Ses envies et Ses ordres !...
Après le bain, N/nous sommes retournés dans la salle réserver aux couples, cette fois-ci libre et déserte…
Mon Maître me jette sur la 1ère banquette venue, m'arrache mon paréo et commence à me pincer les tétons, les mord et se glisse entre mes cuisses pour me manger la minette avec délectation stoppant juste avant que je jouisse puis se redresse et me présente Son sexe que je suce avidement… une claque sur les fesses et je me tourne, le cul face à lui afin qu’Il me prenne enfin sauvagement !...
Repus, N/nous nous sommes écroulés sur la banquette. Quelque couples sont entrés dans la pièce entre-temps mais cela ne N/nous a pas dérangé…

Retour au jacuzzi avant de quitter les lieux, et avant N/notre départ, visite de la salle BDSM, équipée d’une banquette avec pas mal de sangles et autres attaches, d’un pilori, d’un banc à fessées, d’une sorte de hamac en cuir et d’une croix de Saint-André… j’ai trouvé cette pièce très attrayante et aurais bien aimé que mon Maître puisse y jouer un peu avec moi…

J’ai trouvé ce club très propre et accueillant et j’ai hâte de pouvoir y retourner une prochaine fois….

 

Mardi dans la matinée, mon Maître a réservé 2 vélos pour l’après midi et je pense que N/nous allons N/nous rendre enfin sur la plage naturiste qu’Il m’avait fait découvrir l’été dernier… mais non !...
Il demande au loueur de vélos où l’on peut se balader sur les canaux, sans oublier de préciser qu’IL cherche quelques endroits pour faire de nouvelles photos de charme de sa muse !...
Moi qui espérais la plage, ce sera pour une autre fois et N/nous voilà partis le long du canal où mon Maître cherche une halte pour faire des photos mais ne trouvant rien d’intéressant, N/nous continuons à pédaler sous un soleil de plomb et sans le moindre souffle d'air alors que dans les environs, tout est pratiquement désert avec d'un côté le canal et de l'autre des marais et des herbes impénétrables…
Finalement, N/nous arrivons sur un pont à 2 voies de routes et sur les piliers, il y a de jolis graffitis…
Mon Maître sort son appareil photo et hop… me voilà à me déshabiller en pleine nature !...
Il prend plusieurs clichés de moi - avec et sans mes vêtements… j’ai chaud et je transpire… beurk !...
On en profite pour se reposer un peu avant de prendre le chemin du retour, non sans parfois quelques difficultés pour moi… et après presque 4 heures de ballade et près de 20 Km, N/nous sommes enfin rentrés à l’appart… très fatigués !...

 

Les photos sont à voir ici :

https://dsp.blog4ever.com/photos/ballade-a-vtt-au-bord-de-l-eau-1


Sur la fin de N/notre séjour, mon Maître voulait aussi me faire visiter un peu les environs et en profiter pour faire encore quelques « jolies » photos de moi, près d’un lac au milieu d’un joli relief... et N/nous voilà donc partis vers le lac de Salagou…
Arrivés sur les lieux, je découvre un paysage magnifique de montagnes aux roches et sable rouges et au milieu de celles-ci, le lac dont mon Maître m’avait parlé… le lieu est magnifique !...
N/nous cherchons la plage nudiste sans la trouver et entreprenons finalement de faire le tour du lac en voiture… et au détour de la route, j’aperçois une maison abandonnée et en ruines et en fait part à mon Maître…
Il se gare sur le bord d’un sentier et N/nous marchons un peu en direction de la maison dans laquelle on entre sans difficultés…
Il n'y a rien d’autre que les murs qui l’entourent et beaucoup de végétation ayant envahi l’espace et mon Maitre ne tarde pas à sortir son appareil photos… et à me faire déshabiller à nouveau...

 

Les photos sont à voir ici :
https://dsp.blog4ever.com/photos/ruine-au-milieu-du-vignoble

 

J’espère que mon récit de ces vacances avec mon Maître vous a plu et lirai vos commentaires avec plaisir…

Votre Louva



29/08/2018
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 88 autres membres